Bélaïd Abdesselam
بلعيد عبد السلام
Illustration.
Fonctions
Chef du gouvernement algérien

(1 an, 1 mois et 13 jours)
Chef de l'État Ali Kafi (président du Haut Comité d'État)
Gouvernement Abdesslam
Prédécesseur Sid Ahmed Ghozali
Successeur Redha Malek
Ministre de l'Économie

(1 an, 1 mois et 2 jours)
Chef de l'État Ali Kafi (président du Haut Comité d'État)
Gouvernement Abdesslam
Prédécesseur Sid Ahmed Ghozali
Successeur Mourad Benachenou
Ministre des Industries légères

(1 an, 10 mois et 13 jours)
Président Houari Boumédiène
Chadli Bendjedid
Chef de l'État Rabah Bitat (intérim)
Gouvernement Boumédiène IV
Successeur Said Ait Messaoudene
Ministre de l'Industrie et de l'Énergie

(11 ans, 9 mois et 13 jours)
Président Houari Boumédiène
Gouvernement Boumédiène II et III
Prédécesseur Bachir Boumaza (Industrie)
Biographie
Nom de naissance Bélaïd Abdesselam
Date de naissance
Lieu de naissance Aïn El Kebira (Algérie)
Date de décès (à 91 ans)
Nationalité Algérienne
Diplômé de Université d'Alger
Université Grenoble-Alpes

Bélaïd Abdesselam
Chefs du gouvernement algérien

Bélaïd Abdesselam, né le à Aïn El Kebira dans l'actuelle wilaya de Sétif en Algérie et originaire de Beni Yenni wilaya de Tizi Ouzou et mort le , est un homme d'État algérien et ancien Premier ministre d'Algérie de 1992 à 1993.

Biographie

Avant le 1er novembre 1954, Bélaïd Abdesselam milite au Parti du peuple algérien puis au Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques avant de rejoindre le FLN en mai 1955.

Il fut arrêté en 1958 par le FLN au Maroc : il est condamné à mort pour « désertion » puis gracié par Khalifa Laroussi qui est intervenu auprès de Boussouf.

Il poursuit des études de médecine à l'université d'Alger puis à Grenoble. Durant la guerre d'Algérie, il prend la responsabilité du département d'anglais du GPRA (Gouvernement provisoire de la République algérienne). Après l'indépendance, il devient ministre de l'Industrie et de l'Énergie sous la présidence de Houari Boumédiène (gouvernements Boumédiène II et III, de 1965 à 1977). De février 1979 et juin 1980, il est membre du bureau politique du FLN

Après un retrait du monde politique durant une décennie, il se présente en 1991 comme candidat indépendant aux élections législatives. Il devient ensuite Premier ministre du au . Il est candidat à la candidature en tant qu'indépendant aux élections présidentielles de 1999 sans récolter le nombre de signatures suffisant.

Il vit ensuite à Batna où il enseigne les sciences politiques à l'université.

Il meurt le à l'âge de 91 ans[1],[2].

Carrière