Tour de Suisse 2021 Cycling (road) pictogram.svg
Généralités
Course84e Tour de Suisse
CompétitionUCI World Tour 2021 2.UWT
Étapes8
Dates6 – 13 juin
Distance1 025,04 km
PaysSUI Suisse
Lieu de départFrauenfeld
Lieu d'arrivéeAndermatt
Équipes23
Partants160
Arrivants124
Vitesse moyenne41,443 km/h
Résultats
VainqueurECU Richard Carapaz (Ineos Grenadiers)
DeuxièmeCOL Rigoberto Urán (EF Education-Nippo)
TroisièmeDEN Jakob Fuglsang (Astana-Premier Tech)
Classement par pointsSUI Stefan Bissegger (EF Education-Nippo)
Meilleur grimpeurCAN Michael Woods (Israel Start-Up Nation)
Meilleur jeuneIRL Eddie Dunbar (Ineos Grenadiers)
Meilleure équipeNED Jumbo-Visma
◀ 2019
Documentation Wikidata-logo S.svg

La 84e édition du Tour de Suisse a lieu du 6 au . La course se déroule sur un format de huit étapes entre Frauenfeld et Andermatt.

L'épreuve fait partie du calendrier UCI World Tour 2021 en catégorie 1.UWT.

Présentation

Parcours

Après la première étape disputée contre-la-montre dans la ville de Frauenfeld située au nord du pays, dans le canton de Thurgovie, les coureurs entament une deuxième étape dont le départ est donné à Neuhausen am Rheinfall, célèbre pour ses chutes du Rhin (canton de Schaffhouse). Cette deuxième étape au relief moyennement accidenté conduit les coureurs à Lachen (canton de Schwyz) au bord du lac de Zurich. La troisième étape assez facile longe plusieurs lacs pour se terminer à Pfaffnau dans le canton de Lucerne. La quatrième étape est une étape de transition menant les coureurs au pied des Alpes dans la célèbre station de Gstaad (canton de Berne). La cinquième étape est la première grosse étape de montagne et compte deux cols de première catégorie au programme ainsi qu'une arrivée en côte à Loèche-les-Bains (canton du Valais). Partant de la petite commune valaisane de Fiesch, la sixième étape commence par l'ascension du Col du Nufenen (hors catégorie) et comprend la montée du col du Lukmanier (première catégorie) dans sa dernière partie avant de rejoindre l'arrivée jugée à Disentis/Mustér dans le canton des Grisons. Un contre-la-montre de 23 kilomètres constitue la septième étape. Il part de Disentis-Sedrun (altitude : 1411 m) pour gravir le col de l'Oberalp (altitude : 2046 m) avant de descendre sur la station d'Andermatt (altitude : 1438 m) dans le canton d'Uri. La huitième et dernière étape autour d'Andermatt est très difficile avec trois cols au programme, le col de l'Oberalp, le col du Lukmanier (première catégorie) et le col du Saint-Gothard (hors catégorie) dont le sommet se situe à 15 kilomètres de l'arrivée.

Équipes

Le Tour de Suisse figurant au calendrier de l'UCI World Tour, les dix-neuf WorldTeams y participent. Trois ProTeams et une équipe nationale, la Suisse, sont invitées. Vingt-trois équipes participent ainsi à ce Tour de Suisse :

Tout comme pour le Critérium du Dauphiné, on note l'absence des deux premiers au classement UCI : les Slovènes Primož Roglič (Jumbo-Visma) et Tadej Pogačar (UAE Team Emirates) ainsi que celle du Colombien Egan Bernal, récent vainqueur du Tour d'Italie et dernier lauréat de l'épreuve en 2019.

Les favoris pour une victoire au classement général sont nombreux. L'équipe Ineos Grenadiers a plusieurs atouts avec l’Australien Rohan Dennis, deuxième de l'édition 2019, l’Équatorien Richard Carapaz et le Russe Pavel Sivakov remis en selle après sa chute et de son abandon au Tour d'Italie. Parmi les autres favoris, on peur citer le Danois Jakob Fuglsang (Astana), le Colombien Esteban Chaves (Team BikeExchange), l'Espagnol Marc Soler (Movistar) et le Canadien Michael Woods (Israel Start-up)

Parmi les outsiders, le vainqueur de Paris-Nice l'Allemand Maximilian Schachmann (Bora-Hansgrohe), le Français champion du monde Julian Alaphilippe (Deceuninck-Quick Step), son jeune équipier belge Mauri Vansevenant, le Belge Tiesj Benoot (Team DSM), le Néerlandais Tom Dumoulin (Jumbo-Visma), de retour à la compétition après un break de 6 mois[1], le Danois Søren Kragh Andersen (Team DSM), le Colombien Rigoberto Urán (EducationFirst), le Français Pierre Latour (Total Direct Énergie) ou encore le Néerlandais Wout Poels (Bahrain) sont le plus souvent cités

Étapes

1re étape

Cette première étape disputée contre-la-montre consacre deux Suisses aux deux premières places : Stefan Küng (Groupama-FDJ) l'emporte devant Stefan Bissegger (EF Education-Nippo).

Dès le début de la course, une échappée de quatre hommes se constitue. Elle se compose des Suisses Tom Bohli (Cofidis) et Claudio Imhof (Équipe suisse) et des Canadiens Nickolas Zukowsky et Matteo Dal-Cin (Rally Cycling). Les fuyards compte un avantage maximum sur le peloton de plus de 5'30". Sous la pluie, le peloton refait progressivement son retard et reprend Imhof, le dernier des échappés, à 8,4 kilomètres de l'arrivée lors de l'ascension de la Litschstrasse (col de 2ème catégorie) où le champion du monde français Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick Step) fait éclater le peloton où seuls huit coureurs parviennent à suivre sa cadence. À 3,5 kilomètres du terme, le champion des Pays-Bas Mathieu van der Poel (Alpecin Fenix) accélère à l'avant de ce groupe. Seul l'Allemand Maximilian Schachmann (Bora Hansgrohe) parvient à prendre sa roue. Mais le Néerlandais continue en tête et termine en puissance en franchissant la ligne d'arrivée en vainqueur.

Dès l'entame de l'étape, trois hommes s'isolent en tête. Il s'agit de l'Américain Benjamin King (Rally Cycling), du Français Rémy Rochas (Cofidis) et du Suisse Claudio Imhof (Équipe suisse), déjà présent dans l'échappée de la veille. Ces trois coureurs sont rejoints après une quinzaine de kilomètres par le Suisse Mathias Frank (AG2R Citroën). Le quatuor compte jusqu'à 7 minutes d'avance sur le peloton à une centaine de kilomètres de l'arrivée avant que cet écart ne commence à décroître régulièrement. À 25 km du but, Rochas lâche ses compagnons d'échappée mais est finalement repris peu de temps après par le peloton. Plusieurs attaques fusent à l'avant du peloton mais sans résultat concluant. L'Espagnol Iván García Cortina (Movistar) attaque à son tour à 8 kilomètres de l'arrivée et réussit à prendre une avance d'une petite vingtaine de secondes sur le peloton mais il est repris aux 700 mètres. Le sprint est lancé sur une route en montée et c'est le champion des Pays-Bas Mathieu van der Poel (Alpecin Fenix), déjà vainqueur la veille, qui gagne l'étape avec plusieurs longueurs d'avance et s'empare du maillot jaune grâce au jeu des bonifications.

Après plusieurs échappées non abouties en première moitié de course, trois coureurs s'extraient du peloton à 93 kilomètres de l'arrivée. Il s'agit du Français Benjamin Thomas (Groupama-FDJ), du Suisse Joël Suter (Équipe suisse) et de l'Américain Joey Rosskopf (Rally Cycling). Le trio est rattrapé une vingtaine de kilomètres plus loin par le Suisse Stefan Bissegger (EducationFirst). Le quatuor désormais constitué creuse l'écart sur le peloton pour compter une substantielle avance de 7 minutes à 20 kilomètres du terme. À 15 kilomètres de l'arrivée, dans les premières pentes du Saanenmöser, Suter est distancé. Ensuite Thomas attaque en vue du sommet mais ne parvient pas à distancer ses adversaires. Les trois fuyards descendent vers GstaadStefan Bissegger s'impose. Le peloton arrive à plus de 5 minutes du vainqueur.

Dans le col du Saint-Gothard, beaucoup de coureurs tentent de partir en échappé. Julian Alaphilippe à l'avant se relève. David De La Cruz sort dans le col du Lukmanier, il se fait reprendre à six kilomètres de l'arrivée par son équipier Rui Costa, Andreas Krön et Hermann Pernsteiner. Le Portugais fait le sprint en coupant la route, de ce fait Krön est déclaré vainqueur et Costa second.

Wikidata-logo S.svgClassement de l'étape
CoureurPaysÉquipeTemps
1erGino Mäder SUI SuisseBahrain Victorious4 h 06 min 25 s
2eMichael Woods CAN CanadaIsrael Start-Up Nation+ 0 s
3eMattia Cattaneo ITA ItalieDeceuninck-Quick Step+ 9 s
4eEddie Dunbar IRL IrlandeIneos Grenadiers+ 9 s
5eRichard Carapaz maillot jaune de leader du classement généralECU ÉquateurIneos Grenadiers+ 9 s
6eRui Costa POR PortugalUAE Team Emirates+ 9 s
7eRigoberto Urán COL ColombieEF Education-Nippo+ 9 s
8eDomenico Pozzovivo ITA ItalieQhubeka Assos+ 9 s
9eJakob Fuglsang DEN DanemarkAstana-Premier Tech+ 9 s
10eMaximilian Schachmann GER AllemagneBora-Hansgrohe+ 21 s
Source : ProCyclingStats

Classements finaux

Classement général final

Classement par points

Wikidata-logo S.svgClassement de la montagne
CoureurPaysÉquipePoints
1erMichael Woods maillot rouge de leader du classement du meilleur grimpeurCAN CanadaIsrael Start-Up Nation29 pts
2eDavid de la Cruz ESP EspagneUAE Team Emirates29 pts
3eSergio Samitier ESP EspagneMovistar Team29 pts
4eAntonio Nibali ITA ItalieTrek-Segafredo28 pts
5eWout Poels NED Pays-BasBahrain Victorious24 pts
6eGino Mäder SUI SuisseBahrain Victorious19 pts
7eRigoberto Urán COL ColombieEF Education-Nippo16 pts
8eMattia Cattaneo ITA ItalieDeceuninck-Quick Step16 pts
9eGavin Mannion USA États-UnisRally Cycling14 pts
10eJakob Fuglsang DEN DanemarkAstana-Premier Tech14 pts

Classement du meilleur jeune

Wikidata-logo S.svgClassement par équipes
ÉquipePaysTemps
1reJumbo-Visma NED Pays-Bas62 h 00 min 10 s
2eBahrain Victorious BRN Bahreïn+ 1 min 07 s
3eAstana-Premier Tech KAZ Kazakhstan+ 1 min 51 s
4eIneos Grenadiers GBR Royaume-Uni+ 3 min 16 s
5eEF Education-Nippo USA États-Unis+ 11 min 31 s
6eDeceuninck-Quick Step BEL Belgique+ 14 min 45 s
7eUAE Team Emirates UAE Émirats arabes unis+ 15 min 05 s
8eTeam DSM GER Allemagne+ 18 min 03 s
9eTotal Direct Énergie 2021 FRA France+ 18 min 05 s
10eMovistar Team ESP Espagne+ 18 min 47 s

Classements UCI

La course attribue des points au Classement mondial UCI 2021 selon le barème suivant[2] :

Position 1er 2e 3e 4e 5e 6e 7e 8e 9e 10e 11e 12e 13e 14e 15e 16e à 20e 21e à 30e 31e à 50e 51e à 55e 56e à 60e
Classement général 500 400 325 275 225 175 150 125 100 80 70 60 50 40 35 30 20 10 5 3
Par étapes 60 25 10
Leader 10

Évolution des classements

Tableau récapitulatif de l'évolution des différents classements de la compétition
Étape Vainqueur Classement général Classement par points Classement de la montagne Classement du meilleur jeune Classement par équipes
1 Stefan Küng Stefan Küng Stefan Küng non décerné Stefan Bissegger EF Education-Nippo
2 Mathieu van der Poel Tom Bohli Neilson Powless Deceuninck-Quick Step
3 Mathieu van der Poel Mathieu van der Poel Mathieu van der Poel Nickolas Zukowsky
4 Stefan Bissegger EF Education-Nippo
5 Richard Carapaz Richard Carapaz Esteban Chaves Lucas Hamilton Deceuninck-Quick Step
6 Andreas Kron Stefan Bissegger Antonio Nibali Andreas Leknessund
7 Rigoberto Urán
8 Gino Mäder Michael Woods Eddie Dunbar Jumbo-Visma
Classements finals Richard Carapaz Stefan Bissegger Michael Woods Eddie Dunbar Jumbo-Visma

Liste des participants

Liens externes