Gilbert Thiel
Naissance
Metz
Nationalité Française
Diplôme
Profession
Autres activités
Ecrivain

Gilbert Thiel, né le à Metz, est un magistrat français. Premier juge d'instruction au tribunal de grande instance de Paris en 1994, il fut affecté à la section antiterroriste en 1995. Le juge Thiel est l'auteur de plusieurs ouvrages sur le monde judiciaire[1].

Biographie

Bachelier à 20 ans, en 1968, il fait des études de droit sous pression de son père[2], et obtient sa licence en 1972. La même année, il réussit le concours de la Direction Générale des Impôts (DGI) qu'il intègre à la fin de sa scolarité à l’École nationale des impôts en 1973-1974 . Après un nouveau concours, Gilbert Thiel est sélectionné pour suivre une formation à l’École nationale de la magistrature, en 1976.

À sa sortie, il est nommé Juge d'instruction à Nancy, en 1978. Il est nommé ensuite Premier juge d'instruction, toujours à Nancy, en 1986.

Gilbert Thiel est nommé Substitut général à la cour d'appel de Metz, en 1990. À sa demande, il est muté en 1994 à Paris, en qualité de Premier juge d'instruction au Tribunal de grande instance de Paris. En 1995, le juge Thiel est affecté à la section antiterroriste[3]. Il refuse la légion d'honneur en 2003[4]

Carrière judiciaire

Il instruit l'affaire des fausses factures de Nancy et Toul, et est le premier à incarcérer un élu, le maire de Toul Jacques Gossot[5]. En Lorraine, il dirige également l'instruction de l'affaire Simone Weber[3]. Il mène à l'arrestation du tueur de l'est parisien Guy Georges, instruit l'attentat du Mac Donald's de Quévert en 2000, ou encore l'affaire Abderazak Besseghir (Le bagagiste de Roissy). Le juge Thiel a également suivi de nombreuses affaires concernant le terrorisme corse[6]. Il s'oppose régulièrement à son collègue chargé de la coordination de la lutte antiterroriste, Jean-Louis Bruguière, notamment lors de l'enquête sur l'assassinat du préfet Érignac[5].

Gilbert Thiel prend sa retraite le 30 juin 2014[7].

Engagement politique et médiatique

Pour défendre ses valeurs, l'homme n'hésite pas à s'engager en politique. Lors des élections municipales de mars 2014, Gilbert Thiel est candidat, à une position éligible, sur la liste UMP-UDI-MoDem, conduite par Laurent Hénart à Nancy[8]. Il est élu adjoint au maire, chargé de lutter contre l'insécurité et de préserver la tranquillité publique. Comme Philippe Bilger, Gilbert Thiel participe régulièrement à des émissions de télévision[9]. Homme de médias[10], Gilbert Thiel a tenu le rôle d'un président de tribunal de grande instance dans les saisons 4 et 5 de la série télévisée Engrenages[11]

Publications