La division (en latin divisio ou partitio) est une étape préliminaire d’exposé qui consiste à subdiviser le sujet à traiter en plusieurs arguments et à constituer ainsi le plan présenté à l’auditoire. La division est employée dans l’antiquité par les Grecs et les Romains pour les exposés philosophiques ou les discours.

Division philosophique

La division classique de la pensée hellénistique se fait en trois domaines majeurs, la philosophie morale, guide de l’action humaine, la logique ou détermination du Vrai, et la philosophie naturelle ou physique. Chacun de ces domaines peut à son tout faire l’objet d’une division.

Division en rhétorique

En rhétorique, la division est une partie du discours, qui annonce l’argumentation qui va être faite. Le mode d’établissement de ce plan est théorisé dans divers traités rhétoriques : le De inventione de Cicéron[1], l’Institution oratoire de Quintilien[2].

Notes et références

Bibliographie

  • Laurent Pernot, La Rhétorique dans l'Antiquité, Paris, Librairie Générale Française, coll. « Le Livre de poche / Antiquité », (ISBN 2-253-90553-4)
  • Wilfried Stroh (trad. Sylvain Bluntz), La puissance du discours. Une petite histoire de la rhétorique dans la Grèce antique et à Rome, Les Belles Lettres, (ISBN 978-2-251-34604-5)