Page d'aide sur l'homonymie Pour l'autre catcheur catchant sous le nom de La Parka, voir Adolfo Tapia Ibarra.
Jesus Alfonso Huerta Escoboza
LaParkaE3.jpg
La Parka en 2010.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 54 ans)
HermosilloVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Jesús Alfonso Huerta EscobozaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Taille
1,83 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Masse
98 kgVoir et modifier les données sur Wikidata

Jesus Alfonso Huerta Escoboza[1], né le à Hermosillo et mort le , est un luchador masqué mexicain, plus connu sous le nom de La Parka (ou La Parka II pour le différencier du La Parka original) qui a travaillé pour la fédération de catch Lucha Libre AAA Worldwide (AAA) du milieu des années 1990 à 2019[2].

Carrière

Débuts (1987–1995)

Escoboza fait ses débuts en 1987, travaillant sous le nom de Bello Sexy[3] pendant cinq ans avant, de changer pour Maligno (qui veut dire méchant en espagnol), qu'il utilise jusqu'en 1995[3]. Pendant cette période, il travaille brièvement sous le nom de Crater et Santa Esmeralda[3].

Lucha Libre AAA Worldwide (1995–2019)

Karis la Momia (1995–1996)

Au début de l'année 1995, Escoboza change à nouveau de nom lorsqu'il rejoit la Lucha Libre AAA Worldwide (AAA, précédemment connue sous le nom de Asistencia Asesoría y Administración) et devient Karis la Momia, une gimmick de momie inspiré de Kharis, la série de film des années 1940[3]. Il est le quatrième catcheur à utiliser ce nom. Le , fait sa première apparition d'importance en équipe avec Espectro I (en), El Duende, Maniaco (en) et Halloween (wrestler) (en), perdant contre Los Power Raiders lors de Triplemania III-C (en)[4]. Le , Karis remporte son premier titre contre Blue Demon Jr. pour le Mexican National Cruiserweight Championship (en)[5]. Lors de Triplemania IV-A (en), Karis, Arunyo et Killer battent Blue Demon Jr., El Torero et Máscara Sagrada Jr.[6]. Durant l'été, Karis entre en compétion avec Los Payasos contre Los Junior Atómicos (Máscara Sagrada Jr., Tinieblas Jr. (en), Blue Demon Jr. et Halcón Dorado Jr.). Les deux équipes se rencontrent une première fois lors de Triplemania IV-B (en)Los Junior Atómicos gagnent[7]. L'histoire continue lors de Triplemania IV-C (en), en main event du spectacle dans un match en cage[8].

La Parka Jr. (1996–2003)

Mort

Le , Huerta meurt de complications liées à des blessures à la suite d'une manœuvre ratée lors d'un match en [9].

Championnats et réalisations

Notes et références

Notes

Références

  1. (en) Dave Meltzer, « Oct. 31 Observer Newsletter: Rock returns to the ring, Viacom buys stake in Bellator details, Survivor Series recap, All Japan's last major show of the year, tons more », Wrestling Observer Newsletter,‎ , p. 14 (ISSN 1083-9593) :

    « La Parka (Jesus Escobedo) did his first interview since turning heel at the 10/21 TV taping in Xalapa, which drew 4,000 fans, which was close to full in the smaller arena. »

  2. (en) Dan Madigan, Mondo Lucha A Go-Go: the bizarre and honorable world of wild Mexican wrestling, HarperColins Publisher (ISBN 978-0-06-085583-3), « La Parka », p. 120-124
  3. a b c et d (es) Calos Acosta, « CAMPAL: ¿La Parka se retirará tras el accidente en Monterrey? », sur Super Luchas (en) (consulté le 25 janvier 2020)
  4. (en) « Asistencia Asesoria y Administracion TripleMania », sur Pro Wrestling History (consulté le 26 janvier 2020)
  5. (en) Royal Duncan et Gary Will, Wrestling Title Histories, Archeus Communications, (ISBN 0-9698161-5-4), « Mexico: National Cruiserweight Title »
  6. (en) « Asistencia Asesoria y Administracion TripleMania », sur Pro Wrestling History (consulté le 26 janvier 2020)
  7. (en) « Asistencia Asesoria y Administracion TripleMania », sur Pro Wrestling History (consulté le 26 janvier 2020)
  8. (en) « Asistencia Asesoria y Administracion TripleMania », sur Pro Wrestling History (consulté le 26 janvier 2020)
  9. (es) « Muere "La Parka": el carismático ídolo de la lucha libre mexicana fallece a los 54 años », sur BBC Mundo, (consulté le 21 janvier 2020)

Liens externes