La navette spatiale Challenger a explosé 73 secondes après le lancement quand des gaz chauds se sont échappés du SRB et ont formé un trou dans le réservoir extérieur. Les sept membres d'équipage ont péri dans l'accident.

Les accidents spatiaux, que ce soit à l'entraînement ou lors de vols spatiaux, ont tué 23 astronautes (soit environ 5 %[1] de toutes les personnes ayant été dans l'espace), et beaucoup plus parmi les membres des équipages au sol. Cet article donne une vision des désastres et quasi désastres connus qui se sont produits durant des missions spatiales habitées, durant l'entraînement des astronautes et durant les tests, assemblage pour le vol d'engins spatiaux habités ou non. Ne sont pas inclus les problèmes dus à des accidents lors de tests d'ICBM, ni durant les essais de missiles russes et allemands durant la Seconde Guerre mondiale. Ne sont pas inclus non plus les cosmonautes fantômes qui n'ont pas été officiellement admis par l'URSS.

Dans cet article, le mot français spationaute est utilisé de manière générale, notamment pour désigner ensemble des astronautes / cosmonautes de différentes nationalités.

Morts en vols spatiaux

L'histoire de l'exploration spatiale est jalonnée de nombreuses tragédies : en 2007, les accidents en vol avaient tué 18 spationautes, les accidents à l'entraînement 12, et les accidents sur le pas de lancement au moins 70 membres du personnel au sol.

Vingt-deux personnes sont mortes dans un véhicule spatial : trois sur Apollo 1, une sur Soyouz 1, une sur X-15-3, trois sur Soyouz 11, sept sur Challenger, et sept sur Columbia.

Le nombre inférieur de morts sur les vaisseaux du type Soyouz est statistiquement dû au fait que la capsule n'emporte que 3 membres d'équipage (contre 7 pour la navette spatiale américaine), et que les vols sont moins fréquents que ceux des navettes américaines. Ainsi, aucun mort n'est à déplorer sur les missions Soyouz depuis 1971, et aucun avec le design actuel du Soyouz. De plus, deux incidents majeurs (incendie sur le pas de tir, et échec de la mise en orbite) ont démontré la conception robuste de la capsule : dans des circonstances comparables, la navette américaine aurait été condamnée, de même que son équipage. Enfin, les cosmonautes à bord d'une capsule Soyouz ont beaucoup plus de chances de survivre à un accident du type de celui de Challenger, la capsule russe disposant de sa tour d'éjection et d'un système de retour au sol complètement automatique.

La NASA honore les astronautes ayant perdu la vie dans l'exercice de leur mission par un mémorial, le Space Mirror Memorial, dans le complexe touristique du centre spatial Kennedy à Merritt Island en Floride. Les cosmonautes russes, durant l'époque de l'Union des républiques socialistes soviétiques, étaient généralement honorés par un enterrement à la Nécropole du Kremlin à Moscou.

Accidents mortels en vol

Il y a eu cinq accidents mortels en vol. Dans chaque cas, tout l'équipage est mort. Jusqu'à maintenant, il n'y a jamais eu d'accident mortel durant lequel au moins un membre de l'équipage aurait survécu.