Rose Christiane Ossouka Raponda
Illustration.
Fonctions
Première ministre du Gabon
En fonction depuis le
(26 jours)
Président Ali Bongo
Prédécesseur Julien Nkoghe Bekalé
Ministre d'État
Ministre de la Défense nationale et de la Sécurité du territoire

(1 an, 5 mois et 4 jours)
Président Ali Bongo
Premier ministre Julien Nkoghe Bekalé
Prédécesseur Étienne Massard Kabinda Makaga
Successeur Michael Moussa Adamo (Défense nationale)
Maire de Libreville

(5 ans et 2 jours)
Prédécesseur Jean-François Ntoutoume Emane
Successeur Léandre Nzué
Ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique

(1 an, 10 mois et 29 jours)
Président Ali Bongo
Premier ministre Raymond Ndong Sima
Biographie
Date de naissance (55-56 ans)
Lieu de naissance Libreville
Nationalité Gabonaise
Parti politique Parti démocratique gabonais
Profession Économiste

Rose Christiane Ossouka Raponda
Premiers ministres du Gabon

Rose Christiane Ossouka Raponda, née en 1964 à Libreville, est une femme politique gabonaise, membre du Parti démocratique gabonais. Elle est nommée Première ministre en juillet 2020.

Biographie

Rose Christiane Ossouka Raponda, d'origine mpongwe, naît en 1964 dans le quartier de Toulon à Libreville[1]. Économiste de formation, elle est diplômée de l'Institut gabonais de l'économie et des finances avec une spécialisation en finances publiques. Elle est directrice générale de l'Économie puis directrice générale adjointe de la Banque de l'habitat du Gabon[2], au début des années 2000[3].

Elle entre au Gouvernement en 2012, nommée par Raymond Ndong Sima ministre du Budget, des Comptes publics et de la Fonction publique. Elle conserve son poste durant deux ans[2]. Aux élections municipales de , en huitième position sur la liste du parti présidentiel Parti démocratique gabonais, elle est élue conseillère du 3e arrondissement[4] de Libreville. Elle devient le mois suivant la première femme maire de la ville[5],[6].

Elle intègre le gouvernement de Julien Nkoghe Bekalé le [6] comme ministre d'État et de la Défense nationale[2] et de la Sécurité du territoire, succédant à Étienne Massard Kabinda Makaga[7]. Le , elle est nommée Première ministre par un décret du président Ali Bongo. Elle devient la première femme à occuper ce poste[8]. Le cabinet de la présidence communique qu'elle est chargée « d'assurer la relance économique et l'accompagnement social nécessaires en raison de la crise mondiale liée à la Covid-19 »[9].

Notes et références

  1. « Rose Christiane Ossouka Raponda », sur Leaders Afrique, (consulté le 17 juillet 2020).
  2. a b et c Marceau Ndong Ossa, « Gabon : Le président Ali Bongo Ondimba nomme une femme au poste de premier ministre », sur La Libreville, (consulté le 16 juillet 2020).
  3. « Gabon : Ali Bongo nomme une femme Première ministre », sur L-FRII, (consulté le 16 juillet 2020).
  4. Georges Dougueli, « Gabon : quatre femmes de pouvoir qui se sont imposées face aux hommes », sur Jeune Afrique, (consulté le 17 juillet 2020).
  5. Georges Dougueli, « Gabon : Rose Christiane Ossouka Raponda, le nouveau visage de Libreville », sur Jeune Afrique, (consulté le 17 juillet 2020).
  6. a et b Romain Gras, « Gabon : Rose Christiane Ossouka Raponda, de la mairie de Libreville au ministère de la Défense », sur Jeune Afrique, (consulté le 17 juillet 2020).
  7. Patrick Ndungidi, « Gabon: Rose Christiane Ossouka Raponda nommée ministre de la défense », sur African Shapers, theafricanshapers, (consulté le 17 juillet 2020).
  8. Mondjo Mouega, « Gabon : Rose Christiane Ossouka Raponda nommée Premier ministre », sur Gabon Media Time, (consulté le 16 juillet 2020).
  9. « Au Gabon, Rose Christiane Ossouka Raponda, première femme à la tête du gouvernement », sur TV5 Monde, (consulté le 16 juillet 2020).