Un parlement minoritaire (en anglais Hung Parliament) est la situation d'une législature dans laquelle aucun parti ne dispose de la majorité absolue.

L'expression s'emploie en particulier dans les pays utilisant le système de Westminster, notamment au Royaume-Uni, en Australie ou au Canada. Un parlement minoritaire y est généralement considéré comme exceptionnel dans la mesure où le scrutin uninominal à un tour favorise le bipartisme et l'obtention de la majorité par un seul parti. Mais dans certains pays, un parlement minoritaire peut être la règle plutôt que l'exception ; c'est le cas par exemple aux îles Salomon, de même qu'au Canada où les parlements minoritaires sont relativement fréquents.

Étant donné la responsabilité du gouvernement devant le parlement dans le système de Westminster, un parlement minoritaire peut entraîner :

Julia Gillard est à la tête d'un gouvernement minoritaire australien entre 2010 et 2013.

De la création du Commonwealth d'Australie, en 1901, à 1910, aucun parti ne disposait de la majorité à la Chambre des représentants australienne en raison de la division du paysage politique entre le Parti travailliste et deux partis non-socialistes. Les changements de gouvernement étaient fréquents, y compris en cours de mandat.

Depuis 1910, le paysage politique australien est bipartite et voit s'opposer le Parti travailliste à un autre parti ou une coalition de partis conservateurs. Seuls deux parlements minoritaires ont été élus :