Bandeau du portail
Bienvenue sur le portail Wikipédia

consacré à l’Autriche et à la culture autrichienne !

13 586 articles sont liés à ce portail

Histoire de l’Autriche

I. Histoire antérieure

Provinces autrichiennes de l'Empire romain (Noricum, Pannonia, Raetia)
Chalcolithique : Ötzi
Âge du fer : Civilisation de Hallstatt (1200-475 av. J.-C.)
Les Celtes : installation en Norique (Noricum)
Norique (Noricum) : Vindobona (Aujourd'hui: Vienne)
Pannonie (Pannonia) : Capitale Carnuntum (Aujourd'hui: Petronell-Carnuntum)
En 976, l'Ostarrichi (langage populaire pour Marcha orientalis) devient la Marche d'Autriche: Léopold Ier de Babenberg
  • Duché d'Autriche (1156–1278)
Privilegium Minus (fondation du Duché d'Autriche le 17 septembre 1156)
Partage du Saint Empire romain des nations germaniques
Chute de la Maison de Babenberg: Ottokar II de Bohême

Voir aussi: Liste des souverains d'Autriche

III. Règne de la Maison de

Maximilien Ier (Maximilian I)
Charles V d'Allemagne (Karl V)
Pragmatique Sanction
Marie-Thérèse (Maria Theresia)
Congrès de Vienne (1814-1815)
Metternich
François-Joseph Ier (Franz Joseph I)
Rodolphe Ier finira le Grand Interrègne (Interregnum) du Saint Empire romain des nations germaniques (1273-1291); Anti-roi Frédéric le Bel (1314-1330), Règne de Maximilien Ier (1508-1519) et de Charles V d'Allemagne (1519-1555), CCC(Constitutio Criminalis Carolina) (1532)
Charles V d'Allemagne, Guerres d'Italie, Guerre de Trente Ans (1618-1648) finira avec les Traités de Westphalie (24 octobre 1648), Guerre de Succession d'Espagne (1701-1714), Pays-Bas autrichiens (1714-1795), Traité de Campo-Formio (1797)
Voir aussi: Les deux sièges turcs de Vienne (Türkenbelagerungen): Siège de Vienne (1529), Bataille de Vienne (1683)
Pragmatique Sanction (19 avril 1713) contre la Loi salique, Guerre de Succession d'Autriche (1740-1748) simultanément avec les Guerres de Silésie (1740-1763) qui finissent avec la Guerre de Sept Ans (1756-1763)), CCT (Constitutio Criminalis Theresiana, 1768), François Ier du Saint-Empire, Marie-Antoinette, Wenzel Anton Kaunitz
  • Fin du Saint Empire romain de nation germanique (1806)
Campagne d'Autriche (1805) et Traité de Presbourg avec la France napoléonienne (26 decembre 1805)
François Ier d'Autriche (Régne 1804-1835), Ferdinand Ier d'Autriche (Régne 1835-1848), Klemens Wenzel von Metternich
Bataille de Wagram et Traité de Schönbrunn (1809), Congrès de Vienne (1814-1815), Confédération germanique (1815-1866)
Vers la Révolution autrichienne de 1848 : Absolutisme, Censure et Décrets de Karlsbad (août 1819) suivi de Biedermeier (Vormärz), Révolution autrichienne de 1848 (début 13 mars 1848 à Vienne)
Ringstrasse, Bataille de Solférino, Guerre austro-prussienne et la Bataille de Sadowa (Königgrätz le 3 juillet 1866) suivie de la Paix de prague (23 août 1866) qui terminera la Confédération allemande
Bulletin de vote relatif à l'Anschluss
Le groupe résistance O5
L’Autriche divisée en quatre zones par les Alliés (1945-1955)
Autriche neutre et le Rideau de fer
Adhésion dans l'UE en 1995
  • La Première République (1918 – 1933/34)
Proclamation de la République d'Autriche allemande (1918-1919) le , premier chancelier Karl Renner, abdication incomplète et exil de Charles Ier d'Autriche ( - ) qui provoquent l'Habsburgergesetz (Loi de Habsbourg du ), Traité de paix, Constitution fédérale de l'Autriche (1920 & 1929), Otto Bauer et l'Austromarxisme, le jugement de Schattendorf et la Révolte de juillet 1927, la grève des cheminots et la prétendue auto-élimination du Parlement autrichien ()
Austrofascisme, usage des Lois des pleins pouvoirs (Autriche) et le Coup d'État par Engelbert Dollfuss en mars 1933, fondation des camps d'arrêt (Anhaltelager) en septembre 1933, la guerre civile de février 1934, la Maiverfassung du 1er mai 1934 (Constitution de mai avec un Préambule qui commence "Au nom de Dieu ..."), Kurt von Schuschnigg, VF (Vaterländische Front)
Anschluss (), Heldenplatz (), fuite et exil, premier transport des célébrités autrichiennes à Dachau (), Shoah, Camp de concentration Mauthausen
Nazis en Autriche : Arthur Seyß-Inquart, Baldur von Schirach, Ernst Kaltenbrunner, Adolf Eichmann, Odilo Globocnik
Résistance autrichienne : groupe de O5, Major Carl Szokoll ( et l'Opération Radetzky en 1945)

Géographie de l’Autriche

Carte de l'Autriche
Carte de l'Autriche
  • Grandes villes
Vienne, Graz, Innsbruck, Linz, Salzbourg
  • Fleuves
Danube, Mur, Inn
  • Montagnes, sommets et glaciers
Alpes en Autriche: Alpes orientales centrales, Préalpes orientales septentrionales, Préalpes orientales méridionales
Sommets: Grossglockner (3 798 m), Hoher Dachstein (2 995 m)

Culture

Culture culinaire

Lumière sur…

Sigmund Freud par Max Halberstadt en 1922.

Sigismund Schlomo Freud dit Sigmund Freud (en allemand, [ˈziːkmʊnt ˈfʁɔʏt] ; en français, [fʁøːd] ou [fʁœjd]) est un médecin neurologue autrichien, né le à Freiberg (Margraviat de Moravie), et mort le à Londres (Royaume-Uni). Il est le fondateur de la psychanalyse.

Médecin viennois, Freud rencontre plusieurs personnalités importantes pour le développement de la psychanalyse, dont il est le principal théoricien. Son amitié avec Wilhelm Fliess, sa collaboration avec Josef Breuer, l'influence de Jean-Martin Charcot et des théories sur l'hypnose de l'École de la Salpêtrière (Paris) vont le conduire à repenser les processus psychiques. Il élabore plusieurs théorisations des instances psychiques, en premier lieu avec les concepts d'inconscient, de rêve et de névrose, puis il proposera une technique de thérapie, la cure psychanalytique, qu'il définit pour la première fois en 1904. C'est dans le cadre de la cure, dès les Études sur l'hystérie, et particulièrement dans sa première analyse du « cas Dora », que Freud découvre peu à peu l'importance du transfert.

Freud regroupe une génération de psychothérapeutes qui, peu à peu, élaborent la psychanalyse, d'abord en Autriche, en Suisse, à Berlin, puis à Paris, Londres et aux États-Unis. En dépit des scissions internes et des critiques émanant de certains psychiatres, notamment, et malgré les années de guerre, la psychanalyse s'installe comme une nouvelle discipline des sciences humaines dès 1920. En 1938, Freud, menacé par le régime nazi, quitte Vienne pour s'exiler à Londres, où il meurt d'un cancer de la mâchoire en 1939.

La « psycho-analyse », dont le terme apparaît en 1896, repose sur plusieurs hypothèses et concepts élaborés ou repris par Freud. La technique de la cure, dès 1898 sous la forme de la méthode cathartique, avec Josef Breuer, puis le développement de la cure analytique, est le principal apport de la psychanalyse. L'hypothèse de l'inconscient approfondit la représentation du psychisme. Des concepts, comme ceux de refoulement, de censure, de narcissisme, de Moi et d'idéal du Moi, ou davantage métapsychologiques comme les pulsions, la première topique et la seconde topique, le complexe d'Œdipe ou l'angoisse de castration, entre autres, vont, peu à peu, développer et complexifier la théorie psychanalytique, à la fois « science de l'inconscient », selon Paul-Laurent Assoun, et savoir sur les processus psychiques et thérapeutiques.

Images de qualité

La gloriette du parc vue de la fontaine de Neptune, Château de Schönbrunn.

La gloriette du parc vue de la fontaine de Neptune, Château de Schönbrunn.

Institutions

Institutions de la II.

Entrée du Parlement autrichien
Nationalrat (Conseil national, Chambre basse mais plus importante)
Bundesrat (Conseil fédéral, Chambre haute)
Bundesversammlung (Assemblée fédérale, Nationalrat et Bundesrat ensemble)
Partis au parlement: SPÖ, ÖVP, FPÖ, NEOS, JETZT (extra-parlementaire: KPÖ, Die Grünen)

Sport

Voir aussi: ÖOC (Österreichisches Olympisches Comité)

Hermann Maier Marlies Schild Benjamin Raich Thomas Muster


  • Ski alpin
Voir aussi: ÖSV (Österreichischer Skiverband)
Skieurs alpins actifs: Benjamin Raich, Hermann Maier, Nicole Hosp, Marlies Schild, Rainer Schönfelder, Marcel Hirscher
Anciens Skieurs alpins: Stephan Eberharter, Franz Klammer, Toni Sailer, Karl Schranz
Saut à Ski: Tournée des quatre tremplins, Thomas Morgenstern, Gregor Schlierenzauer, Andreas Goldberger, Anton Innauer
  • Football
Euro2008 venues fr.svg
Voir aussi: Championnat d'Autriche de football, ÖFB (Fédération d'Autriche de football, Équipe d'Autriche de football
Footballeurs actifs: Marc Janko, Erwin Hoffer, Martin Stranzl, Marko Arnautovic, Emanuel Pogatetz
Clubs de football: Clubs autrichien de football: Austria Vienne, Rapid Vienne, Sturm Graz, Red Bull Salzbourg
Anciens Footballeurs: Gerhard Hanappi, Ernst Happel, Andreas Herzog, Friedrich Koncilia, Johann Krankl, Bruno Pezzey, Anton Polster, Herbert Prohaska, Matthias Sindelar, Toni Polster
  • Autres sports
Formule 1: Grand Prix automobile d'Autriche, Jochen Rindt, Helmut Marko, Niki Lauda, Gerhard Berger, Karl Wendlinger, Alexander Wurz, Christian Klien
Handibasket : Sitting Bulls
Hockey sur glace : Thomas Vanek
Tennis: ÖTV, Thomas Muster, Barbara Schett, Stefan Koubek, Judith Wiesner, Julian Knowle, Horst Skoff, Barbara Paulus
Natation: Markus Rogan, Karl Ruberl, Otto Herschmann, Otto Wahle
Cyclisme: Tour d'Autriche, Georg Totschnig, Max Bulla, Adolf Christian, Gerhard Trampusch
Apnée: Herbert Nitsch
Judo: Ludwig Paischer, Peter Seisenbacher, Claudia Heill
  • Évènements sportifs en Autriche
Prochainement en 2008: Championnat d'Europe de football 2008
Anciens événements: Jeux Olympiques d'hiver de 1964, Jeux Olympiques d'hiver de 1976
Sports d'hiver: Tournée des quatre tremplins
Sports d'été: ...

Index des catégories

Les articles

Ministère responsable: BMVIT (Bundesministerium für Verkehr, Innovation und Technologie)

Lauda.air.b737.arp.jpg
OEBB 1016 017.jpg
HLSNA.jpg
  • Transport aérien
Compagnies: Austrian Airlines, Lauda Air, Niki, Tyrolean
Aéroports civils: Aéroport de Vienne-Schwechat (VIE), Aéroport de Salzbourg (SZG), Aéroport de Graz (GRZ), Aéroport de Linz (LNZ), Aéroport d'Innsbruck (INN), Aéroport de Klagenfurt (KLU)
  • Transport routier
Autoroutes: ASFINAG, Vignette (paiement)
Associations routieres: ÖAMTC, ARBÖ
  • Transport en bateau
Danube: DDSG Blue Danube Schiffahrt, Twin City Liner
Lac du Constance: Vorarlberg Lines
  • Transport ferroviaire
Österreichische Bundesbahnen (ÖBB)
Centrale d'ORF
Échoppe de presse & tabac a Vienne
Distribution le dimanche

Agence de presse officielle: APA (Austria Presse Agentur)

Quotidiens de l'État avec bulletin officiel (Amtsblatt): Wiener Zeitung
Nationaux: Kronen Zeitung, Kurier, Die Presse, Der Standard, Österreich
Régionaux: Kleine Zeitung (Styrie & Carinthie), SN (Salzburger Nachrichten), OÖN (Oberösterreichische Nachrichten), TT (Tiroler Tageszeitung), VN (Vorarlberger Nachrichten)
  • Hebdomadaires
Nationaux: Profil, News, TV-Media...
Régionaux: Niederösterreichische Nachrichten, Burgenländische Freiheit, Osttiroler Bote...
  • Mensuels
Trend, Gewinn, SportAs, Wienerin...
Publics (ORF): ORF 1, ORF 2 (Avec programmes regionales aussi), ORF SPORT PLUS
Coopérations internationales du ORF: 3sat (allemand-autrichien-suisse), ARTE (Membre associé)
Privés nationaux: ATV, gotv, TW1 (Météo panorama)
Privés régionaux: Puls TV (Vienne), Salzburg TV (Salzbourg), LT1 (Haute-Autriche)
Publiques (ORF): Ö1, Ö2 (Regional), Ö3 (Hitradio), FM4
Privées nationaux: KroneHit, ...
Privées régionaux: 88.6 (Vienne), Energy 104.2 (Vienne), Radio Stephansdom (Vienne, Classique), ...
Libres:

Le projet

Pour découvrir les différents projets de traduction et participer au travail communautaire autour de ce portail, consultez le Projet:Monde germanique.

Participants

Autres projets Wikimedia

Autriche, sur Wikinews

Autriche sur Wikinews
Actualités

Autriche, sur Wikisource

Autriche sur Wikisource
Livres numérisés

Autriche, sur Wikilivres

Autriche sur Wikilivres
Textes et manuels

Autriche, sur Wikiversité

Autriche sur Wikiversité
Ressources pédagogiques

Autriche, sur Commons

Autriche sur Commons
Images et médias

Autriche, sur Wikidata

Autriche sur Wikidata
Données brutes

Autriche, sur Wikivoyage

Autriche sur Wikivoyage
Guide de voyage