Judith Jarvis Thomson
A caricature of Judith Jarvis Thomson.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
Nationalité
Formation
Barnard College
Newnham College
Hunter College High School (en)
Université Columbia (Philosophiæ doctor) (jusqu'en )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Archives conservées par
Massachusetts Institute of Technology Libraries (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Judith Jarvis Thomson (née à New York le et morte le [1]) est une philosophe libérale américaine spécialisée en morale et métaphysique qui a enseigné au Massachusetts Institute of Technology, où elle fut professeur émérite. Elle s'est fait connaître en particulier par un article publié en 1971, intitulé A Defense of Abortion. Elle procède par analogie (celle d'un « violoniste endormi »), et conclut que « l'avortement (volontaire) ne constitue pas une violation du droit du fœtus à la vie, mais le prive simplement de quelque chose - l'usage du corps de la femme enceinte - auquel il n'a pas de droit particulier ». Ce raisonnement a été contesté par les adversaires de l'avortement libre.

Biographie

Distinctions