Homère avec Achille, le héros parmi les héros de la guerre de Troie, introduit les premières gammes de la culture occidentale : la contrariété du héros dans son amour pour Briséis, esclave qu'il doit rendre contre son gré sous l'ordre d'Agamemnon, son hiérarque ; son refus de s'engager dans le conflit ; puis sa colère qui se déchaîne contre Hector après la mort de Patrocle, son ami d'enfance. La Mort d'Hector, peinte par Peter Paul Rubens, vers 1630-1635.

Les héros et les héroïnes sont des personnages réels ou fictifs de l'histoire, exemplaires de la mythologie humaine ou des arts, dont les hauts faits valent qu'on chante leurs gestes. Ces derniers, édulcorés par la légende dorée des hagiographes, sont passés dans la légende populaire.

Par extension, le terme « héros » ou « héroïne » désigne le personnage principal d'une œuvre de fiction, quelles que soient les qualités dont il fait preuve. Si sa conduite ne correspond pas à un idéal (par exemple, s'il est lâche ou cupide), ce héros peut être qualifié d'antihéros.

Héros antiques

Les héros des temps antiques sont, soit mythiques, ayant une parenté directe avec le panthéon (c'est le cas d'Hercule), soit légendaires, auquel cas ils sont fréquemment liés à un dieu tutélaire.

Le rapport est inversé : ce sont les hauts faits des hommes lors de leur vie qui les divinisent après leur disparition, les rendant immortels dans la mémoire de leurs héritiers.