Awa Diop
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Députée sénégalaise
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
YoffVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Parti politique

Awa Diop, née le à Rufisque et morte le à Yoff[1], est une femme politique sénégalaise, militante de la première heure du Parti démocratique sénégalais (PDS)[2], présidente des femmes de ce parti, députée et ministre sous la présidence d'Abdoulaye Wade.

Biographie

Formée à la dactylographie et à la sténographie, Awa Diop fait ses débuts comme secrétaire, d'abord à la mairie de Rufisque, puis à l'hôpital Aristide Le Dantec de Dakar[2].

Le , elle adhère au Parti démocratique sénégalais (PDS) – fondé en 1974 – à l'occasion de la visite d'Abdoulaye Wade dans sa ville. Elle se fait bientôt remarquer par son militantisme et sa pugnacité : elle est notamment arrêtée par la police à deux reprises, en 1988 et 1993 pour « manifestations non autorisées »[2].

Awa Diop est élue députée pour la première fois en 1993[2]. Elle est nommée ministre déléguée auprès du Premier ministre le [3] et conserve son poste lors du remaniement ministériel du [4], mais ce portefeuille disparaît dans le gouvernement Soumaré formé le [5].

Veuve[6], Awa Diop est mère de quatre enfants[2].

Notes et références

  1. « Décès de l'ancienne député et militante du Pds Awa Diop », sur PressAfrik, (consulté le 21 juillet 2021)
  2. a b c d et e « Awa Diop : 'La dame de fer' », in « Femmes au Sénégal », Les Cahiers de l'Alternance (Dakar), Partenariat Fondation Konrad Adenauer et Centre d'études des sciences et techniques de l'information (CESTI), no 10, décembre 2006, p. 87
  3. Décret no 2006-1103 du 16 octobre 2006 [1]
  4. Décret no 2007-300 du 27 février 2007 [2]
  5. Décret no 2007-834 du 5 juillet 2007 [3]
  6. Mody Niang, Qui est cet homme qui dirige le Sénégal ?, L'Harmattan, Paris, 2006, p. 78 (ISBN 9782296150751)

Voir aussi

Bibliographie