UEFA Euro 2020
Description de l'image UEFA Euro 2020 logo.png.
Généralités
Sport Football
Organisateur(s) UEFA
Édition 16e
Lieu(x) Drapeau : Angleterre Londres
Drapeau : Allemagne Munich
Drapeau : Azerbaïdjan Bakou
Drapeau : Danemark Copenhague
Drapeau : Écosse Glasgow
Drapeau : Espagne Séville
Drapeau : Hongrie Budapest
Drapeau : Italie Rome
Drapeau : Pays-Bas Amsterdam
Drapeau : Roumanie Bucarest
Drapeau : Russie Saint-Pétersbourg
Date
Participants 24 équipes
(55 en phase qualificative)
Matchs joués 51 matches
Site(s) 11 villes
Site web officiel UEFA Euro 2020

Palmarès
Tenant du titre Drapeau : Portugal Portugal
Buts 24 (moyenne : 2,4 buts/match) (en cours)
Meilleur(s) buteur(s) Drapeau : Belgique Romelu Lukaku
Drapeau : Tchéquie Patrik Schick (2 buts) (en cours)
Meilleur(s) passeur(s) 19 joueurs (1 passe) (en cours)

Navigation

Le Championnat d'Europe de football 2020, officiellement UEFA Euro 2020, est la seizième édition du Championnat d'Europe de football, compétition par équipes nationales masculines de football organisée par l'Union des associations européennes de football (UEFA). Il était préalablement programmé du 12 juin au 12 juillet 2020, mais, en raison de la pandémie de Covid-19 qui sévit en Europe, l'UEFA décide de le reporter d'un an, du 11 juin au 11 juillet 2021, son nom « UEFA Euro 2020 » restant toutefois inchangé.

Pour le soixantième anniversaire de la première édition du tournoi, la Coupe d'Europe des nations 1960, et pour la première fois de son histoire, il n'est pas organisé par un ou deux pays mais doit l'être aux quatre coins d'Europe, par les villes hôtes sélectionnées parmi 19 candidates le , soit dans 11 villes de 11 pays[Note 1], les demi-finales et la finale ayant lieu au stade de Wembley à Londres.

Désignation des villes organisatrices

Au , date limite initialement fixée par l'UEFA aux nations candidates pour soumettre une lettre d'intention, trois candidatures avaient été reçues :

Six autres candidatures, un temps envisagées, n'ont finalement pas été présentées :

Mais le , le comité exécutif de l'UEFA décide de faire jouer cette compétition dans des villes de toute l'Europe[1],[2], et non au sein d'un ou plusieurs pays organisateurs, suivant ainsi le souhait de son président Michel Platini. Il s'agit de célébrer les soixante ans de la première édition de la compétition (la Coupe d'Europe des nations 1960), d'éviter d'engager des dépenses pour les infrastructures (autoroutes, aéroports, stades, hôtels…) alors que la crise économique de 2008 n'est pas terminée[3] et de rappeler la relation historique de l'UEFA avec celle des villes d'Europe depuis la Coupe des villes de foires créée en 1954 et ancêtre de la Ligue Europa.

À la suite de cette annonce, les candidatures de pays devenues obsolètes, chaque pays d'Europe est invité à présenter une ville pour un des douze packages dits standards, constitué de trois matchs de groupes et un huitième ou un quart de finale, ou pour un package spécial, à savoir les deux demi-finales et la finale (il n'y a pas de match pour la troisième place).

Après avoir initialement proposé la ville de Lyon[4], la France décide de retirer sa candidature en 2014. En effet, le pays a déjà organisé l'édition précédente du Championnat en 2016. Le président de la Fédération française de football Noël Le Graët déclare vouloir laisser leurs chances à « d'autres villes et pays européens pour 2020 »[5].

Le , date limite pour la soumission des candidatures officielles, dix-neuf pays ont formellement déposé un dossier de candidature d’une ville chacun pour l’Euro 2020.

Le 19 septembre 2014, le président de l'UEFA annonce officiellement les 13 villes retenues. La fédération allemande s'est désistée de la candidature à la finale, en présentant celle pour l'Euro 2024. La fédération anglaise a démenti un accord, arguant qu'elle a le meilleur dossier et le plus grand stade. Munich reçoit néanmoins un package standard 1 (quart de finale). Bakou est plébiscitée alors que l'Azerbaïdjan était la dernière candidature sérieuse. Il restait 10 packages pour 12 candidatures, et Cardiff (21 points de vote) et Solna (Stockholm, 18 points de vote) sont les deux candidatures malheureuses.

Le 7 décembre 2017, l'UEFA retire Bruxelles de la liste des villes hôtes du fait des retards pris dans la conception du nouveau stade, l'Eurostadium, qui sera par la suite annulé. Ses quatre matchs sont rapatriés sur Londres. Bruxelles avait réclamé le match d'ouverture à titre symbolique, alors qu'Amsterdam a obtenu davantage de votes[6],[7].

Package Spécial (les 2 demi-finales et la finale, stade d'au moins 60 000 places)

Package Standard 1 (3 matchs de poules + un quart de finale, stade d'au moins 60 000 places)

Package Standard 2 (3 matchs de poules + un huitième de finale, stade d'au moins 30 000 places)