Plusieurs essaims de criquets de criquets pèlerins ont envahi plusieurs régions du monde, telles que l'Afrique de l'Est, le Moyen-Orient, le sous-continent indien ou encore l'Amérique du Sud, suivant plusieurs vagues entre 2019 et 2020.

Histoire

Elle prend son origine dans le cyclone de 2018 qui a amené sur les côtes semi-désertiques du Yemen de fortes pluies et donc une forte croissance de végétation. Les conditions favorables au développement des populations de criquet ayant perduré, les essaims qui se sont subséquemment formés ont gagné toute la péninsule arabique ; puis ils ont migré vers l'est pour rejoidre l'Iran, le Pakistan et l'Inde, et vers l'ouest et l'Afrique de l'Est[1] où ils ont d'abord atteint l'Éthiopie et la Somalie[2]. L'invasion a peu après rejoint le Kenya, puis le nord de l'Ouganda, la Tanzanie, le Congo (avant le 2 mars[3]) et le sud du Soudan du Sud.
Fin 2019, des températures anormalement élevées en Afrique de l'Est (Somalie, Kenya, Tanzanie, Ouganda, l'est du Congo, Soudan du Sud,…) induisent un dipôle régional positif et font doubler la quantité de pluie habituelle entre octobre et décembre 2019[4] (certains endroits dans le nord du Kenya ont reçu en quelques semaines l'équivalent annuel des pluies usuelles[5] ; au Soudan du Sud, déjà lourdement taxé par six ans de guerre civile, des villes entières ont été noyées[6]…). La FAO a lancé la première alerte pour les criquets fin janvier 2020[1].

Un essaim de criquets pèlerins envahit l'Afrique de l'Est à partir de . Dès , l'invasion touche l'Éthiopie, le Kenya, l'Érythrée, Djibouti et la Somalie. Elle représente « une menace sans précédent pour la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance dans la Corne de l'Afrique », d'après l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture[7].

En , environ 2 000 militaires luttent par exemple contre l'invasion en Ouganda, à l'aide d'opérations mobiles où des œufs de criquets sont détruits et où des pesticides comme le chlorpyrifos sont épandus[8]. Fin février, la Tanzanie et le Soudan du Sud sont également touchés[9], puis la République démocratique du Congo, pour la première fois depuis 1944[10].

L'augmentation des températures à la surface des océans (en lien avec le dipôle de l'Océan Indien) pourrait entraîner de nouvelles catastrophes similaires dans les prochaines années[11].

En , la pandémie de coronavirus perturbe la lutte contre les criquets, bloquant les livraisons de pesticides et les financements[12]. À cette date, l'arrivée des criquets est attendue vers juin en Afrique de l'Ouest et vers octobre au Maghreb[13]. La FAO estime en que, si les actions ne sont pas renforcées, le nombre de criquets pourrait être multiplié par 20 durant la saison des pluies, tandis que 20 millions de personnes sont en situation d'insécurité alimentaire dans la région[14]. L'organisation arrive à lever 76 puis 152 millions de dollars, mais l'approvisionnement continue à être entravé par la pandémie de coronavirus[15].

Les criquets consomment quotidiennement leur propre poids, c'est-à-dire 2 g, et un essaim couvrant 1 km2 consomme la nourriture de 35 000 personnes[15]. Ils vivent trois mois mais se reproduisent énormément. Les nuages d'insectes avancent jusqu'à 150 km par jour[15].

Le , la FAO annonce une aggravation probable de l'invasion, suite à des pluies fin mars favorables à la reproduction des criquets[16].

En juin 2020, un essaim de criquet d'une ampleur inhabituelle est localisé en Inde du Nord[17].

En juin 2020, un essaim de criquet de grande taille est actif dans le nord de l'Argentine, après avoir été en mai 2020 au Paraguay[18].

Importance des dégâts

Djibouti

Dès le début du mois de , des essaims de criquets provoquent 100 % de destruction des récoltes dans certaines régions[19]. En , la baisse des températures et la pousse des végétaux favorise une invasion massive[19].

Début , le gouvernement de Djibouti estime les pertes à 5 millions de dollars à ce moment[9].

Éthiopie

En , l'invasion a déjà provoqué le ravage de 200 000 ha de terres agricoles dans le pays, et un million de personnes touchées qui nécessitent une aide alimentaire d'urgence[16].

Notes et références

  1. a et b Simon Petite, « Cyril Piou : « Contre les criquets, la prévention est la meilleure réponse » », sur etemps.ch, Le Temps, (consulté le 19 octobre 2020).
  2. Valentin Cebron, « Une invasion massive de criquets pèlerins : l’autre crise qui frappe l’Afrique et l’Asie », sur nouvelobs.com, L'Obs, (consulté le 19 octobre 2020).
  3. Sandrine Loky, « Les criquets pèlerins ont élu domicile chez nous ! », sur habarirdc.net, Habari, (consulté le 19 octobre 2020).
  4. Marion Douet, « L'Afrique de l'Est touchée par des pluies torrentielles », sur lemonde.fr (consulté le 19 octobre 2020).
  5. « Des pluies inhabituellement violentes ravagent l'Afrique de l'Est », sur geo.fr, Géo, (consulté le 19 octobre 2020).
  6. « Afrique de l'Est: au moins 265 morts après plusieurs semaines de pluie », sur geo.fr, Géo, (consulté le 19 octobre 2020).
  7. (en-US) Nicholas Bariyo, « Africa’s Worst Locust Plague in Decades Threatens Millions », Wall Street Journal,‎ (ISSN 0099-9660, lire en ligne, consulté le 26 mars 2020).
  8. « Reportage. En Ouganda, le général en guerre contre les criquets », sur Courrier international, (consulté le 26 mars 2020).
  9. a et b (en) « Horn of Africa: Locust Infestation - Oct 2019 », sur ReliefWeb (consulté le 26 mars 2020).
  10. « La RDC à son tour touchée par l’invasion de criquets pèlerins – Jeune Afrique », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 26 mars 2020).
  11. Madeleine Stone, « Environnement : invasion de criquets en Afrique de l'Est », sur National Geographic, (consulté le 26 mars 2020).
  12. Agence Ecofin, « Afrique de l’Est : le Coronavirus perturbe les opérations de lutte contre les criquets pèlerins (FAO) », sur Agence Ecofin (consulté le 26 mars 2020).
  13. Rédaction de Mondafrique, « Le Maghreb menacé par une invasion de criquets », sur Mondafrique, (consulté le 26 mars 2020).
  14. Les criquets pèlerins continuent de faire des ravages en Afrique de l'Est, sur RFI.fr, consulté le .
  15. a b et c « La Corne de l’Afrique face à une nouvelle vague de criquets pèlerins », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2020).
  16. a et b « Une nouvelle invasion de criquets pèlerins menace l’Afrique de l’Est », sur Franceinfo, (consulté le 23 avril 2020).
  17. Sébastien Farcis, « L'Inde dévorée par le fléau des criquets pèlerins », sur Libération,
  18. François-Xavier Gomez, « L'Argentine aux prises avec un nuage de criquets », sur Libération,
  19. a et b « 2020 Appel à la communauté internationale : Invasion acridienne en République de Djibouti - Djibouti », sur ReliefWeb (consulté le 26 mars 2020).