Élections législatives mongoles de 2020
76 sièges du Grand Khoural d'État
Corps électoral et résultats
Inscrits 2 003 969
Votants 1 475 895
73,65 %  −0,7
Secretary Pompeo meets with Mongolian Prime Minister Khurelsukh Ukhnaa (44084216754) (cropped).jpg Parti du peuple mongol – Ukhnaagiin Khürelsükh
Voix 1 795 793
44,93 %
 −0,8
Sièges obtenus 62  −3
S.Erdene.jpg Parti démocrate – Sodnomzundui Erdene
Voix 978 890
24,49 %
 −9,1
Sièges obtenus 11  +2
N.Enkhbayar.png Notre coalition – Nambaryn Enkhbayar
Voix 323 675
8,10 %
 +8,1
Sièges obtenus 1  +1
Badrakhyn Naidalaa Бадрахын Найдалаа.jpg Coalition de la bonne personne – Badrakhyn Naidalaa
Voix 209 104
5,23 %
 +5,2
Sièges obtenus 1  +1
Premier ministre
Sortant Élu
Ukhnaagiin Khürelsükh
MAH
Ukhnaagiin Khürelsükh
MAH

Les élections législatives mongoles de 2020 ont lieu le 24 juin 2020 afin de renouveler les 76 députés du Grand Khoural d'État de la Mongolie.

Le Parti du peuple mongol au pouvoir remporte le scrutin et conserve la majorité absolue des sièges, permettant à Ukhnaagiin Khürelsükh d'être reconduit au poste de Premier ministre.

Contexte

Les élections législatives de juin 2016 sont largement remportées par l'opposition, le Parti du peuple mongol obtenant 65 sièges sur 76 contre seulement 9 pour le Parti démocrate du Premier ministre sortant Chimed Saikhanbileg, auquel succède Jargaltulga Erdenebat[1].

L'élection présidentielle organisée l'année suivante voit cependant le candidat démocrate Khaltmaagiyn Battulga l'emporter de justesse. Pour la première fois dans l'histoire du pays, un deuxième tour est nécessaire pour départager les deux candidats arrivés en tête, aucun n'ayant remporté la majorité au premier tour. Battulga l'emporte finalement sur Miyeegombyn Enkhbold avec 50,61 % des suffrages[2]. L'élection passe très près d'être annulée selon la loi électorale mongole qui prend en compte les votes blancs, Battulga n'obtenant la majorité qu'avec moins de 8 000 voix.

La défaite du candidat du parti au pouvoir mène au remplacement du Premier ministre par Ukhnaagiin Khürelsükh, qui prend ses fonctions le 7 octobre 2017.

Système électoral

Le siège du parlement à Oulan-Bator.

Le Grand Khoural d'État est un parlement unicaméral doté de 76 sièges pourvus pour quatre ans au scrutin majoritaire plurinominal dans 29 circonscriptions de 2 à 3 sièges. Les électeurs choisissent autant de candidats que de sièges à pourvoir dans leur circonscription, et les candidats ayant recueilli le plus de voix sont déclarés élus. Pour que le scrutin soit valide dans une circonscription, le taux de participation doit y atteindre le quorum de participation de 50 %. A défaut, il est procédé à un nouveau scrutin dans la circonscription concernée. Le découpage des circonscriptions désavantage la population de la capitale Oulan-Bator, qui représente plus de la moitié de celle du pays, mais n'est représentée que par un tiers des sièges[3],[4].

La Mongolie est marquée depuis plusieurs décennies par des changements fréquents du système électoral utilisé pour ses législatives. Le scrutin de 2020 a ainsi lieu une fois encore dans le cadre d'une nouvelle loi électorale. Lors du scrutin précèdent en 2016, les 76 sièges du parlement étaient pourvus au scrutin uninominal majoritaire à un tour dans autant de circonscriptions[5]. Le 22 décembre 2019, une nouvelle loi électorale est cependant votée, établissant le nouveau système en vigueur pour le scrutin de l'année suivante. Celui ci avait déjà été utilisé en 1992 et 2008, et ne permet pas aux électeurs vivant à l'étranger de participer au vote. La nouvelle loi électorale interdit par ailleurs aux individus condamnés pour corruption de se porter candidats, étend la période de campagne officielle de 18 à 22 jours, et établit un quota de nomination de 20 % de candidates de sexe féminin pour chaque parti en lice, malgré les efforts de députées visant à le porter à 30 %[3],[6].

Résultats

Chaque électeur disposant de plusieurs voix, le total de ces dernières est largement supérieur au nombre de bulletins de vote valablement exprimés.

Résultats préliminaires des élections législatives mongoles de 2020[7],[8],[9],[10]
Mongolie Grand Khoural d'État 2020.svg
Partis Votes % +/– Sièges +/–
Parti du peuple mongol 1 795 793 44,93 Decrease2.svg 0,19 62 Decrease2.svg 3
Parti démocrate 978 890 24,49 Decrease2.svg 8,65 11 Increase2.svg 2
Notre coalition 323 675 8,10 Nv 1 Steady.svg[a]
Nouvelle coalition 213 812 5,35 Nv 0 Steady.svg
Coalition de la bonne personne 209 104 5,23 Nv 1 Increase2.svg 1
Coalition de l'ordre constitutionnel 41 417 1,04 Nv 0 Steady.svg
Parti vert mongol 23 473 0,59 Nv 0 Steady.svg
Parti de l'amour du peuple 18 542 0,46 Increase2.svg 0,16 0 Steady.svg
Parti de la majorité populaire 13 720 0,34 Nv 0 Steady.svg
Zon Olny Nam 8 710 0,22 Nv 0 Steady.svg
Parti pour la liberté 5 142 0,13 Steady.svg 0 Steady.svg
Parti pour le développement du Ger 4 176 0,10 Nv 0 Steady.svg
Ikh Ev Nam 4 118 0,10 Nv 0 Steady.svg
Parti du programme de développement 3 521 0,09 Nv 0 Steady.svg
Parti populaire 3 333 0,08 Nv 0 Steady.svg
Parti du monde mongol 591 0,01 Nv 0 Steady.svg
Parti uni des patriotes 448 0,01 Decrease2.svg 0,83 0 Steady.svg
Indépendants 348 078 8,71 Increase2.svg 3,88 1 Steady.svg
Total des voix 3 996 543 100
Votes valides
Votes blancs
Votes nuls
Total 1 475 895 100 - 76 Steady.svg
Abstention 528 074 26,35
Inscrits/Participation 2 003 969 73,65

Conséquences

Sièges remportés par circonscription;

Malgré un léger recul, le Parti du peuple mongol au pouvoir remporte le scrutin et conserve la majorité absolue des sièges. Le Parti démocrate ne parvient pas à s'imposer, malgré un gain de deux sièges. Deux nouveau partis font leur entrée au parlement, tandis que le Parti révolutionnaire du peuple mongol perd son unique siège de député. L'ancien Premier ministre Norov Altankhuyag parvient quant à lui à se faire élire en tant qu'indépendant[11].

Seuls les partis représentés au Grand Khoural d'État peuvent soumettre des candidats au poste de président de la République lors de l'élection présidentielle mongole de 2021.

Notes et références

Notes

  1. Comparaison avec le Parti révolutionnaire du peuple mongol, membre de la coalition, qui avait remporté un siège en 2016

Références

  1. (en) Terrence Edwards, « Mongolian opposition wins landslide, voters fed up with hard times », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 1er juillet 2016)
  2. (en) Terrence Edwards, « Former martial arts star Battulga wins Mongolian presidential election », Reuters,
  3. a et b (en) « Law on Elections amended », sur MONTSAME News Agency (consulté le 2 janvier 2020).
  4. Rapport de l'OSCE
  5. (en) « Mongolia's new election rules handicap smaller parties, clear way for two-horse race », sur Business Insider, businessinsider, (consulté le 8 décembre 2019).
  6. (hr) « Post », sur Mongolia Weekly (consulté le 2 janvier 2020).
  7. (mn) « МОНГОЛ УЛСЫН СОНГУУЛИЙН ЕРӨНХИЙ ХОРОО », sur gec.gov.mn (consulté le 25 juin 2020).
  8. (mn) « МОНГОЛ УЛСЫН СОНГУУЛИЙН ЕРӨНХИЙ ХОРОО », sur www.gec.gov.mn (consulté le 25 juin 2020).
  9. (en) « УИХ-ын 2020 оны сонгуулийн ҮР ДҮН », sur ikon.mn, iKonNews (consulté le 26 juin 2020).
  10. « Participation détaillée », sur gec.gov.mn, (consulté le 26 juin 2020).
  11. « Mongolia's ruling party wins landslide victory in parliamentary elections ».