Bermudes
(en) Bermuda
Bermudes
Armoiries
Bermudes
Drapeau
Bermudes
Vue satellite de l'archipel des Bermudes.
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Statut Territoire britannique d'outre-mer
Capitale Hamilton
Reine Élisabeth II
(depuis 1952)
Premier ministre britannique Boris Johnson
(depuis 2019)
Gouverneur John Rankin
(depuis 2016)
Premier ministre David Burt
(depuis 2017)
Démographie
Gentilé Bermudien
Population 71 750 hab.[1]
Densité 1 329 hab./km2
Ville(s) principale(s) Saint George's, Hamilton
Langue(s) anglais (officiel)
portugais (non officiel)
PIB (2013)
 · PIB/hab.
5,198 milliards de $
89 282 $
Géographie
Coordonnées 32° 20′ 00″ nord, 64° 45′ 00″ ouest
Altitude Min. 0 m
Max. 79 m (Town Hill)
Superficie 5 400 ha = 54 km2
Île(s) principale(s) Grande Bermude, île Saint George, île Saint David, île Somerset, île Boaz, île Ireland (en)
Divers
Monnaie Dollar bermudien (à parité avec le dollar américain)
Fuseau horaire UTC -4
Domaine internet .uk et .bm
Indicatif téléphonique 1-441
Hymne God Save the Queen (hymne du Royaume-Uni, officiel)
Hail to Bermuda (hymne local, non officiel)
Devise Quo Fata Ferunt
(« Vers où le destin nous a amenés »)
Code ISO 3166-1 BMU, BM
Localisation
Localisation de Bermudes
Localisation des Bermudes au large de la côte est des États-Unis.
Géolocalisation sur la carte : Amérique du Nord
Voir sur la carte administrative d'Amérique du Nord
City locator 14.svg
Bermudes
Géolocalisation sur la carte : océan Atlantique
Voir sur la carte administrative de l'Océan Atlantique (Nord)
City locator 14.svg
Bermudes
Géolocalisation sur la carte : océan Atlantique
Voir sur la carte topographique de l'Océan Atlantique (Nord)
City locator 14.svg
Bermudes
Liens
Site web www.gov.bm

Les Bermudes (en anglais : Bermuda, /bəˈmjuːdə/[2]) constituent un archipel d'Amérique du Nord membre associé de la communauté caribéenne et un territoire britannique d'outre-mer. Les habitants sont appelés Bermudiens. L'économie de l'archipel repose en grande partie sur les finances à cause de son statut de paradis fiscal.

Histoire

L'archipel des Bermudes doit son nom au navigateur espagnol Juan de Bermúdez qui le découvrit en 1515. Des Anglais y établirent des bases dès 1609, à la suite d'un naufrage, et fondèrent la première capitale, Saint George's, en 1612. Les premiers esclaves furent amenés d'Afrique en 1616 et la colonisation anglaise officialisée en 1684. L'archipel est devenu britannique en 1707 avec la création de la Grande-Bretagne (l'unification de l'Angleterre et de l'Écosse).

Au début du XXe siècle, alors que les moyens de transport et de communication étaient en plein essor, les Bermudes devinrent une destination très à la mode pour les riches touristes britanniques, américains et canadiens. De plus, les droits de douane érigés en 1930 par les États-Unis à l'encontre de ses partenaires commerciaux eurent pour effet de réduire considérablement les exportations agricoles des Bermudes.

Ces exportations agricoles, qui étaient jadis florissantes, concernaient surtout les légumes frais. Cette situation nouvelle incita le territoire d'outre-mer britannique à développer une activité touristique qui se situe maintenant juste derrière le commerce international par son importance économique.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Bermudes devinrent une importante base militaire du fait de leur position dans l'océan Atlantique. En 1940, les États-Unis passèrent un accord avec le Royaume-Uni (le Destroyer Deal). En échange de la cession de destroyers américains, les Britanniques concédaient aux Américains, pour une durée de 99 ans, une cinquantaine de bases dans la Caraïbe.

En août 1995, lors d'un référendum, 73 % des votants se sont prononcés contre l'indépendance des Bermudes[3].

À partir du 1er septembre 1995, les deux bases américaines cessèrent de fonctionner ainsi que les bases britannique et canadienne.

Patrimoine

Patrimoine civil

Musées

Géologie

Des analyses isotopiques récemment publiées montrent que les Bermudes correspondent à un échantillonnage tout à fait inhabituel du manteau terrestre, jamais vu à la surface de la Terre jusque-là[5]. Les volcans y ont fait remonter des masses fondues sous-saturées de silice qui sont significativement enrichies en éléments incompatibles et dont des substances volatiles qui ne peuvent pas normalement persister dans le manteau terrestre[5]. La signature isotopique de ce substrat géologique est pour le plomb extrême et unique. Les Bermudes présentent les rapports isotopiques 206Pb/204Pb les plus radiogènes recensés dans tous les bassins océaniques (avec des ratios 206Pb/204Pb de 19,9 à 21,7). De faibles ratios 207Pb/204Pb[6],[7],[8]) et des isotopes du Sr, Nd et Hf relativement invariants suggèrent que ce substrat date de moins de 650 millions d'années. Les Bermudes seraient donc nées d'un réservoir transitoire du manteau jusqu'alors inconnu, « résultant du recyclage et du stockage d'éléments incompatibles et de substances volatiles 6,7,8 dans la zone de transition (entre le manteau supérieur et inférieur), aidés par le fractionnement du plomb un minéral stable uniquement dans cette couche limite, tel que la K-hollandite »[9],[10].

Ce recyclage de matériaux récents (au sens géologique du terme « récent ») de la zone de transition du manteau, pourrait résulter d'événements de subduction datant de la formation de la Pangée, c'est pourquoi ce réservoir n'a jusqu'ici pu être trouvé qu'en Atlantique. Les modèles géodynamiques disponibles suggèrent que des perturbations de l'écoulement du manteau pourraient être à l'origine de cet échantillonnage inhabituel de la couche limite du manteau. Des études sismiques et des inclusions de diamants 6,7 indiquent que des matériaux recyclés peuvent être stockés dans la zone de transition[11]. Pour la première fois, à notre connaissance, nous avons montré des preuves géochimiques que ce stockage est la clé de la génération de domaines isotopiques extrêmes que l'on pensait jusque-là uniquement liés au recyclage en profondeur[5].

Les hétérogénéités chimiques, telles que celle-ci (avec présence d’éléments volatils et incompatibles), parfois observées dans le manteau sont généralement expliquées par le recyclage dans le manteau de matériaux intégrés par subduction1,2,3 qui peuvent ensuite remonter avec le magma via le volcanisme[12],[13],[14].

Origine de l'île des Bermudes

Une étude sur la pétrologie et la géochimie de l'île, réalisée par l'Institut des sciences de la Terre (IST) en 2019, propose un autre modèle que la simple remontée de matériel mantellique chaud. Il s'agirait plutôt d'un mélange de matériel mantellique et de morceaux de plaques enfouis dans « une zone de transition » du manteau depuis la séparation du supercontinent Pangée. À la suite d'une perturbation il y a 30 millions d'années, cette « soupe » de roches serait remontée progressivement jusqu'à la croûte terrestre, puis jusqu'à la surface de l'océan[15],[16].

Géographie

Localisation des Bermudes. Les Bermudes font partie de l'Amérique du Nord.
Carte des Bermudes en 1630 avec la liste des propriétaires terriens. Atlas Van der Hagen, bibliothèque royale des Pays-Bas.

Les Bermudes font partie de l'Amérique du Nord et sont baignées par les eaux de l'Atlantique Nord[17]. Hamilton[18], la capitale du territoire, est située à 1 047 km à l'est-sud-est du cap Hatteras, en Caroline du Nord (États-Unis). L'archipel se compose de 181 petites îles de corail formant un atoll surélevé[19] avec précipitations suffisantes, mais d'aucun fleuve ni lac d'eau douce.

Les îles principales sont :

Climat

Selon la classification de Köppen, les Bermudes bénéficient d’un climat équatorial, rarissime à cette latitude (32-33°N). En effet, l’archipel est au moins à 3 500 km au Nord de l’équateur mais baigne dans le courant chaud océanique du Gulf Stream.

Les Bermudes baignent dans un climat doux avec des extrêmes peu marqués. Pendant l'hiver, la température moyenne minimale est 18 °C en janvier. Pendant l'été, la température moyenne maximale en août est 27 °C. Les mois d'été sont légèrement plus secs, malgré des précipitations régulières pendant l'année.

L'archipel se retrouve souvent dans la ligne de mire des ouragans de l'Atlantique Nord de mai à novembre et plusieurs d'entre eux ont causé des dommages importants. Quelques exemples récents sont les ouragans Bertha en 2008, Fay et Gonzalo en 2014, Joaquin en 2015 et Nicole en 2016.

Démographie

Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.

Cet archipel du Royaume-Uni comptait 65 773 habitants en 2006 et près de 70 200 en 2015, ce qui en fait le territoire d'outre-mer le plus peuplé du pays. Sa population reste en forte augmentation, bien que son évolution ait connu un ralentissement au début du XXIe siècle. La population est essentiellement composée de descendants d'esclaves africains. Quant à la densité de population, très élevée (plus de 1 200 habitants par kilomètre carré), elle se situe bien au-dessus de la moyenne nationale britannique qui est de 261 habitants par kilomètre carré.

Langues

Religion

Selon le Pew Research Center, en 2010, 75 % des habitants des Bermudes sont chrétiens, principalement protestants (57,1 %) et dans une bien moindre mesure catholiques (15,8 %). De plus, 19,4 % de la population déclare ne pratiquer aucune religion alors que 3 % déclare pratiquer une religion populaire[20].

Politique

Parlement des Bermudes à Hamilton.
Drapeau du gouvernement des Bermudes.

Les Bermudes constituent un territoire d'outre-mer du Royaume-Uni. Le chef de l'État est la reine Élisabeth II, qui est représentée sur place par un gouverneur. Le système législatif est formé d'un Parlement bicaméral constitué d'un Sénat de 11 membres nommés par le gouverneur et d'une assemblée de 36 membres élus au suffrage universel pour 5 ans. Le gouvernement, dirigé par le Premier ministre, est responsable devant le Parlement.

David Burt, du Parti travailliste progressiste est Premier ministre depuis le .

Les Bermudes constituent également un pays et territoire d'outre-mer de l'Union européenne (PTOM) depuis janvier 2014[21].

Subdivisions

Carte des subdivisions.

Au niveau local, les Bermudes comprennent neuf paroisses et deux municipalités.

Paroisses :

Municipalités :

Codes

Les Bermudes ont pour codes :