John David Pawson (né le à Newcastle upon Tyne et mort le [1]) est un pasteur baptiste, écrivain et conférencier évangélique britannique.

Biographie

Selon son autobiographie[2], les ancêtres immédiats de David Pawson étaient tous des agriculteurs, prédicateurs méthodistes ou les deux, remontant à John Pawson, un ami et disciple de John Wesley. Son père, Henry Cecil Pawson, membre de la Royal Society of Edinburgh (1897-1978), était responsable du département d’agriculture à l’Université de Durham et vice-président de la conférence méthodiste[3]. Depuis son enfance dans le nord de l'Angleterre, David Pawson voulait devenir agriculteur, mais alors qu'il eut passé sa licence en agriculture à l'université de Durham, il sentit que Dieu l'appelait à exercer un ministère chrétien à temps plein. Il étudia ensuite pour obtenir un master (MA) en théologie à la Wesley House de l'Université de Cambridge.

Ministère

Après ses études, David Pawson devient aumônier dans la Royal Air Force[2]. Quelque temps après, il devient pasteur au sein d'une église méthodiste, mais fut mis de plus en plus mal à l'aise par la pratique du baptême des enfants. Après avoir comparu devant un comité doctrinal de l'église méthodiste, il choisit de quitter cette dénomination. Peu de temps après, il accepta une invitation à devenir le pasteur de l'église baptiste de Gold Hill dans le Buckinghamshire[2].

Plus tard, en tant que pasteur de l'église baptiste de Guildford centre de Millmead, qu'il aida à développer)[4], il acquit une réputation d’enseignant biblique auprès des évangéliques et des charismatiques. À partir de là, ses cassettes d’enseignement - conçues à l’origine pour les membres malades et âgés de l’église - devinrent populaires dans le monde entier. Sous son ministère, l'église baptiste de Millmead devint l'une des plus grandes églises baptistes du Royaume-Uni.

David Pawson quitta le centre de Millmead en 1979 et s’engagea dans un ministère itinérant d’enseignement de la Bible dans le monde entier, principalement par le biais de séminaires à l’attention de responsables d’églises en Asie, en Australie[5], en Afrique, en Angleterre, en Europe et aux États-Unis. Des millions d'exemplaires de ses enseignements ont été distribués dans plus de 120 pays. Ses aperçus des livres de la Bible ont été publiés et consignés dans Unlocking the Bible (2003).

En 2019, à 89 ans, Pawson prit sa retraite.

Théologie

Approche de l’exégèse biblique

Dans Unlocking the Bible, David Pawson présente une étude livre par livre de toute la Bible. Ce travail est fondé sur la conviction que la Bible doit être étudiée, comme elle a été écrite, « un livre à la fois » (en aucun cas un verset, ni même un chapitre isolé), et que chaque livre est mieux compris en découvrant pourquoi et pour qui il a été écrit. Le contenu de cet ouvrage reprend les sermons et exposés donnés par David Pawson devant ses paroisses successives pendant les années 1960 et 1970, retranscrits et mis en forme écrite par Andy Peck. Il couvre près de la moitié de l'Ancien Testament et l'ensemble du Nouveau Testament ligne par ligne. Cette série, qui comprend presque tous les livres des livres du Nouveau Testament et de certains livres de l'Ancien Testament, très largement distribuée, est régulièrement complétée.

Conversion, baptême de l'Esprit et salut

Dans The Normal Christian Birth [La naissance normale du chrétien], David Pawson développe l'idée qu'une initiation biblique au christianisme devrait aller plus loin que la simple confession des péchés ou « prière du pécheur ». Tout en souscrivant au salut par la foi, il a fait valoir que le modèle biblique de la « naissance » d'une personne dans le royaume de Dieu, ou nouvelle naissance, inclut des aspects fréquemment ignorés ou oubliés. Les quatre étapes principales en sont : se repentir (envers Dieu) ; croire en Jésus, être baptisé d'eau et recevoir le Saint-Esprit. C'est là, selon Pawson, le modèle biblique d'une « naissance chrétienne normale ». Dans ce livre, David Pawson préconise une synthèse des sensibilités « libérale » sur le repentir, « évangélique » sur la foi, « sacramentelle » sur le baptême et « pentecôtiste » sur l'Esprit.

Dans Jesus Baptises in One Saint Spirit, David Pawson discute du Baptême du Saint-Esprit en tant qu'événement distinct des croyances élémentaires de la repentance et du baptême d'eau. Pour lui, un croyant ne reçoit pas automatiquement le Saint-Esprit, et celui-ci peut se manifester en lui avant son baptême dans l'Esprit comme en témoigne l'expérience de dons spirituels charismatiques tels que la prophétie ou les langues. Ce point de vue diffère de l'opinion évangélique selon laquelle l'Esprit est automatiquement reçu lorsqu'une personne croit, et de la vision pentecôtiste selon laquelle recevoir l'Esprit intérieur (lors de la conversion) et recevoir le baptême dans l'Esprit sont deux expériences aux buts différents.

Dans Once Saved, Always Saved? [Sauvé une fois, sauvé pour toujours?], David Pawson utilise les Écritures pour remettre en question la revendication évangélique fréquente selon laquelle une personne qui a cru en Jésus-Christ se retrouvera avec Christ au ciel, quelle que soit sa conviction ou sa croyance suivant sa démarche initiale. Douze ans plus tôt, R. T. Kendall, un autre évangélique, avait résumé cette affirmation dans un livre portant le même titre, sans le point d'interrogation. Pawson souligne la nécessité de persévérer dans la foi et les exhortations répétées des Écritures à le faire.

Eschatologie

Dans The Road to Hell [Chemin vers l'enfer], David Pawson critique l’annihilationisme, l’enseignement selon lequel le châtiment de l’enfer n’est pas éternel. Il enseigne que les gens qui vont en enfer font l'expérience d'une souffrance éternelle. « Contestant les alternatives modernes de « l'universalisme » libéral et de « l'annihilationnisme » évangélique, David Pawson présente le concept traditionnel de tourments sans fin comme étant profondément biblique ».

Dans When Jesus Return il examine de manière critique à la lumière des Écritures les points de vue majeurs sur l’eschatologie populaires dans l’église aujourd’hui, en particulier les écoles prétéristes, historicistes, futuristes et idéalistes qui interprètent le Livre de l’Apocalypse. Il rejette le post-millénarisme en faveur d'une compréhension prémillénariste du Second Avenement, afin que Jésus revienne corporellement au pouvoir immédiatement avant son règne sur le monde pendant un millénaire à partir de Jérusalem. Il affirme que le rassemblement et la mise à part surnaturel des croyants vivants à ce moment-là (après la période de «tribulation» et de persécution), afin de rejoindre le Christ qui revient, remplit les prophéties relatives à l'enlèvement de l'église; il plaide contre une compréhension de l'enlèvement avant la grande tribulation. Il affirme en outre que le retour des Juifs en Terre sainte est un accomplissement des prophéties bibliques, et que les prophéties concernant Israël concernent spécifiquement Israël (et non l'église), de sorte que les prophéties exceptionnelles sur Israël se réaliseront avant la fin des temps.

Œcuménisme

Dans Word and Spirit Together: Uniting Charismatics and Evangelicals, David Pawson appelle à la fin de la division entre charismatiques et évangéliques sur la question du baptême spirituel et dons charismatiques. Il soutient que les dons charismatiques sont pour l'église aujourd'hui, mais que leur pratique devrait être construite sur une base scripturaire solide. Il fait donc valoir que les deux groupes devraient apprendre les uns des autres, pour un bénéfice commun.

Rôle des femmes

Dans Leadership is Male [L'autorité : une affaire d'homme?] David Pawson enseigne que le leadership est un rôle que Dieu attribue aux hommes. Ce faisant, il reproche aux hommes de ne pas assumer de responsabilités dans des aspects importants de la famille et de la vie de l'église. Il soutient que les hommes modernes négligent trop souvent leurs obligations sociales et devraient revenir au modèle biblique de la dignité et responsabilité masculine. La préface de ce livre a été écrite par une femme, Elisabeth Elliot.

Attitude vis-à-vis de l'islam

Dans The Challenge of Islam to Christians, David Pawson documente la montée rapide actuelle de l'islam en Occident. Il explique ce qu'est l'islam, arguant que son rejet de la divinité de Jésus-Christ signifie que les deux religions ne peuvent pas être réconciliées, et il propose une réponse chrétienne basée sur la purification de l'église. Le livre détaille le pressentiment de Pawson selon lequel la Grande-Bretagne pourrait devenir musulmane. En comparant la situation à celle décrite par le prophète hébreu Habacuc, Pawson laisse entendre que la montée de l'islam pourrait être une sorte de châtiment pour l'immoralité dans laquelle les églises occidentales et la société humaniste laïque sont tombées.

Attitude vis-à-vis du sionisme

Dans Defending Christian Zionism, David Pawson explique que le retour des juifs en Terre sainte est un accomplissement des prophéties bibliques et que les chrétiens devraient soutenir l'existence de l'État juif (sans toutefois approuver toutes ses actions de façon inconditionnelle) pour des raisons théologiques. Il affirme également que les prophéties concernant Israël concernent spécifiquement Israël (et non l'église, comme dans la « théologie du remplacement »). Cependant, il critique le dispensationalisme, un mouvement largement américain ayant des vues similaires sur Israël. Un autre livre de Pawson, Israel in the New Testament développe encore davantage ce thème du sionisme chrétien.

Œuvres

Pawson est l’auteur de plus de 75 livres, a produit plus de 300 vidéos d’enseignement et plus de 1 500 enregistrements audio.

En français