Présentation

Cette page est consacrée à l’organisation et à la maintenance du cadre Wikipédia:Lumière sur de la page d’accueil de Wikipédia. Celui-ci est rempli par l’appel de la page correspondante, dont le contenu est renouvelé quotidiennement de façon automatique. Lorsqu'un article est labellisé à la suite d'un vote AdQ ou BA, il faut créer une sous-page « Wikipédia:Lumière sur/Nom de l'article labellisé ». Cette dernière comprend le résumé introductif de l'article (avec un maximum de 400 mots). L'article sera ensuite mis en lumière sur la page d’accueil le jour programmé.

Il n'y a pas de « sélection », tous les articles de Wikipédia apparaissent sur la page d'accueil, une fois labellisés. Ils peuvent également repasser une nouvelle fois après plusieurs années, s'ils ont été remis à neuf par le projet Après label.

Pour rédiger une Lumière sur un article, suivez les instructions de la page d'aide.

Aujourd’hui mardi 19 janvier 2021

Un Fairchild Metroliner SA226 similaire à l'avion impliqué dans l'accident.

Le , un Fairchild Metroliner SA226 effectuant le vol Propair 420, entre Dorval au Québec et Peterborough dans la province de l'Ontario au Canada, subit un incendie en vol peu de temps après son décollage. Les pilotes effectuent un atterrissage d'urgence sur l'aéroport international Montréal-Mirabel mais la chaleur intense de l'incendie provoque une défaillance structurelle de l'aile gauche lors de l'atterrissage et l'avion s'écrase, tuant les onze passagers et membres d'équipage à bord.

L'enquête menée par le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) révèle que les freins gauches de l'avion ont surchauffé pendant le décollage, provoquant à l'intérieur du logement du train d'atterrissage un incendie qui a détruit les systèmes d'avertissement, ce qui a empêché l'équipage de réaliser la gravité de la situation. Le feu s'est étendu à des conduites hydrauliques puis a progressé vers l'aile gauche.

À la suite de l'accident, le BST émet plusieurs recommandations, dont l'une à destination de la Federal Aviation Administration (FAA) concernant la formation des équipages et les manuels de vol, et une autre qui préconise d'installer un système d'avertissement de surchauffe à l'intérieur des passages de roue de chaque Fairchild Metroliner.

Programme du mois

Vendredi 1er janvier 2021

Figurine parturiente assise de la période Halaf. Anatolie - Ve millénaire av. J.-C. Walters Art Museum - Baltimore.

La préhistoire de la Mésopotamie est la période comprise entre le Paléolithique et l'apparition de l'écriture dans la partie du Croissant fertile située autour des fleuves Tigre et Euphrate ainsi que les zones environnantes comme les contreforts du Zagros, le sud-est de l'Anatolie et le nord-ouest de la Syrie.

D'une manière générale, la Mésopotamie paléolithique est faiblement documentée, ceci s'aggravant en Mésopotamie du Sud pour les périodes précédant le IVe millénaire av. J.‑C. ; les conditions géologiques font que la majorité des vestiges sont enfouis sous une épaisse couche d'alluvions ou immergés sous les eaux du golfe Persique.

Le Paléolithique moyen voit apparaître une population de chasseurs-cueilleurs vivant dans les grottes du Zagros et, de manière saisonnière, sur de nombreux sites à ciel ouvert. Producteurs d'une industrie lithique de type moustérien, leurs restes funéraires trouvés à la grotte de Shanidar indiquent l'existence d'une solidarité et l'usage de soins entre les membres d'un groupe.

Pendant le Paléolithique supérieur, le Zagros est probablement occupé par l'Homme moderne. La grotte de Shanidar ne recèle que d'outils en os ou bois de cervidés typiques d'un Aurignacien local appelé « Baradostien » par les spécialistes.

L'époque de l'Épipaléolithique final, caractérisée par le Zarzien (vers 17 000–12 000 ans avant le présent), voit l'apparition de premiers villages temporaires aux constructions rondes et pérennes. L'apparition d'objets fixes comme des meules en grès ou en granite et des pilons cylindriques en basalte indiquent un début de sédentarisation.

Entre le XIIe millénaire av. J.‑C. et le Xe millénaire av. J.‑C., les premiers villages des chasseurs-cueilleurs sédentaires sont connus en Irak du Nord. Les maisons semblent s'articuler autour d'une notion de « foyer », sorte de « propriété » familiale. Des preuves de préservation des crânes des morts et d'activités artistiques sur le thème des rapaces sont également découvertes.

Vers à , des villages s'agrandissent dans le Zagros et dans la vallée du Belikh (Haute Mésopotamie). L'économie y est mixte (chasse et début d'agriculture). Les maisons deviennent rectangulaires et on y note l'utilisation de l'obsidienne, témoin de contacts avec l'Anatolie où s'y trouvent de nombreux gisements.

Les VIIe millénaire av. J.‑C. et VIe millénaire av. J.‑C. voient se développer les cultures dites « céramiques ». Appelées Hassuna, Samarra et Halaf, elles sont caractérisées par l'instauration définitive de l'agriculture et de l'élevage. Les maisons se complexifient en grandes maisons communes autour de greniers collectifs. L'irrigation fait son apparition. Alors que la culture de Samarra montre des signes d'inégalités sociales, la culture de Halaf semble être constituée de petites communautés disparates apparemment peu hiérarchisées.

Parallèlement, au sud de la Mésopotamie de la fin du VIIe millénaire av. J.‑C., se développe la culture d'Obeïd dont Tell el-Oueili est le plus ancien site connu. Son architecture est très élaborée, les habitants y pratiquent l'irrigation, indispensable dans une région où l'agriculture sans apport artificiel d'eau est impossible. Dans sa plus grande expansion, la culture d'Obeïd s'étend pacifiquement, probablement par acculturation de la culture de Halaf, vers le nord de la Mésopotamie jusqu'au sud-est de l'Anatolie et le nord-est de la Syrie.

Vers la fin du IVe millénaire av. J.‑C., les villages, apparemment peu hiérarchisés, s'agrandissent en villes, la société se complexifie et une élite dirigeante de plus en plus forte s'installe. Durant la moitié du IVe millénaire av. J.‑C., les centres les plus influents de la Mésopotamie (Uruk et Tepe Gawra) voient progressivement apparaître l'écriture et l'État marquant traditionnellement la fin de la Préhistoire.

Samedi 2 janvier 2021

Couverture dessinée par Maurice de Becque du recueil L'Homme truqué paru en 1921 aux éditions G. Crès.

L'Homme truqué est une nouvelle de Maurice Renard, parue initialement en dans la revue Je sais tout. Régulièrement rééditée en France au cours des XXe et XXIe siècles, elle bénéficie également de nombreuses publications à l'étranger.

Maurice Renard raconte, dans ce récit, le retour dans son village natal de Jean Lebris, un soldat ayant perdu la vue durant la guerre de tranchées. Ayant acquis une vision surhumaine à la suite d'une expérience médicale visant à lui rendre la vue, il cherche à cacher son encombrant secret à son entourage.

Écrite au lendemain de la Première Guerre mondiale, la nouvelle met en scène un mutilé de guerre. Elle apparaît comme une œuvre pessimiste, tant par son thème — la difficile réadaptation d'un soldat handicapé — que par sa fin tragique. À ce titre, elle témoigne du traumatisme subi par la population française au lendemain de la guerre.

En parallèle, Maurice Renard, chef de file du genre littéraire merveilleux-scientifique, cherche avec ce récit d'imagination scientifique à donner matière à réflexion au lecteur. Il pousse ainsi ce dernier à s'interroger sur les progrès scientifiques dont il offre à l'occasion un regard nuancé, notamment à travers la question du surhomme, mais également sur l'existence des mondes invisibles qui nous environnent.

En 2013, l'écrivain Serge Lehman et le dessinateur Gess revisitent ce classique du genre merveilleux-scientifique dans une bande dessinée homonyme, en transposant le personnage créé par Maurice Renard dans un contexte super-héroïque.

Dimanche 3 janvier 2021

Vallée de la rivière Sainte-Marguerite à partir de la montagne du Chapeau.

La réserve aquatique de la Vallée-de-la-Rivière-Sainte-Marguerite est une réserve aquatique du Québec (Canada) située au Saguenay–Lac-Saint-Jean et en Côte-Nord. Cette aire protégée de 321 km2 a pour mission de conserver les écosystèmes de la vallée de la rivière Sainte-Marguerite. Cette dernière est située dans une vallée glaciaire séparant le graben du Saguenay des monts Valin. La proximité de ces deux ensembles physiographiques favorise la diversité de la flore, dont plusieurs espèces sont à la limite nord de leur aire de répartition.

La rivière Sainte-Marguerite est fréquentée par les Autochtones depuis 8 000 ans, où ils pratiquent la chasse et la pêche, la rivière étant dans le territoire traditionnel des Innus d'Essipit. La Sainte-Marguerite est reconnue pour la pêche au saumon qui est pratiquée de manière récréative depuis le milieu du XIXe siècle. Cette pêche devient l'exclusivité du Ste. Marguerite Salmon Club à partir de . C'est en , avec la création de la zec de la Rivière-Sainte-Marguerite, que la rivière cesse d'être l'apanage du club. En , une grande partie de la vallée est soustraite de l'exploitation forestière et minière. Après des consultations publiques, la réserve est officiellement créée en .

Lundi 4 janvier 2021

Les quatre lunes galiléennes de Jupiter dans un montage permettant de comparer leur taille par rapport à celle de la planète. De haut en bas : Io, Europe, Ganymède et Callisto.

Les satellites galiléens, ou lunes galiléennes, sont les quatre plus grands satellites naturels de Jupiter. Par ordre d'éloignement à la planète, il s'agit de Io, Europe, Ganymède et Callisto. Ils sont observés pour la première fois par Galilée en grâce à l'amélioration de sa lunette astronomique et leur découverte est publiée dans Sidereus nuncius, en . Ils sont alors les premiers satellites naturels découverts en orbite autour d'une autre planète que la Terre, ceci remettant grandement en cause le modèle géocentrique défendu par de nombreux astronomes de l'époque et prouvant l'existence d'objets célestes invisibles à l'œil nu.

Ces satellites sont parmi les plus grands objets du Système solaire à l'exception du Soleil et des huit planètes, tous étant plus grands que les planètes naines. En particulier, Ganymède est la plus grande et la plus massive lune du Système solaire, dépassant en taille la planète Mercure. Elles sont également les seules lunes de Jupiter suffisamment massives pour être sphériques. Par ailleurs, les trois lunes intérieures, Io, Europe et Ganymède, sont le seul exemple connu de résonance de Laplace : les trois corps sont en résonance orbitale 4:2:1.

Si Galilée les nomme initialement Medicea Sidera (en français : « étoiles médicéennes ») en l'honneur de la maison de Médicis, les noms qui entrent dans la postérité sont ceux choisis par Simon Marius — qui revendiquait par ailleurs la paternité de la découverte des lunes — d'après une suggestion de Johannes Kepler. Ces dénominations correspondent à des personnages de la mythologie grecque, maîtresses et amants de Zeus (Jupiter dans la mythologie romaine) avec respectivement Io, une prêtresse d'Héra et fille d'Inachos ; Europe, fille d'Agénor ; Ganymède, échanson des dieux ; et Callisto, une nymphe d'Artémis.

Représentant 99,997 % de la masse en orbite autour de Jupiter, elles restent les seules lunes connues de la planète pendant près de trois siècles jusqu'à la découverte en 1892 de la cinquième plus grande, Amalthée, dont le diamètre est bien plus faible.

Mardi 5 janvier 2021

Orage en Allemagne.

La foudre est un phénomène naturel de décharge électrostatique disruptive de grande intensité qui se produit dans l'atmosphère, entre des régions chargées électriquement, et peut se produire soit à l'intérieur d'un nuage (décharge intra-nuageuse), soit entre plusieurs nuages (inter-nuageuse), soit entre un nuage et le sol (nuage-sol ou sol-nuage). La foudre est toujours accompagnée d'un éclair (émission intense de rayonnement électromagnétique, dont les composantes se situent dans la partie visible du spectre), et du tonnerre (émission d'ondes sonores), en plus d'autres phénomènes associés. Bien que les décharges intra-nuageuses et inter-nuageuses soient plus fréquentes, les décharges nuage-sol présentent un plus grand danger pour l'homme. La plupart des éclairs se produisent dans la zone tropicale de la planète et principalement sur les continents. Ils sont associés à des phénomènes convectifs, le plus souvent des orages.

Certaines théories scientifiques considèrent que ces décharges électriques peuvent avoir été fondamentales dans l'émergence de la vie, en plus d'avoir contribué à son maintien. Dans l'histoire de l'humanité, la foudre a peut-être été la première source de feu, fondamentale pour le développement technique. Ainsi, les éclairs ont éveillé la fascination, étant incorporés dans d'innombrables légendes et mythes représentant le pouvoir des dieux. Des recherches scientifiques ultérieures ont révélé leur nature électrique et, depuis lors, les décharges ont fait l'objet d'une surveillance constante, en raison de leur relation avec les systèmes de tempête.

En raison de la grande intensité des tensions et des courants électriques qu'elle propage, la foudre est toujours dangereuse. Ainsi, les bâtiments et les réseaux électriques ont besoin de paratonnerres, des systèmes de protection. Cependant, même avec ces protections, la foudre cause toujours des morts et des blessures dans le monde entier.

En tant que phénomène de haute énergie, la foudre se manifeste généralement par un chemin extrêmement lumineux qui parcourt de longues distances, parfois avec des branches. Cependant, il existe des formes rares, comme la foudre en boule, dont la nature est inconnue. La grande variation du champ électrique causée par des décharges dans la troposphère peut donner lieu à des phénomènes lumineux transitoires dans la haute atmosphère. La foudre peut trouver son origine dans d'autres événements, tels que les éruptions volcaniques, les explosions nucléaires et les tempêtes de sable. Des méthodes artificielles sont utilisées pour créer des éclairs à des fins scientifiques. La foudre se produit également sur d'autres planètes du Système solaire, en particulier Jupiter et Saturne.

Mercredi 6 janvier 2021

Stéphanie de Belgique vers 1885.

Stéphanie Clotilde Louise Herminie Marie Charlotte de Belgique, princesse de Saxe-Cobourg et Gotha et duchesse de Saxe, née le au château de Laeken et morte le à l'abbaye territoriale de Pannonhalma, dans le comitat de Győr-Moson-Sopron, en Hongrie, est une princesse de Belgique.

Seconde fille du roi des Belges Léopold II et de la reine Marie-Henriette, elle se marie à Vienne, le avec l'archiduc Rodolphe d'Autriche, héritier de l'Empire austro-hongrois. Seule une fille non dynaste naît de cette union en 1883 : Élisabeth-Marie. Le mariage de Stéphanie, contracté sur des bases politiques, mais n'empêchant pas l'estime mutuelle des conjoints, devient rapidement fragile. Rodolphe, dépressif et déçu par la politique, multiplie les liaisons extraconjugales et contracte une maladie vénérienne qu'il transmet à sa femme, avant de se donner la mort en 1889, à Mayerling, dans des circonstances restées mystérieuses. Stéphanie, veuve à 24 ans, demeure à la cour des Habsbourg.

En 1900, elle se remarie avec un comte hongrois, Elemér Lónyay, et est dès lors exclue de la Maison Impériale et Royale d'Autriche-Hongrie. Cependant, cette seconde union, conclue en raison de sentiments réciproques, lui apporte quelque apaisement. Après la mort de son père, en 1909, Stéphanie se joint à sa sœur aînée Louise pour réclamer à la justice belge la part d'héritage dont elles estiment toutes deux avoir été dépouillées.

Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, le comte et la comtesse Lónyay passent paisiblement leur vie au château d'Oroszvár en Slovaquie. En 1935, Stéphanie publie ses mémoires, intitulés Je devais être impératrice. En 1944, elle déshérite sa fille, qui avait divorcé pour vivre avec un député socialiste et qu'elle n'avait plus vue depuis 1925. L'arrivée de l'armée soviétique, en , à la fin de la guerre, contraint le couple à quitter son château pour se réfugier à l'abbaye bénédictine de Pannonhalma, en Hongrie, où, le , Stéphanie, âgée de quatre-vingt-un ans, meurt d'une congestion cérébrale. Elle repose dans la crypte de l'abbaye de Pannonhalma.

Jeudi 7 janvier 2021

La chartreuse de Molsheim en 1744.

La chartreuse de Molsheim est un ancien monastère de l'ordre des Chartreux situé au cœur de la ville de Molsheim, dans le Bas-Rhin, en Alsace (région Grand Est, France).

La chartreuse de Koenigshoffen ayant été détruite en 1591, la communauté cartusienne se réfugie chez les Jésuites de Molsheim. C'est dans cette dernière ville, alors capitale alsacienne de la Contre-Réforme, qu'elle décide de se refonder et de construire un nouveau monastère en 1626. Cette fondation constitue un cas rarissime, voire unique, de monastère cartusien conçu comme intégré au territoire urbain, ce qui implique certains aménagements particuliers de l'espace.

Ce nouveau monastère devient rapidement le principal édifice religieux de la ville aux XVIIe et XVIIIe siècles. Il est en particulier réputé pour la qualité des vitraux qui décorent le grand cloître des pères, ainsi que pour sa riche bibliothèque et surtout le célèbre codex Hortus deliciarum qui y est conservé durant quelques décennies. Les moines sont également connus pour les « boules » à but médicinal qu'ils fabriquent et vendent.

La chartreuse est active jusqu'à la Révolution française, durant laquelle elle est fermée, vendue comme bien national, divisée en plusieurs lots, partiellement détruite et percée d'une voirie urbaine. Durant près de deux siècles, les parties subsistantes de la chartreuse, morcelée entre plusieurs propriétaires, sont réaménagées ou démolies en fonction des besoins. Le mobilier et les vitraux sont dispersés ; une partie est détruite postérieurement, soit en 1870 durant le siège de Strasbourg, soit durant la seconde Guerre mondiale. L'hôpital local acquiert la quasi-totalité des bâtiments temporels.

Ce n'est qu'en 1981 qu'une prise de conscience de la valeur patrimoniale des bâtiments restants émerge. À partir de cette date, la commune rachète certaines parties de l'édifice ; des bénévoles commencent la restauration des bâtiments et du terrain. Dès 1985, le musée historique de la ville de Molsheim, précédemment situé à la Metzig, s'installe dans l'ancien logis du prieur. En 1986, la fondation Bugatti met également en place une salle d'exposition dans les anciennes cuisines du monastère.

L'édifice fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le .

Vendredi 8 janvier 2021

Endal (1995 – 2009) a reçu la médaille d'or du PDSA en 2002.

La médaille d'or du PDSA ou PDSA Gold Medal en anglais est une récompense remise à un animal qui vise à souligner sa « bravoure et son dévouement face au devoir ». Elle a été créée en 2001 par le People's Dispensary for Sick Animals (PDSA), une organisation caritative britannique qui la remet annuellement depuis 2002. Les chiens Bamse, Endal, Finn, George et K9 Killer, ainsi que le cricétome Magawa sont récipiendaires de ce prix qui a été remis 30 fois depuis sa création.

Samedi 9 janvier 2021

La princesse Sophie en 1930.

Sophie de Grèce (en grec : Σοφία της Ελλάδας / Sophía tis Elládas et en allemand : Sophie von Griechenland), princesse de Grèce et de Danemark puis, par ses mariages successifs, princesse de Hesse-Cassel et princesse de Hanovre, est née le à Corfou, en Grèce, et morte le à Neuhaus bei Schliersee, en Allemagne. Belle-sœur de la reine Élisabeth II du Royaume-Uni, c'est une princesse gréco-allemande un temps liée au régime nazi.

Quatrième des cinq enfants d'André de Grèce et d'Alice de Battenberg, la princesse Sophie grandit au sein d'une famille aimante et unie. Ses premières années sont cependant marquées par la Première Guerre mondiale (1914-1918) et la guerre gréco-turque (1919-1922). Pour la petite fille et ses proches, ces conflits ont des conséquences dramatiques puisqu'ils aboutissent à leur bannissement en Suisse (entre 1917 et 1920) puis en France (de 1922 à 1936). Durant leur exil, Sophie et les siens dépendent de la générosité de leur parentèle étrangère, et notamment de Marie Bonaparte (qui leur offre un logement à Saint-Cloud) et d'Edwina Ashley (qui les soutient financièrement).

À la fin des années 1920, l'adolescente tombe amoureuse de l'un de ses cousins éloignés, le prince Christophe de Hesse-Cassel. Dans le même temps, sa mère, la princesse Alice, est frappée d'une crise mystique qui conduit à son internement dans un hôpital psychiatrique entre 1930 et 1933. Mariée en , Sophie s'installe à Berlin avec son époux. Elle donne ensuite naissance à cinq enfants : Christine (1933), Dorothée (1934), Charles (1937), Rainier (1939) et Clarisse de Hesse-Cassel (1944).

Proche des milieux nazis, dans lesquels son mari et plusieurs membres de sa belle-famille évoluent dès 1930, Sophie rejoint la NS-Frauenschaft (association nationale-socialiste des femmes) en 1938. Séduite par Adolf Hitler, en qui elle voit un homme modeste et charmant, la princesse se rapproche, par ailleurs, d'Emmy Sonnemann, qui devient son amie et épouse Hermann Göring le . Attachés au nazisme, Sophie et sa belle-famille servent dès lors d'intermédiaires officieux entre le Troisième Reich et les dynasties européennes auxquelles elles sont apparentées. Dans ces conditions, la situation sociale de Christophe et Sophie ne cesse de s'améliorer et ils emménagent dans une vaste demeure située à Berlin-Dahlem, en 1936. Le déclenchement de la Seconde Guerre mondiale oblige cependant le couple à se séparer. Officier SS depuis 1932, Christophe s'engage dans la Luftwaffe, ce qui le conduit sur différents théâtres d'opération européens. De son côté, Sophie s'installe avec ses enfants auprès de sa belle-mère, au château de Friedrichshof, à Kronberg.

La méfiance croissante du Führer vis-à-vis de l'aristocratie allemande (à partir de 1942) et la trahison du roi Victor-Emmanuel III d'Italie (en 1943) conduisent le Troisième Reich à se retourner contre les Hesse-Cassel. La landgravine Mafalda, fille du monarque italien et belle-sœur de Sophie, est ainsi internée à Buchenwald, où elle trouve la mort peu de temps après, tandis que son mari, le landgrave Philippe, est interné à Flossenbürg jusqu'à la victoire des Alliés. Dans le même temps, Christophe trouve la mort dans des circonstances mystérieuses, laissant Sophie presque seule avec ses quatre enfants (plus un bébé à naître) et ses quatre neveux, fruits du mariage de Philippe et Mafalda. Ces événements tragiques conduisent la princesse grecque à ouvrir les yeux sur la réalité du régime hitlérien...

Dimanche 10 janvier 2021

Cassette audio de Wish You Were Here.

Wish You Were Here est le neuvième album studio du groupe de rock britannique Pink Floyd. Il est sorti le chez Harvest Records et pour la première fois chez Columbia Records. Basé sur des morceaux que Pink Floyd a composés lors d'une tournée en 1974, Wish You Were Here est enregistré en 1975 aux studios Abbey Road à Londres.

Les thèmes de l'album comprennent la critique de l'industrie musicale, l'aliénation et un hommage au membre fondateur Syd Barrett, qui a quitté le groupe sept ans plus tôt à cause de troubles psychiques. Chanteur invité, Roy Harper assure le chant principal sur Have a Cigar. Pour promouvoir l'album, le groupe a sorti le double single Have a Cigar / Welcome to the Machine.

Wish You Were Here reçoit des avis mitigés à sa sortie, les critiques ayant trouvé sa musique peu inspirante et inférieure à leur travail précédent. Il est salué rétrospectivement par la critique, considéré comme l'un des plus grands albums de tous les temps et cité par le claviériste Richard Wright et le guitariste David Gilmour comme leur album préféré de Pink Floyd. Commercialement, l'album a été un succès et en 2004, a atteint les 13 millions d'exemplaires vendus.

Lundi 11 janvier 2021

Chapelle Saint-Symphorien et tour Saint-Paul.

L'abbaye Saint-Paul de Cormery est une ancienne abbaye bénédictine située sur la commune de Cormery dans le département d'Indre-et-Loire, en France.

Simple fondation monastique d'Ithier en 791, elle est élevée en l'an 800 au rang d'abbaye par Alcuin, et adopte la règle de saint Benoît. Elle est dès lors rattachée à l'abbaye de Saint-Martin à Tours, et le reste jusqu'à la dissolution de la communauté monastique sous la Révolution. Malgré des dommages causés par les Normands dans la seconde moitié du IXe siècle mais difficiles à quantifier, l'abbaye se développe rapidement, et autour d'elle le bourg de Cormery. Au milieu du Moyen Âge, elle compte de très nombreuses possessions dans plusieurs provinces françaises et ses bateaux peuvent naviguer librement sur tous les cours d'eau du royaume ; forte de cinquante moines, c'est alors l'une des plus puissantes abbayes tourangelles. Elle est affectée par la guerre de Cent Ans, dont elle se relève pourtant, puis par les guerres de Religion, dont elle ne se remet jamais complètement. Malgré l'intervention des mauristes à partir de 1662, elle ne retrouve pas son éclat, ses effectifs diminuent inexorablement et c'est une abbaye déjà bien affaiblie qui succombe à la suppression des congrégations pendant la Révolution, en 1790. Les derniers moines sont dispersés, les bâtiments vendus comme biens nationaux sont détruits ou morcelés puis remaniés.

Au XXIe siècle, il reste toutefois d'importants vestiges de l'abbaye Saint-Paul de Cormery, dispersés dans un paysage urbain où leur unité première est parfois difficilement identifiable parmi les constructions récentes : la tour Saint-Paul (le clocher-porche de l'abbatiale), une chapelle gothique du chœur, le réfectoire en grande partie sauvegardé bien que très remanié et une portion de la galerie du cloître sont toujours debout. À la périphérie de la clôture monastique, subsistent les logis de l'abbé, du prieur et du sacristain (logis du sacriste selon la terminologie locale). Par étapes entre 1908 et 1933, tous ces vestiges, à l'exception du logis du sacristain, sont classés ou inscrits au titre des monuments historiques tandis que les chapiteaux des parties préservées figurent à l'inventaire général du patrimoine culturel.

Mardi 12 janvier 2021

Le Teide enneigé avec le Roque Cinchado au premier plan.

Le Teide (en espagnol El Teide) est un stratovolcan situé sur l'île de Tenerife, dans l'archipel des îles Canaries, à l'ouest des côtes d'Afrique du Nord. D'une altitude de 3 718 m, il est le point culminant d'Espagne, le plus haut sommet dans l'océan Atlantique et la troisième plus haute structure volcanique au monde si on mesure depuis le fond marin.

Le volcanisme des îles Canaries et du Teide est dû à la présence d'un point chaud. La formation de Tenerife commence il y a 12 Ma, mais le volcanisme sur l'île est toujours actif, l'éruption la plus récente datant de 1909. La formation de l'édifice du Teide commence il y a 200 000 ans, immédiatement après l'effondrement vers le nord d'un édifice volcanique plus ancien, formant la caldeira asymétrique de las Cañadas. Du fait de la différenciation magmatique, les laves du Teide sont felsiques (typiquement de la phonolite) et les éruptions sont relativement explosives. Sa dernière éruption remonte approximativement à l'an 800, les éruptions plus récentes sur l'île étant dues aux rifts radiaux et étant majoritairement effusives. Cependant, le risque d'une éruption du Teide n'est pas écarté, et une activité sismique accrue en 2004 a encouragé le gouvernement à augmenter la surveillance volcanologique, une éruption explosive pouvant avoir des conséquences très sévères sur cette île très peuplée et très touristique.

Si l'île de Tenerife bénéficie des apports humides des alizés, la présence d'une couche d'inversion bloque l'humidité aux basses altitudes, et le Teide et sa caldeira ont donc un climat aride, avec des précipitations principalement hivernales. Ce climat particulier, conjugué à l'isolement de l'île, donne lieu à une faune et flore uniques, avec un haut degré d'endémisme. Le paysage est dominé par des buissons arrondis, qui disparaissent peu à peu avec l'altitude, laissant un sol essentiellement nu au sommet.

Les éruptions explosives du Teide expliquent probablement le nom Echeide (« l'enfer ») attribué par les premiers habitants de l'île, les Guanches. Malgré les risques, les Guanches visitent la caldeira tous les ans durant la saison estivale, afin de faire paître leur bétail, selon un schéma caractéristique de la transhumance. Ils utilisent alors au mieux ce qu'offre le paysage volcanique, utilisant les formations rocheuses comme abris ou comme cachettes et exploitant l'obsidienne pour en faire des outils tranchants. La situation change fondamentalement assez peu avec la colonisation espagnole, les colons s'inspirant des adaptations guanches à la vie sur l'île. Cependant, avec le temps, de nouvelles formes d'exploitation du volcan se développent, avec l'extraction de la ponce et du soufre. Au cours du XVIIe siècle et surtout du XVIIIe siècle, le Teide attire l'attention des scientifiques européens. Une des premières priorités est la mesure précise de l'altitude du pic, point de repère très important pour la navigation, et souvent considéré à tort à l'époque comme plus haut sommet sur Terre. Par la suite, ce sont surtout les géologues et naturalistes qui s'intéressent au volcan, et le Teide a une influence déterminante sur l'évolution de ces sciences à l'époque. Vers la fin du XIXe siècle, la région s'impose comme une destination importante auprès des touristes étrangers. En 1954, le Teide et sa caldeira sont classés parc national, puis en 2007 patrimoine mondial.

Mercredi 13 janvier 2021

L'affiche de l'exposition vue d'une rue de Munich en 1937.

Le Juif éternel (en allemand : Der ewige Jude) est une exposition itinérante de propagande antisémite organisée par le Troisième Reich. Cette manifestation appartient à un triptyque imaginé par le ministère de l'Éducation du peuple et de la Propagande du Reich et articulé autour de la figure du Juif. Les deux autres expositions sont consacrées au judéo-bolchevisme et à ce que les nazis désignaient sous le terme d'« art dégénéré ».

Inaugurée le à Munich par Joseph Goebbels et Julius Streicher, elle circule dans plusieurs villes du Reich et se termine à Berlin le .

Les documents présentés au public, photographies, moulages, peintures, enregistrements et caricatures, insistent sur la prétendue collusion entre les intérêts des Juifs et une hypothétique menace d'invasion de l'Allemagne nazie par l'ennemi bolchevique. Les différentes salles qui composent l'exposition, mises en scène avec soin et de manière innovante, proposent aux visiteurs les archétypes de l'antisémitisme nazi, des caractéristiques physiques attribuées aux Juifs à leur supposée influence sur la république de Weimar, en passant par une dénonciation de la psychanalyse, des prétendus meurtres rituels, de la menace que représenteraient les Juifs pour l'Autriche ou des liens entre Juifs, bolchevisme et franc-maçonnerie. Une salle est dédiée à la glorification des lois raciales de Nuremberg.

Der ewige Jude est l'une des plus importantes expositions de l'histoire allemande. En l'espace d'un peu plus d'un an, elle attire plus de 1,3 million de visiteurs. Outre son succès populaire dans les différentes villes où elle est présentée, elle suscite une recrudescence des actes antisémites au fil de son parcours. Saluée par la presse allemande, totalement sous la coupe des nazis, et en particulier par le Völkischer Beobachter, elle ne soulève que de rares protestations, notamment en Autriche et en Tchécoslovaquie.

Ses documents servent de base au film allemand Le Juif éternel (1940) et à l'exposition parisienne Le Juif et la France (1941-1942).

Jeudi 14 janvier 2021

Anders Sparrman.

Anders Erikson Sparrman, né le à Tensta (province d'Uppland) et mort le à Stockholm, est un médecin, naturaliste et abolitionniste suédois.

Élève de Carl von Linné à l'université d'Uppsala, Anders Sparrman a effectué plusieurs voyages en Afrique et en Asie. Encore étudiant, il s'est rendu à Canton à bord d'un navire de la Compagnie suédoise des Indes orientales. Il a ensuite séjourné au Cap et a étudié la flore et surtout la faune de la région. Depuis le Cap, il a également pris part au deuxième voyage de James Cook en tant qu'assistant botaniste et a ainsi été l'un des deux disciples de Linné à avoir effectué le tour du monde.

De retour en Suède, il occupe les fonctions de conservateur des collections de l'Académie royale des sciences de Suède à Stockholm. Dans le cadre de ces fonctions, il participe à une expédition en Afrique de l'Ouest. Si elle constitue un échec du point de vue scientifique, cette expédition permet à Sparrman de se renseigner sur la question de l'esclavagisme. À son retour en Europe, Sparrman témoigne devant la Commission du commerce britannique en faveur de l'abolition de l'esclavage.

En Suède, il reprend son poste à l'Académie pendant une dizaine d'années, occupe différentes fonctions au Collegium Medicum de Stockholm, puis passe les dernières années de sa vie en exerçant comme médecin des pauvres dans le quartier de Klara. Au niveau de ses œuvres, Anders Sparrman a notamment publié un récit de son séjour en Afrique du Sud et de son voyage autour du monde avec James Cook.

Vendredi 15 janvier 2021

Trait crème américain.

Le Trait crème américain (anglais : American Cream Draught) est une race de chevaux de trait originaire des États-Unis. Elle est développée par différents éleveurs de l'Iowa, au début du XXe siècle, à partir d'une jument porteuse du gène Champagne, nommée Old Granny. La Grande Dépression menace sa pérennité, mais plusieurs éleveurs travaillent à une sélection pour améliorer la couleur et le type. En 1944, un registre généalogique (stud-book) et une association de race sont créés. La motorisation des travaux agricoles, au milieu du XXe siècle, entraîne une diminution de la population, si bien que ce registre est inactif de 1957 jusqu'à sa relance en 1982.

Le Trait crème américain est facilement identifiable grâce à sa couleur de robe de teinte crème, nommée « champagne or », due à l'action du gène de dilution Champagne sur une base alezane. Sa peau rose et ses yeux de couleur ambre à l'âge adulte permettent également de l'identifier. Comme d'autres races de chevaux de trait, le Trait crème américain est affecté par l'épidermolyse bulleuse jonctionnelle létale, une maladie génétique à transmission autosomique récessive.

Bien que les effectifs de la race aient lentement ré-augmenté, le Trait crème américain est considéré comme étant rare et en danger critique d'extinction par le Livestock Conservancy et par l′Equus Survival Trust.

Samedi 16 janvier 2021

Le rempart de l'oppidum appelé aussi Fossé des Pandours.

L'oppidum du Fossé des Pandours est un centre urbain du peuple celtique des Médiomatriques, établi près du col de Saverne, sur le territoire des communes actuelles de Saverne et d'Ottersthal (Bas-Rhin). C'est le plus grand oppidum d'Alsace.

Le territoire des Médiomatriques compte plusieurs oppida. Bien que celui du Fossé des Pandours n'ait pas encore été complètement fouillé, un certain nombre d'éléments permettent de le considérer comme le plus grand oppidum des Médiomatriques en Alsace, au moins jusqu'à l'arrivée d'Arioviste dans la région. Le Fossé des Pandours est l'un des deux sites archéologiques connus au col de Saverne, avec la statio gallo-romaine de l'Uspann. Une nécropole gallo-romaine a également été découverte à l'ouest de l'oppidum.

Le nom du site date du XVIIIe siècle ; il fait référence aux Pandours du baron de Trenck pendant la guerre de Succession d'Autriche (1740-1744), conflit né de la contestation par des États qui y avaient souscrit de la Pragmatique Sanction, par laquelle l'empereur Charles VI du Saint-Empire lègue à sa fille Marie-Thérèse d'Autriche les États héréditaires de la maison de Habsbourg. Ces mercenaires au service de Marie-Thérèse occupent Saverne en 1744.

Dimanche 17 janvier 2021

David Bowie et son amie la chanteuse Dana Gillespie entourent leur imprésario Tony Defries en 1971.

Hunky Dory est le quatrième album studio de David Bowie. Il est sorti le chez RCA Records.

Il s'agit de son premier album chez RCA, qui reste sa maison de disques jusqu'à la fin des années 1970, et de sa deuxième collaboration avec le guitariste Mick Ronson. Musicalement, il propose une série de chansons pop dominées par le piano et offre un contraste marqué avec le son plus électrique et lourd de son précédent disque, The Man Who Sold the World. Ses paroles sont pleines d'allusions à la littérature, au cinéma et à l'occultisme et rendent également hommage à des icônes américaines comme Andy Warhol, Bob Dylan et Lou Reed.

À sa sortie, Hunky Dory rencontre un succès commercial limité en dépit de bonnes critiques dans la presse britannique comme américaine. Ce n'est que l'année suivante, lorsque Bowie devient une vedette au Royaume-Uni sous les traits de Ziggy Stardust, que le disque commence à se vendre suffisamment pour entrer dans les hit-parades. Il est considéré avec le recul comme l'un des meilleurs albums de Bowie et celui où l'artiste trouve sa voix et sa voie, avec des chansons comme Changes ou Life on Mars? qui comptent parmi les plus populaires de son répertoire.

Lundi 18 janvier 2021

Vue générale de la mosaïque du seigneur Julius.

La mosaïque du seigneur Julius est une mosaïque datée de la fin du IVe ou du début du Ve siècle et retrouvée sur le site archéologique de Carthage en 1920. Elle est actuellement conservée au musée national du Bardo dont elle constitue « l'une des pièces maîtresses » selon Mohamed Yacoub, historien de l'art tunisien et spécialiste de l'Antiquité et des mosaïques romaines.

L'œuvre, qui présente de manière très réaliste les activités d'un grand domaine agricole d'Afrique dans l'Antiquité tardive, figure également le couple de propriétaires au milieu de personnes à leur service, ce qui en fait un témoignage précieux sur la vie sociale dans la région. La mosaïque montre un serviteur remettant un courrier à un personnage dont les premières lettres signifient « Au seigneur Julius ». Les lacunes de l'œuvre, modestes sauf à quelques endroits très localisés, n'en empêchent toutefois pas une compréhension globale. Elle constitue encore, un siècle après sa découverte, une source essentielle de connaissances sur le monde rural de l'Afrique romaine à la fin de l'Antiquité.

Mardi 19 janvier 2021

Un Fairchild Metroliner SA226 similaire à l'avion impliqué dans l'accident.

Le , un Fairchild Metroliner SA226 effectuant le vol Propair 420, entre Dorval au Québec et Peterborough dans la province de l'Ontario au Canada, subit un incendie en vol peu de temps après son décollage. Les pilotes effectuent un atterrissage d'urgence sur l'aéroport international Montréal-Mirabel mais la chaleur intense de l'incendie provoque une défaillance structurelle de l'aile gauche lors de l'atterrissage et l'avion s'écrase, tuant les onze passagers et membres d'équipage à bord.

L'enquête menée par le Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST) révèle que les freins gauches de l'avion ont surchauffé pendant le décollage, provoquant à l'intérieur du logement du train d'atterrissage un incendie qui a détruit les systèmes d'avertissement, ce qui a empêché l'équipage de réaliser la gravité de la situation. Le feu s'est étendu à des conduites hydrauliques puis a progressé vers l'aile gauche.

À la suite de l'accident, le BST émet plusieurs recommandations, dont l'une à destination de la Federal Aviation Administration (FAA) concernant la formation des équipages et les manuels de vol, et une autre qui préconise d'installer un système d'avertissement de surchauffe à l'intérieur des passages de roue de chaque Fairchild Metroliner.

Mercredi 20 janvier 2021

Le Reichsgau de Dantzig Prusse-Occidentale en 1943.

Le Reichsgau Danzig Westpreußen (Reichsgau Dantzig Prusse-Occidentale) est une circonscription administrative du Reich, constituée des territoires polonais du corridor et de la ville libre de Dantzig.

Créé par le décret du définissant le régime légal des territoires polonais annexés à la suite de la campagne de Pologne, le Reichsgau est confié à Albert Forster, militant de longue date du NSDAP. Comme dans le Wartheland, les responsables nazis souhaitent la mise en place d'un régime politique et racial défini par les principes d'organisation nazis de la société allemande. Ainsi, un nouvel ordre administratif est mis en place, tandis que les personnes jugées indésirables par les responsables nazis sont évacuées ou exterminées.

Rapidement, cependant, la guerre pose son empreinte sur le territoire du Gau, toutefois épargné par les combats jusqu'à la fin du mois de . À la suite des succès soviétiques du début de l'année 1945, le Reichsgau est âprement disputé entre les unités soviétiques et allemandes, tandis que les civils allemands fuient dans la panique devant l'avancée soviétique vers la mer Baltique ; dans ce contexte, les structures mises en place en 1939 et 1940 dans cette circonscription se volatilisent rapidement.

Jeudi 21 janvier 2021

Arthur Vichot en 2012.

Arthur Vichot, né le à Colombier-Fontaine (Doubs), est un coureur cycliste français professionnel de 2010 à 2020.

Passé professionnel en 2010 au sein de l'équipe La Française des jeux, Arthur Vichot a un profil de puncheur à l'aise sur des courses vallonnées. Double champion de France sur route en 2013 et 2016, il a également terminé troisième de Paris-Nice en 2014, compte plusieurs places d'honneur sur des courses d'un jour de l'UCI World Tour et est co-détenteur du record de victoires sur le Tour du Haut-Var. Il rejoint en 2019 la formation Vital Concept-B&B Hotels.

Vichot subit régulièrement des blessures et des maladies au cours de sa carrière. Atteint d'un syndrome de surentraînement diagnostiqué en 2020, n'ayant pas la perspective de récupérer son niveau sportif antérieur et étant en fin de contrat, il arrête sa carrière à l'issue de cette saison.

Vendredi 22 janvier 2021

Le phare du cap Lévi.

Fermanville est une commune française littorale, située au nord du Cotentin, dans le département de la Manche en région Normandie. En 2018, elle compte 1 274 habitants.

Placée sur la côte de la Manche entre Cherbourg-en-Cotentin et Barfleur, Fermanville s'est développée en petits hameaux de part et d'autre du cap Lévi, extrémité orientale de la rade de Cherbourg, et de la vallée du petit fleuve Poult. Elle marque l'entrée dans la région naturelle du Val de Saire. L'économie du village repose sur l'agriculture, la pêche et le tourisme.

Fermanville compte deux importants sites du paléolithique en France, dont le plus ancien habitat submergé connu en Europe. Le cap Lévi et ses anses ont été pendant l'Antiquité et le Moyen Âge un point de passage vers la Grande-Bretagne. Point stratégique avec le développement du port militaire de Cherbourg à partir de la fin du XVIIIe siècle, le littoral de la commune est fortifié à plusieurs reprises jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, les batteries allemandes protégeant Cherbourg connaissant les derniers combats de la libération du Nord-Cotentin en juin 1944.

La commune abrite trois monuments historiques : le manoir d'Inthéville, la stèle en mémoire de Marie Ravenel et le phare du cap Lévi, auxquels s'ajoutent d'autres édifices comme le fort du cap Lévi et le viaduc de Fermanville.

Samedi 23 janvier 2021

Groupe de Kiger Mustang.

Le Kiger Mustang (en français : Mustang de Kiger) est une lignée du cheval féral d'Amérique du Nord nommé Mustang, provenant de l'Oregon, aux États-Unis. Il est très proche des chevaux importés par les colons européens au XVIIe siècle. Les premiers chevaux présentant une conformation et des caractéristiques spécifiques ont été nommés ainsi en 1977 ; le nom de Kiger Mustang s'est ensuite transmis à leurs descendants.

La conformation du Kiger Mustang rappelle les chevaux ibériques primitifs, avec une robe généralement bai dun ou souris, bien que les couleurs plus classiques du cheval soient aussi représentées. Leur apparence compacte et musclée, leur couleur et leur phénotype font de ces Mustangs certains des chevaux les plus recherchés par des acheteurs privés quand des individus sont prélevés des hardes de Mustang sauvages par le Bureau of Land Management (BLM). Le BLM capture des chevaux dans les deux zones d'établissement du Kiger Mustang trois à quatre fois par an, et vend les individus excédentaires au public, renvoyant les chevaux qui correspondent à la coloration et au phénotype souhaités sur leurs terres d'origine, en échangeant parfois des chevaux entre les deux troupeaux pour maintenir la diversité génétique. Les chevaux en propriété privée peuvent être enregistrés dans plusieurs associations de race, la plus importante et la plus ancienne étant l'association Kiger Mesteño, créée en 1988.

La renommée de cette population de Mustang s'est fortement accrue à partir de 2002, grâce au film d'animation Spirit, l'étalon des plaines.

Dimanche 24 janvier 2021

Livia Leu Augosti en 2015.

Livia Leu Agosti, née en à Zurich, est une haute fonctionnaire et diplomate suisse.

Elle obtient sa licence en droit en 1986, puis son brevet d'avocate en 1989. La même année, elle entre au Département fédéral des affaires étrangères, où elle occupe diverses fonctions avant d'arriver à la tête de la Division politique II en . Elle est la première (et depuis unique) femme nommée ambassadrice de Suisse en Iran, fonction qu'elle occupe de à . Elle retourne à Berne après être nommée déléguée du Conseil fédéral aux accords commerciaux, fonction rattachée auprès du Secrétariat d'État à l'économie (SECO) de 2013 à . En 2018, elle est la première femme nommée ambassadrice de Suisse en France, fonction qu'elle occupe jusqu'en .

Elle succède à Roberto Balzaretti à la tête de la Direction des affaires européennes le , date à laquelle elle devient également négociatrice en chef avec l'Union européenne. Depuis le , elle est secrétaire d'État au Département fédéral des affaires étrangères (autrement dit, cheffe des diplomates suisses).

Lundi 25 janvier 2021

La Conquête de la planète des singes (Conquest of the Planet of the Apes) est un film de science-fiction américain réalisé par J. Lee Thompson et sorti en 1972. Le scénario est de Paul Dehn d'après les personnages créés par Pierre Boulle. Il s'agit de la suite des Évadés de la planète des singes (1971) et du quatrième film de la franchise La Planète des singes.

L'histoire suit le jeune César, le fils de deux chimpanzés intelligents venus du futur. Caché aux yeux du monde après le meurtre de ses parents, il découvre lors de sa première venue en ville que les humains ont transformé les singes en domestiques. Privé de son seul protecteur, le propriétaire de cirque Armando, César est obligé de se faire passer pour un singe domestique. Il prépare alors, secrètement, la révolte de ses semblables.

Mis en chantier en avant même la sortie du troisième opus de la franchise, le film est tourné en janvier et . Il est principalement tourné à Los Angeles dans le quartier de Century City. La musique du film est composée et dirigée par le musicien de jazz Tom Scott.

Ancré dans un univers classique de science-fiction mettant en scène une mégapole inhumaine, le film est une métaphore du combat pour les droits civiques et s'inspire des émeutes de Watts à Los Angeles en 1965. Il évoque les thèmes du racisme et de l'esclavagisme.

La Conquête de la planète des singes est un succès commercial. Les avis des critiques sont partagées et le film n'obtient aucune distinction. En 2011, La Planète des singes : Les Origines, le premier volet de la seconde série de films de la saga traite du même sujet mais avec une mise à jour de l'histoire et des thèmes.

Mardi 26 janvier 2021

Façade principale du Castel Béranger, rue Jean-de-La-Fontaine à Paris.

Le Castel Béranger est un immeuble d'habitation Art nouveau dont l'entrée principale se situe 14 rue Jean-de-La-Fontaine dans le 16e arrondissement de Paris.

Premier immeuble de rapport à loyer modéré édifié dans ce style à Paris, il est entièrement conçu et supervisé entre 1895 et 1898 par Hector Guimard (1867-1942) qui, s'inspirant des principes rationalistes d'Eugène Viollet-le-Duc comme des innovations esthétiques de Victor Horta, en retire une notoriété immédiate.

Les façades du Castel Béranger, asymétriques, affichent des retraits, des saillies, des jeux de matériaux, de couleurs et de formes dont certains soulignent les agencements intérieurs. La fantaisie créatrice de Guimard se signale en outre par l'emploi et le dessin inédit des ornements de ferronnerie et des vitraux. Mais elle éclate plus encore à l'intérieur du bâtiment : l'architecte, conformément à l'idéal qui fonde l'Art nouveau et usant beaucoup de l'arabesque, imagine dans ses moindres détails la décoration, des parties communes aux appartements, tout en cherchant à rationaliser les espaces.

L'ensemble compte alors 36 logements pas très grands, tous différents, parmi lesquels quatre ateliers d'artistes occupés entre autres par le peintre Paul Signac et l'architecte-décorateur Tony Selmersheim. Si le Castel Béranger déroute le public par son aspect, il remporte dès son achèvement le premier concours de façades de la ville de Paris. Il contribue surtout à lancer dans la capitale l'architecture Art nouveau et ce que son créateur nommait le « style Guimard ».

Un siècle après sa construction, le Castel Béranger est devenu une copropriété. Classé monument historique en 1992, il ne se visite pas.

Mercredi 27 janvier 2021

Estelle Touzet en 2016.

Estelle Touzet, née en 1981 à Châteauroux (Indre), est une cheffe sommelière française.

Très tôt initiée à la cuisine française et aux vins, Estelle Touzet officie dans plusieurs restaurants et palaces, notamment à Paris. En 2010, alors qu'elle collabore au Meurice depuis deux ans, elle devient la première femme au monde à être nommée cheffe sommelière d'un restaurant triplement étoilé. En parallèle de son activité, elle dirige une société de conseil en vin et anime des conférences dans plusieurs écoles hôtelières en France.

Reconnue par ses pairs dans un milieu essentiellement masculin, Estelle Touzet est l'une des seules femmes cheffes sommelières en France.

Jeudi 28 janvier 2021

Logo du réseau (utilisé sur les cartes de membres après la Libération).

Le réseau Alliance est un réseau de renseignement de la Résistance intérieure française pendant la Seconde Guerre mondiale. Fondé par Georges Loustaunau-Lacau, officier politiquement situé à l'extrême-droite, il est composé principalement d'officiers (en grande partie de l'armée de l'Air) mais également de cadres de l'administration, et recrute dans les milieux politiques de droite. Créé au sein du régime de Vichy, il se rattache en premier lieu à l'Intelligence Service, puis aux services giraudistes après le débarquement en Afrique du Nord. Il est finalement rattaché aux services du Comité français de libération nationale, lors de la fusion de l'ensemble des services de renseignements français libres.

Son fondateur étant rapidement empêché d'exercer son commandement, c'est Marie-Madeleine Méric, alors son second, qui en prend le commandement, de juillet 1941 jusqu'en juillet 1943, date à laquelle elle part pour Londres. Son adjoint, Léon Faye, devient le chef opérationnel à partir de ce moment jusqu'à son arrestation en septembre 1943 ; leur successeur, Paul Bernard, est pris en mars 1944. Méric reprend la tête du réseau depuis Londres, répartissant l'opérationnel entre le nord (Jean Roger), le sud-ouest (Henri Battu) et le sud-est (Helen des Isnards) - et laissant à Georges Lamarque le commandement du sous-réseau Druides. Après juillet 1944, le réseau, à nouveau sous l'autorité globale de Méric revenue en France, travaille à la libération de la France au sein des forces alliées.

Réseau couvrant l'ensemble du territoire métropolitain français durant la quasi-totalité de la guerre, Alliance compte jusqu'à 1 000 membres permanents, revendiquant à la fin de la guerre plus de 2 400 recrutements, dont 431 personnes qui perdront la vie durant la guerre. C'est le plus grand réseau dépendant de l'Intelligence Service sur le territoire français ; c'est également le plus grand réseau commandé par une femme durant cette période, et plus du quart de ses membres furent également des femmes. De par leurs noms de code, inspirés pour la majeure partie de noms d'animaux, ils ont été surnommés par les services allemands « l'Arche de Noé ».

Les autorités allemandes d'occupation confient la lutte contre le réseau et ses agents aux services de contre-espionnage de l'Abwehr (Abwehr IIIF) de Lille — les premières arrestations de membres du réseau s'effectuant dans le Nord — puis de Dijon. Trois procès, se déroulant devant la Cour martiale du IIIe Reich, sont organisés pour juger les membres principaux du réseau qui ont été arrêtés ; tous ou presque sont condamnés à mort. L'ordre de faire disparaître entièrement le réseau entraîne l'exécution des condamnés, ainsi que le massacre, dans les derniers mois de la guerre, de la quasi-totalité des prisonniers arrêtés ou condamnés en tant que membres de l'Alliance, dont une centaine sont assassinés au camp de concentration de Natzweiler-Struthof.

Vendredi 29 janvier 2021

Pleine lune en Amérique du Nord.

La Lune (ou Terre I) est l'unique satellite naturel permanent de la planète Terre. Il s'agit du cinquième plus grand satellite naturel du Système solaire et du plus grand des satellites planétaires par rapport à la taille de la planète autour de laquelle il orbite. Elle est le deuxième satellite le plus dense du Système solaire après Io, un satellite de Jupiter.

La Lune est en rotation synchrone avec la Terre, lui montrant donc constamment la même face. Celle-ci, appelée face visible, est marquée par des mers lunaires volcaniques sombres qui remplissent les espaces entre les hautes terres claires — certaines atteignant les 9 km d'altitude — et ses cratères d'impact proéminents. Réciproquement, elle possède une face cachée, qui présente moins de mers mais beaucoup plus de cratères, dont notamment le bassin Pôle Sud-Aitken, le plus grand du satellite et un des plus grands du Système solaire avec un diamètre de 2 500 km. Elle est dépourvue d'atmosphère dense et de champ magnétique. Son influence gravitationnelle sur la Terre produit les marées océaniques, les marées terrestres, un léger allongement de la durée du jour et la stabilisation de l'inclinaison de l'axe terrestre.

La distance orbitale moyenne de la Lune est de 384 402 km, soit environ trente fois le diamètre terrestre, et sa période de révolution vaut 27,3 jours. La taille apparente de la Lune dans le ciel est approximativement la même que celle du Soleil, puisque l'étoile est environ 400 fois plus grande que le satellite mais également 400 fois plus éloignée. Par conséquent, la Lune peut couvrir presque exactement le Soleil dans le ciel, permettant l'existence d'éclipses solaires totales. Cette correspondance de taille apparente disparaîtra dans un avenir lointain du fait de l'augmentation de la distance lunaire d'environ 3,8 cm par an. Sa formation remonterait à il y a environ 4,51 milliards d'années, peu de temps après celle de la Terre. L'explication la plus largement acceptée est que la Lune s'est formée à partir des débris restants après un impact géant entre une proto-Terre et une protoplanète de la taille de Mars, appelée Théia.

Elle est survolée pour la première fois par une sonde spatiale en 1959. Durant plus d'une décennie, elle est notamment étudiée par les programmes Luna et Apollo, respectivement soviétique et américain. Cette course à l'espace culmine en 1969 avec les premiers humains posant le pied sur la Lune lors de la mission Apollo 11 emportant Neil Armstrong et Buzz Aldrin. Dix autres astronautes de la NASA foulent ensuite le sol lunaire jusqu'en 1972 avec Apollo 17. Ces missions permettent de ramener sur Terre des roches lunaires qui, avec les observations effectuées sur place, permettent de développer la connaissance géologique de la Lune, de sa structure interne et de l'histoire de sa formation. Délaissée à partir de 1974 par les puissances spatiales, l'intérêt pour l'astre renaît dans les années 1990 avec deux missions de la NASA — Clementine et Lunar Prospector — qui découvrent des indices de la présence de glace d'eau, notamment au pôle Sud. À compter de la fin des années 1990, la Lune est la destination principale des sondes spatiales des nouvelles nations spatiales, notamment la Chine, le Japon et l'Inde. De nouvelles missions habitées vers la Lune, voire une colonisation, sont envisagées dans les années 2020.

Comme deuxième objet céleste après le Soleil avec la plus grande magnitude apparente dans le ciel terrestre et du fait de son cycle régulier de phases correspondant à sa période synodique de 29,5 jours, elle sert de référence et d'influence culturelle aux sociétés humaines depuis des temps immémoriaux. Celles-ci se retrouvent dans la langue, les calendriers, l'art et la mythologie, par exemple avec la déesse Luna dans la mythologie romaine (Séléné dans la mythologie grecque) qui lui donne son nom.

Samedi 30 janvier 2021

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Dimanche 31 janvier 2021

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.