Vol AM-2431 Aeroméxico Connect
Un avion similaire à celui de l'incident.
Un avion similaire à celui de l'incident.
Caractéristiques de l'accident
Date31 juillet 2018
TypeAtterrissage forcé sans moteur
CausesEnquête en cours
SiteÀ l'extérieur de l'aéroport international de Durango[1]
Coordonnées 24° 08′ 17″ nord, 104° 31′ 03″ ouest
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilEmbraer 190
CompagnieAeroméxico Connect
No  d'identificationXA-GAL
Lieu d'origineAéroport international de Durango (Durango, État de Durango, Mexique)
Lieu de destinationAéroport international de Mexico (Mexico, État de Mexico, Mexique)
PhaseDécollage
Passagers99
Équipage4
Morts0
Blessés85
Survivants103

Géolocalisation sur la carte : Monde

(Voir situation sur carte : Monde)
Vol AM-2431 Aeroméxico Connect

Géolocalisation sur la carte : Amérique

(Voir situation sur carte : Amérique)
Vol AM-2431 Aeroméxico Connect

Géolocalisation sur la carte : Mexique

(Voir situation sur carte : Mexique)
Vol AM-2431 Aeroméxico Connect

Le crash du vol AM-2431 Aeroméxico Connect (SLI2431/5D2431) est survenu le , peu après le décollage d'un avion Embraer 190 depuis l'aéroport international Guadalupe Victoria de Durango, alors qu'il devait assurer la liaison Durango-Mexico. 99 passagers et 4 membres de l'équipage voyageaient dans cet avion ; tous survivent grâce au sang-froid de l'équipage.

Avion

L'avion est un Embraer E-190, enregistré sous le matricule XA-GAL, MSN 19000173. Il a volé pour la première fois en 2008. Il a d'abord servi la compagnie US Airways sous l'immatriculation N960UW, avant d'être vendu à Midwest Airlines qui le mettait à disposition de Republic Airline, qui a modifié son immatriculation en N167HQ en décembre 2009. Il a ensuite été vendu à Aeroméxico Connect en 2014 et a pris son immatriculation XA-GAL.

Accident

À 16 h 13, heure de Mexico, Aeroméxico annonce que la compagnie venait d'avoir connaissance d'un accident survenu à Durango, sans donner plus de précisions dans un premier temps. Par la suite, Aeroméxico émet la majeure partie de ses informations via Twitter et des communiqués sur les événements.

À 17 h 12, le secrétariat à la Santé rapporte un premier bilan de 18 blessés hospitalisés et aucun mort.

Quelques minutes après, le secrétariat aux Communications et aux Transports émet un communiqué informant sur l'incident du vol AM-2431 de Aeroméxico :

« Aujourd'hui à 16 heures, le vol AM-2431, qui assurait la liaison Durango-Mexico, a subi un incident peu après le décollage. L'avion Embraer transportait 97 passagers et quatre membres d'équipages. Dès les premiers instants, les équipes de la protection civile et des services d'urgence de l'aéroport ont œuvré à secourir les passagers et l'équipage. »

Les pilotes ont dû faire atterrir l'avion d'urgence après avoir perdu ses deux moteurs[2]. Ils parviennent à poser l'avion en-dehors de l'aéroport. Aucun mort n'est à déplorer. Une fois l'avion immobilisé, les passagers ont dû évacuer l'appareil rapidement car un incendie s'était déclenché dans la carlingue au moment de l'atterrissage[2].

Enquête

L'hypothèse principale envisagée par l'enquête est qu'une très forte rafale de vent ait fait tanguer l'aile gauche de l'avion au point qu'elle touche le sol au moment du décollage ; le choc aurait alors provoqué la perte des deux moteurs[2]. L'hypothèse d'un dysfonctionnement du système hydraulique ou du système électrique qui aurait causé le décrochement des moteurs est aussi envisagée[2].

L'équipage et les passagers semblent avoir parfaitement suivi les protocoles d'urgence[2].

Embraer, l'entreprise brésilienne ayant fabriqué l'appareil, assure être prête à aider les autorités mexicaines si elles le demandent[2].

Bilan

Sur les 103 personnes à bord, 85 sont blessées. La plupart des blessés ne souffrent que de lésions légères. Cependant, 49 personnes ont dû être hospitalisées, dont 2 dans un état critique[3],[4],[1] : le pilote à cause de lésions cervicales et une petite fille de 8 ans brûlée sur 25 % du corps[2]. Le pilote, le capitaine Carlos Galván Meyrán, a dû être opéré à cause des lésions cervicales, l'opération s'est bien passée et l'a ramené à un état stable où sa vie n'était plus menacée[2]'[5]. Le lendemain, 15 personnes ont pu quitter l'hôpital, ne laissant plus que 22 blessés hospitalisés[2]. Au 3 août, il n'y avait plus que 11 personnes hospitalisées, dont la petite fille brûlée qui est transférée dans un hôpital de Chicago[6]. Le sang-froid de l'équipage permet notamment d'expliquer l'absence de mort dans l'accident.

Réactions

Le sang-froid des pilotes et de l'équipage a permis d'éviter des morts. Ainsi, le pilote le capitaine Carlos Galván Meyrán, le copilote Daniel Dardón Chávez et les hôtesses de l'air Samantha Hernández Huerta et Brenda Zavala Gómez obtiennent un hommage unanime sur les réseaux sociaux, où les Mexicains les considèrent comme des héros[5].

Références

  1. a et b « Accident: Aeromexico Connect E190 at Durango on Jul 31st 2018, veered off and overran runway after rejected takeoff and burst into flames », sur avherald.com (consulté le 3 août 2018).
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Esto es lo que sabemos del accidente de Aeroméxico en Durango », sur expansion.mx, (consulté le 1er août 2018).
  3. « Mexique : un avion de ligne s’écrase au décollage, 85 blessés », sur france24.com, (consulté le 1er août 2018).
  4. Harro Ranter, « ASN Aircraft accident Embraer ERJ-190AR XA-GAL Durango-Guadalupe Victoria Airport (DGO) », sur aviation-safety.net (consulté le 3 août 2018).
  5. a et b (es) « Reconocen en redes a los ¡Héroes! del vuelo AM-2431 de Aeroméxico », sur launion.com.mx, (consulté le 1er août 2018).
  6. « Permanecen hospitalizadas 11 personas: Aeroméxico », sur aztecanoticias.com, (consulté le 3 août 2018).

Articles connexes