Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Soupçon.
Soupçons
Description de l'image Suspicion (1941 poster).jpg.

Titre original Suspicion
Réalisation Alfred Hitchcock
Scénario Joan Harrison
Samson Raphaelson
Alma Reville
Acteurs principaux
Sociétés de production RKO Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Durée 99 minutes
Sortie 1941

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Soupçons (Suspicion) est un film américain réalisé par Alfred Hitchcock, sorti en 1941.

Synopsis

John Aysgarth, aussi froidement provocateur que cyniquement indélicat, est un joueur séduisant, qui masque son oisiveté sous son charme, dans un système bien rôdé de perpétuels mensonges. Il rencontre la douce, riche et très sage (mais naïve) Lina McLaidlaw dans un train, alors qu'il essaie de voyager en première classe avec un billet de troisième. Dans une véritable stratégie de séduction, il lui fait quasi autoritairement la cour, profitant de la faiblesse amoureuse qu'elle éprouve pour lui, n'hésitant pas à l'infantiliser avec finesse, et la surnommant sans cesse « monkey face » (« ouistiti » dans la version française).

Le sentiment amoureux de Lina à l'égard de celui qui apparaît un peu comme la coqueluche des jeunes filles de la bonne société d'alors est encore renforcé chez elle par une conversation qu'elle surprend entre ses parents, lesquels la pensent faite pour rester "vieille fille". Grâce à ce concours de circonstances, John Aysgarth épouse rapidement Lina McLaidlaw sans que les parents en soient informés. Elle quitte le foyer en leurs faisant croire qu'elle se rend à la poste.

Au retour de leur luxueuse lune de miel, Lina prend progressivement conscience de la vraie personnalité de son mari. Elle le découvre désargenté et vivant très au-dessus de ses moyens grâce à divers expédients. Elle commence alors à se demander s'il ne l'a pas épousée pour son argent. Ses soupçons grandissent quand Beaky, l'ami et associé de John, meurt dans de mystérieuses circonstances. Lina soupçonne alors son mari d'avoir tué Beaky pour récupérer, encore et toujours, de l'argent. Et la crainte qu'il ne la tue grandit en elle, obsédante.

Finalement, malgré ses perpétuels mensonges et malversations, John parvient à convaincre Lina qu'il n'a aucune intention meurtrière à son égard et le couple continue sa route.

Fiche technique

  • Titre français : Soupçons
  • Titre original : Suspicion
  • Réalisateur : Alfred Hitchcock
  • Premier assistant : Dewey Starkey (en)
  • Scénaristes : Joan Harrison, Samson Raphaelson et Alma Reville, d'après le roman de Francis Iles, pseudonyme d'Anthony Berkeley Cox, Préméditation (Before the Fact).
  • Directeur de la photographie : Harry Stradling Sr.
  • Musique : Franz Waxman
  • Direction artistique : Van Nest Polglase, Carroll Clark (associé)
  • Ensemblier : Darrell Silvera
  • Costumes : Edward Stevenson
  • Effets spéciaux : Vernon L. Walker (en)
  • Montage : William Hamilton
  • Son : John Tribby (en)
  • Production : Harry E. Edington
  • Société de production : RKO Pictures
  • Pays d'origine : Drapeau des États-Unis États-Unis
  • Format : Noir et blanc - 35 mm - 1,37:1
  • Langue : anglais
  • Genre : suspense
  • Durée : 99 minutes
  • Dates de sortie :
    • États-Unis : (première), (Los Angeles)
    • Et, parmi les acteurs non crédités :

      • Faith Brook : Alice Barham
      • Leonard Carey : Burton, le majordome des McLaidlaw
      • Edward Fielding : l'antiquaire
      • Gavin Gordon : le docteur Bertram Sedbusk
      • Lumsden Hare : Inspecteur Hodgson VF Jean Martinelli
      • Doris Lloyd : mademoiselle Wetherby
      • Carol Curtis-Brown : Jessie Barham
      • Maureen Roden-Ryan : Winnie, une servante
      • Violet Shelton : madame Barham
      • Suspicion Lobby Card.jpg

        Le tournage se déroule du 10 février au 16 mai 1941. Puis trois jours de tournage supplémentaires (23 et , ) sont nécessaires. Le film sort la même année.

        La production assurée par la RKO Pictures, représentée par Harry E. Edington, avait déjà ce projet depuis 1935. Ce devait être réalisé par Louis Hayward sur un scénario d’Emlyn Williams. En 1939, l’aventure avait été re-envisagée avec Robert Montgomery et Geraldine Fitzgerald mais en vain. La même année, la RKO avait aussi essayé avec Laurence Olivier et Maureen O'Hara. En réalisant ce film, Hitchcock réalise donc un projet très désiré par la firme.

        Autour du film

        • Lina McLaidlaw surnommée Monkey Face dans la version originale et Ouistiti dans la version française est jouée par Joan Fontaine, qui venait de tourner dans le film Rebecca (1940) du même Hitchcock. Johnnie Aysgarth est joué par Cary Grant dont c’est le premier rôle avec le réalisateur, qu'il a retrouvé plusieurs fois par la suite.
        • Le terme « monkey face » employé est traduit par « ouistiti » dans la version française. Cette traduction est imprécise, l'expression anglaise étant plus proche de « petite coquine », « petite espiègle ». Nigel Bruce est appelé "Biquet" en V.F.
        • Caméo d'Alfred Hitchcock : l'homme postant une lettre à la 45e minute.
        • Le scénario est annoncé comme adapté du roman Before the Fact (Préméditation) de Francis Iles (pseudonyme d'Anthony Berkeley). À ne pas confondre avec Malice Aforethought (Complicité) du même auteur comme c'est le cas à la première page d'une des éditions Gallimard.
        • Patrick Brion dans son livre consacré à l'œuvre d'Hitchcock (Hitchcock, biographie, filmographie illustrée, analyse critique, Patrick Brion, p.451) écrit que « le film invite le spectateur à s’interroger sur la fragilité des indices et des témoignages. », comme c’est le cas pour plusieurs films du réalisateur, dont

          Joan Fontaine remporte deux titres de meilleure actrice pour son rôle d'épouse soupçonneuse :