Michel Reynaud
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
VillejuifVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Université Paris Descartes
Activité
Président du Fonds Actions Addictions,

Michel Reynaud, né le à Talence et mort le à Villejuif, est un psychiatre et addictologue français, professeur des universités – praticien hospitalier qui a travaillé à structurer l'addictologie comme discipline en France au cours de sa carrière universitaire, puis en créant le Fonds Actions Addictions[1] et le portail Addict'Aide : le village des addictions[2].

Biographie

Né le à Talence, Michel Reynaud est marié et père de trois enfants. Il a fait ses études dans divers pays d'Afrique et d'Afrique du Nord, puis à Bordeaux et Paris. Il décède le [3] à Villejuif[4] d'un cancer foudroyant[5].

Parcours scientifique

Auparavant professeur de psychiatrie et d’addictologie à la Faculté Paris Sud XI depuis 2000. Ancien interne et ancien chef de clinique des Hôpitaux de Paris, il a été nommé en 1990 Professeur de Psychiatrie au CHU de Clermont-Ferrand. Il a créé, en 2001 à l'hôpital universitaire Paul-Brousse, l’Albatros [6] : Centre d'Enseignement de Recherche et de Traitement des Addictions, une référence en addictologie. Psychiatre clinicien, spécialiste des addictions aux substances psychoactives et des addictions comportementales et de leurs traitements.

Ses travaux de recherche s’intéressent à la compréhension des mécanismes des addictions (neurobiologie, neuro-imagerie, génétique (lien avec pubmed : reynaud m) mais aussi sociologie et politique – et à leurs traitements - , en particulier pharmacologique. Il est le principal investigateur de l’étude Alpadir (étude randomisée en double aveugle du Baclofène à hautes doses dans l’alcoolodépendance). Il a été parmi les premiers à s’intéresser aux liens entre la passion et l’addiction. Il a mis en place une des toutes premières équipes de recherche clinique spécialisée dans les addictions au sein de l’unité INSERM 669.

Il est à l’origine de la reconnaissance de l’addictologie en tant que discipline universitaire. Ancien Président du Collège National des Universitaires en Addictologie, et coordinateur du DESC d’addictologie et de plusieurs Diplômes universitaires, il est actuellement Président de l’Intersection d’Addictologie au Conseil National des Universités. Il a été membre du bureau (trésorier) de l’ISBRA [7].

Il a tout particulièrement œuvré pour le développement de l’addictologie et la création de structures de soins adaptées aux patients addicts. Ancien président de la Fédération Française d’Addictologie, il a occupé le poste de Conseiller pour la politique psychiatrique à la Direction de l’Hospitalisation et de l’Organisation des Soins[8] jusqu’en 1997, puis de la politique addictologique auprès du Directeur Général de la Santé et de la MILDT [9] jusqu’en 2000.

Il est l’auteur de plusieurs rapports ministériels, le dernier « Stratégies validées pour réduire les dommages liés aux addictions »[10], a été remis à la Présidente de la MILDECA (anciennement MILDT) pour l’élaboration du plan gouvernemental.

En janvier 2020, il défend ardemment malgré les multiples oppositions, la première édition de la déclination française du «Dry January», un mois d'abstinence de consommation d'alcool qui suit aux fêtes de fin d'année.

Parcours administratif

  • Chargé d’un rapport par la MILDT sur les stratégies validées de réduction des dommages des addictions en 2013.
  • Président du C.U.N.E.A. (2002-2012).
  • Vice-Président de la Société Française de Tabacologie (2005-2009).
  • Président de la Fédération Française d’Addictologie (2005-2009).*
  • Rédacteur du Livre Blanc de l’Addictologie Française.Chargé de Mission par Xavier Bertrand, Ministre de la Santé, pour la rédaction du Plan Addictions 2007/2012.
  • Responsable du Groupe de travail : « Dispositif sanitaire des addictions » du plan addictions 2007/2012 (Ministère de la Santé, de la jeunesse et des Sports), membre de la Commission Nationale Addictions.
  • Membre du Bureau de la Conférence Nationale de Santé (2007-2011).
  • Président de la Mission FIDES : Dispositif de prévention et d’aide pour les personnels de l’APHP.Président de la Collégiale d’Addictologie de l’AP-HP (2008-2012).
  • Membre du Comité de pilotage de l’appel d’offre ANR « Santé mentale et addictions » SAMENTA.
  • Membre du board de l’ISBRA (International Society of Biological Research on Alcoholism), Trésorier (2008-2013).

Distinctions et décorations