Présentation

Cette page est consacrée à l’organisation et à la maintenance du cadre Wikipédia:Lumière sur de la page d’accueil de Wikipédia. Celui-ci est rempli par l’appel de la page correspondante, dont le contenu est renouvelé quotidiennement de façon automatique. Lorsqu'un article est labellisé à la suite d'un vote AdQ ou BA, il faut créer une sous-page « Wikipédia:Lumière sur/Nom de l'article labellisé ». Cette dernière comprend le résumé introductif de l'article (avec un maximum de 400 mots). L'article sera ensuite mis en lumière sur la page d’accueil le jour programmé.

Il n'y a pas de « sélection », tous les articles de Wikipédia apparaissent sur la page d'accueil, une fois labellisés. Ils peuvent également repasser une nouvelle fois après plusieurs années, s'ils ont été remis à neuf par le projet Après label.

Pour rédiger une Lumière sur un article, suivez les instructions de la page d'aide.

Aujourd’hui jeudi 22 octobre 2020

Portrait de Charles Duke le 21 septembre 1971.

Charles Moss Duke, Jr., dit Charlie Duke, né le à Charlotte, en Caroline du Nord, est un militaire, pilote d'essai et astronaute américain. En 1972, il participe à la mission Apollo 16 et est le dixième homme, et à ce jour le plus jeune, à avoir marché sur la Lune.

Diplômé de l'Académie navale d'Annapolis en 1957, il rejoint ensuite l'United States Air Force (USAF). Il suit une formation de vol avancée sur le North American F-86 Sabre à la base aérienne de Moody, en Géorgie, où il est diplômé avec distinction. Après cette formation, Duke sert trois ans comme pilote de chasse au sein du 526th Fighter Squadron sur la base aérienne de Ramstein, en Allemagne de l'Ouest. Après avoir obtenu son diplôme de l'école de pilotage pour la recherche aérospatiale en septembre 1965, il reste instructeur enseignant les systèmes de contrôle et vole sur des McDonnell F-101 Voodoo, des Lockheed F-104 Starfighter ainsi que sur des Lockheed T-33 Silver Star.

En , Duke est l'un 19 hommes sélectionnés pour le groupe d'astronautes 5 de la National Aeronautics and Space Administration (NASA). En 1969, il est l'un des principaux Capsule Communicator (CAPCOM) pour Apollo 11, le premier alunissage en équipage sur la Lune. Duke est le pilote de réserve du module lunaire pour Apollo 13. Peu avant la mission, il contracte la rubéole et expose par inadvertance l'équipage principal à sa pathologie, provoquant le remplacement de Ken Mattingly par Jack Swigert au poste de pilote du module de commande et de service. Mattingly est réaffecté à ce poste lors de la même mission que Duke : Apollo 16. Au cours de cette mission, Charles Duke et John Young atterrissent sur les hauts plateaux Descartes et effectuent trois sorties extravéhiculaires.

Duke prend sa retraite de la NASA le et entre dans l'Air Force Reserve Command où il sert en tant que Mobilization Augmentee. Il est diplômé de l'école industrielle des forces armées en 1978. Promu brigadier général en 1979, il prend sa retraite en . Il a accumulé 4 147 heures de vol, dont 3 632 heures en avion à réaction, et 265 heures dans l'espace, dont 21 heures et 38 minutes en sortie extravéhiculaire. Résident de New Braunfels, au Texas, il préside le conseil d'administration de l'Astronaut Scholarship Foundation. Il est nommé Texan de l'année 2020.

Programme du mois

Jeudi 1er octobre 2020

Logo du film en police Futura.

Bottle Rocket est un court métrage américain de 13 minutes en noir et blanc réalisé par Wes Anderson, sorti en 1993 au festival du film de Sundance. Le film est une comédie policière racontant les aventures de trois jeunes Texans désœuvrés qui commettent un braquage mais n'ont pas l'envergure de criminels professionnels. C'est le premier film réalisé par Wes Anderson, sans véritable formation cinématographique. C'est aussi le premier rôle des deux frères Owen et Luke Wilson. Le film est apprécié par les spectateurs et il est bien reçu par les professionnels du cinéma au festival de Sundance. Il est à la base du long-métrage homonyme sorti en 1996, reprenant l'essentiel des scènes du court-métrage ainsi que les trois personnages principaux incarnés par les mêmes acteurs.

Vendredi 2 octobre 2020

Le Generalkommissariat Weissruthenien.

Le Commissariat général de Ruthénie blanche (en allemand : Generalkommissariat Weissruthenien) est une circonscription administrative constituée à partir de territoires soviétiques conquis par la Wehrmacht dans les premières semaines de l'opération Barbarossa.

Territoire occupé, constitué à partir de la République socialiste soviétique de Biélorussie et administré par les Allemands, le commissariat est constitué dans un premier temps comme une entité autonome lors de la conférence du 16 juillet 1941, avant d'être intégré dans le Reichskommissariat Ostland le 1er septembre 1941 ; enfin, le commissariat recouvre son autonomie administrative dans les derniers mois de 1943.

Champ clos des luttes de pouvoirs entre les différentes autorités nazies compétentes sur son territoire, le commissariat constitue surtout le cadre pour les meurtres de masses perpétrés contre les Juifs et les Slaves, condamnés par l'antisémitisme et le racisme nazis. Les territoires qui composent le commissariat, relativement épargné par les combats après les opérations de l'été 1941, voient se développer une résistance de plus en plus efficace au fil des mois, poussant les occupants à multiplier les opérations de contre-guérilla, sans réelle efficacité jusque dans les derniers jours de l'occupation allemande au milieu du mois de . Le territoire biélorusse est libéré à la faveur des opérations en profondeur menées par l'Armée rouge au début de l'été 1944, faisant disparaître le commissariat dans la tourmente de l'opération Bagration.

Samedi 3 octobre 2020

Cosplay de Link.

The Legend of Zelda: Breath of the Wild (ou simplement Breath of the Wild, parfois abrégé BotW) est un jeu d'action-aventure développé par la division Nintendo EPD, assisté par Monolith Soft, et publié par Nintendo le sur Nintendo Switch lors du lancement de la console, ainsi que sur Wii U dont il est le dernier jeu produit par Nintendo. C'est le dix-neuvième jeu de la franchise The Legend of Zelda.

Breath of the Wild propose d'incarner Link, amnésique, réveillé après un long sommeil d'une centaine d'années par une mystérieuse voix qui le guide afin d'éliminer Ganon, « Le Fléau », et restaurer la paix dans le royaume d'Hyrule. À l'instar du premier jeu de la série sorti en 1986, le joueur reçoit peu d'instructions et peut librement explorer un univers en monde ouvert, en résolvant différentes quêtes, sanctuaires et énigmes, en plus de la tâche principale.

L'un des objectifs majeurs de cet épisode fixé par l'équipe de développement est de repenser les conventions de la série. Le jeu propose ainsi de nouvelles mécaniques de gameplay, comme l'implémentation d'un moteur physique complet pour la gestion des objets et de l'environnement, des voix off pour les personnages principaux, mais aussi des visuels en haute définition. L'univers de Breath of the Wild n'est pas structuré linéairement et est conçu pour récompenser l'exploration, l'histoire pouvant ainsi être suivie de manière non linéaire.

Lors de sa sortie, le jeu est encensé par la critique. Malgré quelques faiblesses techniques et des visuels en deçà de ceux des jeux des consoles concurrentes, il est ovationné pour sa direction artistique, la démesure de son monde ouvert et de son contenu, la qualité des musiques et l'ingéniosité des énigmes. Le jeu reçoit différentes récompenses en 2016 et 2017, dont le prix du jeu de l'année aux Game Awards 2017. À la fin du mois de , il s'est écoulé 20 millions d'exemplaires, dont 18,6 millions sur Nintendo Switch, ce qui fait de lui le jeu le plus vendu de la franchise. Une suite est annoncée pendant l'E3 2019.

Dimanche 4 octobre 2020

Ko : la forme de base.

Dans le jeu de go, le terme ko (en japonais コウ ou ,  ; en coréen : , pae ; en chinois :  ; pinyin : jié ; parfois écrit kô ou kō) désigne une configuration de pierres particulièrement fréquente, permettant la capture d'une pierre unique ainsi que la capture en retour immédiate d'une autre pierre, cet échange de captures ramenant à la position initiale. Le risque d'une répétition sans fin, et donc d'une annulation de la majorité des parties pour cette raison, a amené à la création d'une règle spéciale, déclarant cette seconde capture illégale. Il est donc obligatoire dans ce cas de jouer à un autre endroit du goban.

Ce coup joué « ailleurs » peut constituer pour l'adversaire une menace, appelée alors menace de ko ; si celui-ci se sent obligé d'y répondre, cela permet au joueur précédemment empêché de le faire de recapturer le ko au coup suivant. Ces échanges de menaces, de réponses aux menaces, et de recaptures s'appellent des batailles de ko ; elles constituent une partie non négligeable de la tactique et même de la stratégie du go, et sont l'une des caractéristiques spécifiques de ce jeu.

Les théoriciens du go ont développé une classification fine des différents types de ko possibles, ainsi que des menaces envisageables ; certaines des configurations qu'ils ont analysées, en particulier celles pouvant apparaître à la fin de la partie, ont amené à préciser la rédaction des règles les concernant, tout particulièrement dans le cas des règles japonaises.

Lundi 5 octobre 2020

Bannière des républiques maritimes italiennes : lion de saint Marc pour Venise, croix de saint Georges pour Gênes, croix de Malte pour Amalfi, croix tréflée pour Pise.

Les comptoirs italiens en mer Noire et en Méditerranée constituent un ensemble de comptoirs commerciaux, essentiellement vénitiens et génois, situés sur plusieurs îles et régions littorales de ces deux mers pendant le Moyen Âge tardif. Entre le XIIe siècle et le XVe siècle, ces enclaves italiennes dans des territoires étrangers permettent aux républiques de Venise et de Gênes de contrôler les échanges commerciaux entre les trois continents qui bordent ces deux mers : Europe, Afrique et Asie.

L'établissement de ces comptoirs est, dans un premier temps, facilité par les relations qu'entretiennent les républiques italiennes avec l'Empire byzantin, notamment lors de la première croisade au cours de laquelle Vénitiens, Génois et Byzantins combattent dans le même camp contre les Seldjoukides. Par la suite, l'alliance entre Byzance et Venise se transforme en confrontation qui atteint son paroxysme lors du sac de Constantinople par les croisés en 1204, permettant à la Sérénissime de s'emparer d'une partie de l'Empire byzantin.

L'alliance en 1261 de l'Empire avec la république de Gênes, rivale de Venise, permet à Gênes d’étendre à son tour sa zone d'influence dans les îles grecques et en Crimée, carrefour stratégique entre l'Empire mongol, traversé par les routes de la soie, et les villes méditerranéennes d'Europe et d'Afrique du Nord.

Concurrentes pour exercer leur domination commerciale entre les continents, les deux thalassocraties italiennes alternent des périodes de coopération et de tension qui dégénèrent à plusieurs reprises en affrontements armés, dont les principaux sont les guerres de Saint-Sabas (1256-1270) et de Chioggia (1378-1381).

Mardi 6 octobre 2020

Master System et sa manette.

La Master System (マスターシステム, Masutā Shisutemu?) ou Sega Master System (aussi abrégé SMS) est une console de jeux vidéo de troisième génération, conçue et commercialisée par le constructeur japonais Sega Enterprises, Ltd. Elle sort en 1985, sous le nom Sega Mark III au Japon. La console est redessinée et rebaptisée Master System avant son lancement en 1986 en Amérique du Nord. Elle sort sous ce nom sur la plupart des autres territoires, dont l'Europe en 1986 et le Brésil en 1987. Le modèle remanié de la Master System sort également en au Japon.

Les deux modèles initiaux de la console peuvent lire les cartouches de jeu et les Sega Cards, des cartes mémoires pouvant stocker les jeux, vendues à des prix inférieurs aux cartouches mais avec une capacité de stockage moindre ; la Master System II et les modèles ultérieurs ne possèdent pas de fente pour ces cartes. La Master System est également compatible avec des accessoires tels qu'un pistolet optique et des lunettes stéréoscopiques conçus pour fonctionner avec une gamme de jeux spécialement codés.

Succédant à la SG-1000, la Master System est présentée comme la concurrente directe à la Nintendo Entertainment System (NES) pendant l'ère des consoles de jeux vidéo de troisième génération. La Master System est construite avec un matériel informatique technologiquement supérieur à celui utilisé par la NES, mais elle échoue à renverser l'avantage significatif des parts de marché détenues par Nintendo au Japon et en Amérique du Nord. Toutefois, la console obtient plus de succès en Europe et au Brésil.

Le matériel informatique de la Master System partage de nombreuses similitudes avec la console de jeu portable de Sega, la Game Gear. Par rapport à sa concurrente de Nintendo, la ludothèque de la Master System manque de plusieurs titres bien accueillis par la critique en raison des pratiques d'octroi de licences par Nintendo qui restreignent les développeurs tiers à créer leurs jeux uniquement sur NES. Selon les estimations, entre 18 et 21 millions d'unités de la console sont vendues au cours de son cycle de vie. Comparativement, la NES compte 62 millions d'unités écoulées sur cette période. Rétrospectivement, les observateurs estiment que la Master System a permis à Sega de s'implanter sur de nouveaux marchés, en vue de la commercialisation de la Mega Drive, mais il est cependant reproché à la console une ludothèque peu significative.

Grâce à son exploitation par Tec Toy au Brésil, la Master System est considérée comme la console de jeux vidéo à la plus grande longévité.

Mercredi 7 octobre 2020

La Terre vue par l'instrument EPIC du satellite DSCOVR, avec un panorama sur l'Afrique et l'Europe.

La Terre est la troisième planète par ordre d'éloignement au Soleil et la cinquième plus grande aussi bien par la masse que le diamètre du Système solaire. Par ailleurs, elle est le seul objet céleste connu pour abriter la vie. Elle orbite autour du Soleil en 365,256 jours solaires — une année sidérale — et réalise une rotation sur elle-même relativement au Soleil en 23 h 56 min 4 s — un jour sidéral — soit un peu moins que son jour solaire de 24 h du fait de ce déplacement autour du Soleil. L'axe de rotation de la Terre possède une inclinaison de 23°, ce qui cause l'apparition des saisons.

D'après la datation radiométrique, la Terre s'est formée il y a 4,54 milliards d'années. Elle possède un unique satellite naturel, la Lune, qui s'est formée peu après. L'interaction gravitationnelle avec son satellite crée les marées, stabilise son axe de rotation et réduit graduellement sa vitesse de rotation. La vie serait apparue dans les océans il y a au moins 3,5 milliards d'années, ce qui a affecté l'atmosphère et la surface terrestre par la prolifération d'organismes d'abord anaérobie puis, suite à l'explosion cambrienne, aérobie. Une combinaison de facteurs tels que la distance de la Terre au Soleil (environ 150 millions de kilomètres, aussi appelée unité astronomique), son atmosphère, sa couche d'ozone, son champ magnétique et son évolution géologique ont permis à la vie d'évoluer et de se développer. Durant l'histoire évolutive du vivant, la biodiversité a connu de longues périodes d'expansion occasionnellement ponctuées par des extinctions massives ; environ 99 % des espèces qui ont un jour vécu sur Terre sont maintenant éteintes. En 2020, plus de 7,7 milliards d'êtres humains — répartis en environ 200 États — vivent sur Terre et dépendent de sa biosphère et de ses ressources naturelles pour leur survie. Il est estimé que la Terre devrait pouvoir maintenir la vie telle que connue actuellement durant encore au moins 500 millions d'années.

Elle est la planète la plus dense du Système solaire ainsi que la plus grande et massive des quatre planètes telluriques. Son enveloppe rigide — appelée la lithosphère — est divisée en différentes plaques tectoniques qui migrent de quelques centimètres par an. Environ 71 % de la surface de la planète est couverte d'eau — notamment des océans, mais aussi des lacs et rivières, constituant l'hydrosphère — et les 29 % restants sont des continents et des îles. La majeure partie des régions polaires est couverte de glace, notamment avec l'inlandsis de l'Antarctique et la banquise de l'océan Arctique. La structure interne de la Terre est géologiquement active, le noyau interne solide et le noyau externe liquide (composés tous deux essentiellement de fer) permettant notamment de générer le champ magnétique terrestre par effet dynamo et la convection du manteau terrestre (composé de roches silicatées) étant la cause de la tectonique des plaques.

Jeudi 8 octobre 2020

Gisèle Halimi en 2008.

Gisèle Halimi /ʒi.zɛl a.li.mi/ (arabe : جيزيل حليمي), née Zeiza Gisèle Élise Taïeb (arabe : زيزا جيزيل إليز الطيب) le à La Goulette en Tunisie et morte le à Paris, est une avocate, militante féministe et femme politique franco-tunisienne.

Avocate, elle défend à partir des années 1950 des militants de l'indépendance de l’Algérie, alors possession française, dont notamment des membres du Front de libération nationale (FLN). À partir de l'année 1960, elle assure la défense de l'activiste et militante Djamila Boupacha, accusée de tentative d'assassinat puis torturée et violée, en détention, par des soldats français. Aux côtés de Simone de Beauvoir, elle médiatise ce procès afin de mettre en lumière les méthodes de l'Armée française au moment de la guerre d'Algérie.

Figure du féminisme en France, elle est la seule avocate signataire du « manifeste des 343 » de 1971 réunissant des femmes qui déclarent avoir déjà avorté et réclament le libre accès à l'avortement, alors réprimé en France. Dans la foulée, elle fonde le mouvement Choisir la cause des femmes, aux côtés notamment de Simone de Beauvoir et de Jean Rostand. En 1972, lors du « procès de Bobigny », son action en tant qu'avocate de femmes accusées d'avortement illégal permet l'acquittement de trois des accusées ainsi qu'un sursis pour la quatrième, et contribue à l'évolution vers la loi Veil sur l'interruption volontaire de grossesse, en 1975.

De même, sa stratégie de défense médiatisée de deux jeunes femmes victimes en 1974 d'un viol collectif jugé en 1978, Anne Tonglet et Araceli Castellano, contribue à l'adoption d'une nouvelle loi en 1980, définissant clairement l'attentat à la pudeur et le viol, permettant de reconnaître ce dernier comme un crime, alors qu'il était traité jusque-là le plus souvent comme un délit en droit français.

Proche de François Mitterrand, elle est élue députée lors des élections législatives de 1981, un mandat qu'elle occupe jusqu'en 1984. Militant pour la parité en politique, elle obtient en 1982 le vote d'un article de loi autorisant des quotas par sexe aux élections, mais le texte est annulé par le Conseil constitutionnel. Aux côtés de Robert Badinter, elle est à l'origine de la loi abrogeant la distinction de la majorité sexuelle pour les rapports homosexuels.

À partir de 1985, elle occupe plusieurs fonctions successives à l'UNESCO (ambassadrice de la France, présidente du comité des conventions et des recommandations) puis à l'Organisation des Nations unies (conseillère spéciale de la délégation française à l’Assemblée générale, rapporteuse pour la parité entre hommes et femmes dans la vie politique). Elle est en outre l'une des fondatrices de l'association altermondialiste ATTAC en 1998.

Vendredi 9 octobre 2020

Rubber Soul est le sixième album des Beatles, paru le au Royaume-Uni, et trois jours plus tard aux États-Unis. Produit par George Martin sous le label Parlophone, l'album est publié moins de trois mois après la sortie de Help!. Enregistré en seulement quatre semaines entre le et le aux studios EMI de Londres, l'album est pourtant le fruit d'un important travail d'écriture et de composition du duo Lennon/McCartney. En effet, alors que la Beatlemania est en pleine expansion, le groupe planifie trois tournées américaines sur deux ans et fait des rencontres déterminantes au cours de celles-ci. Les Beatles font ainsi la connaissance de Bob Dylan durant l'été 1964, qui les initie à la consommation de cannabis, mais aussi d'Elvis Presley et du groupe The Byrds, qui influencent significativement leur travail. George Harrison montre également un intérêt grandissant pour la culture indienne et la musique de Ravi Shankar.

Rubber Soul se compose de quatorze chansons inédites dans sa version britannique. Il est ainsi le deuxième album des Beatles à ne comporter aucune reprise, après A Hard Day's Night. Deux chansons supplémentaires, We Can Work It Out et Day Tripper, sont éditées en single « double face A » le même jour que la sortie de l'album. Publié sur le marché américain par Capitol Records, Rubber Soul est réparti sur deux disques : l'un portant le même nom, mais avec douze chansons dont deux provenant de l'album Help!, et l'autre ayant pour titre Yesterday and Today, sorti six mois plus tard, comprenant le hit Yesterday, et plusieurs chansons de l'album suivant, Revolver.

Rubber Soul se caractérise par une évolution significative de la musique des Beatles, avec l'introduction de nouveaux instruments, comme le sitar ou l'harmonium. Les textes écrits par le groupe font par ailleurs l'objet d'importants progrès, puisque les trois auteurs John Lennon, Paul McCartney et George Harrison écrivent des chansons plus matures et personnelles par rapport aux disques précédents. Les Beatles abordent différents thèmes comme l'amour, l'amitié ou la mort, l'adultère ainsi que les psychotropes de manière détournée. Nowhere Man de Lennon, quatrième titre sur la face A du 33 tours original, est par ailleurs la première chanson du groupe à ne pas aborder le thème des filles et de l'amour.

À sa sortie, Rubber Soul est unanimement salué par la presse musicale. L'œuvre se hisse en première position des classements musicaux dans plusieurs pays, dont le UK Albums Chart au Royaume-Uni, le Billboard 200 aux États-Unis et remporte un succès immense auprès du public. L'album figure également dans de nombreux classements musicaux, et occupe notamment la cinquième place des 500 plus grands albums de tous les temps selon Rolling Stone. Plusieurs chansons se distinguent, comme la ballade Michelle, qui remporte un Grammy Awards, Girl, In My Life ou encore Norwegian Wood (This Bird Has Flown) et dans un genre plus rock, en ouverture de l'album, Drive My Car. Considéré comme l'album de transition de la carrière musicale des Beatles, Rubber Soul marque profondément l'histoire du rock, influence de nombreux artistes et préfigure l’avènement du mouvement hippie et du rock psychédélique.

Samedi 10 octobre 2020

Portrait de Virgil Grissom en 1964.

Virgil Ivan Grissom, dit Gus Grissom, né le et mort le est un pilote de l'armée de l'air américaine (USAF) et un membre des Mercury Seven, le premier groupe d'astronautes sélectionnés par la National Aeronautics and Space Administration (NASA) pour le programme Mercury, qui cherche à envoyer les premiers Américains dans l'espace. Il fait également partie des programmes Gemini et Apollo. En tant que membre du corps des astronautes de la NASA, Grissom est le deuxième Américain à voler dans l'espace et le deuxième à le faire à deux reprises.

Grissom est un vétéran de la Seconde Guerre mondiale et de la guerre de Corée, un ingénieur en mécanique et un pilote d'essai de l'USAF qui reçoit plusieurs médailles et distinctions pour ses services

C'est le pilote de Mercury-Redstone 4 (Liberty Bell 7), le deuxième vol suborbital américain, le et le pilote et commandant de Gemini 3 (Molly Brown), qui est une mission de trois orbites le . Grissom, commandant de l'AS-204 (Apollo 1), ainsi que ses collègues astronautes Edward White et Roger B. Chaffee, meurt le lors d'un essai de pré-lancement pour la mission Apollo 1 à Cape Kennedy, en Floride.

Dimanche 11 octobre 2020

Une grande monnaie de pierre dans le village de Gachpar dans les îles Yap.

La monnaie de pierre, en yap rai, est une monnaie propre aux îles Yap dans les États fédérés de Micronésie prenant la forme d'une pierre ronde et plate, taillée dans de la calcite, de 4 à 350 cm de diamètre, avec généralement un trou en son centre. Extraite dans des carrières aux Palaos, car le matériau n'est pas disponible sur les îles Yap, elle est transportée en bateau ou sur radeau sur plusieurs centaines de kilomètres. Anagumang, personnage légendaire, est, dans les récits yapais, à l'origine de la monnaie de pierre et de sa forme rappelant la pleine lune.

La date d'apparition du rai est inconnue. Elle remonte au début du XVIIIe siècle au moins d'après des témoignages de voyageurs occidentaux. Un récit daté de 1843 rapporte que les monnaies de pierre sont prisées en raison de leur rareté. Dans le dernier tiers du XIXe siècle, la production augmente considérablement grâce à la présence du commerçant américain David O'Keefe qui, moyennant la fourniture d'outils en fer et le transport des pierres sur son bateau, reçoit à bon prix coprah et holoturies. La Première Guerre mondiale met fin à l'extraction à grande échelle. La taille de monnaie de pierre serait encore pratiquée épisodiquement au début du XXIe pour entretenir les savoir-faire.

Le rai est le principal moyen d'échange traditionnel et n'est utilisable que dans le cadre de transactions traditionnelles. Sa valeur résulte de son histoire depuis la carrière jusqu'au dernier échange effectué. Aux considérations esthétiques ou de dimensions s'ajoutent surtout un capital symbolique et culturel associé aux valeurs de souffrance et de difficulté — celles de l'extraction et du transport qui peuvent occasionner blessures et décès —, à celui des noms — le nom de chaque pierre, le nom de ceux qui les ont possédé, le nom des terres dont les chefs qui régissent les échanges de monnaies tirent leur légitimité — et enfin aux échanges.

Nombre de monnaies de pierre sont établies en bordure de terrains appelés malal, centres de pouvoirs destinés à la pratique de la danse, aux échanges de cadeaux entre les villages et aux réunions de chefs de village.

La monnaie de pierre et les témoignages ethnographiques la concernant ont été largement utilisés par les économistes pour l'identifier comme un exemple de monnaie fiduciaire sans actif (fiat money) et la considérer comme un analogue de l'étalon-or. Ce n'est qu'en 2005 que Dror Goldberg dénie l'existence de monnaies fiduciaires sans actif et rappelle que les monnaies de pierre ont une valeur pour elles-mêmes. Le système monétaire de la monnaie de pierre a également servi de fondement pour remettre en cause des certitudes établies sur le sujet de la monnaie. Récemment, la monnaie de pierre a été proposée comme un antécédent du Bitcoin.

Lundi 12 octobre 2020

David avec la tête de Goliath, l'une des toiles les plus sombres et désespérées que peint Caravage pendant sa période d'exil : la tête coupée de Goliath est peut-être un autoportrait.

La période d'exil de Caravage est la période durant laquelle le peintre lombard Michelangelo Merisi, dit « Caravage », est obligé de fuir la ville de Rome où il est accusé de meurtre, pour partir vers le sud de l'Italie et même jusqu'à l'île de Malte. Son exil s'étend sur un peu plus de quatre ans, de mai 1606 jusqu'à sa mort en juillet 1610 à l'âge de 38 ans alors qu'il vient justement d'obtenir la grâce l'autorisant à revenir à Rome sans y être inquiété.

Après avoir commis le meurtre qui va bientôt lui valoir une condamnation à mort par contumace, Caravage est d'abord contraint de quitter précipitamment Rome pour se réfugier dans les monts Albains du Latium. Il n'y reste que peu de temps : au bout de quelques mois seulement, il se rend dans la ville de Naples pour y trouver plus de sécurité. Puis il décide d'embarquer pour Malte, toujours dans le but d'y trouver refuge mais aussi afin d'y accéder au statut de chevalier de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Peu de temps après, toutefois, il est contraint de fuir l'île après s'être trouvé mêlé à une nouvelle affaire de violence. Il se retrouve alors en Sicile, où il séjourne à Syracuse, Messine et Palerme. En 1609, il retourne à Naples et décide de se rendre à Rome où il pense obtenir un pardon de la justice du pape Paul V. Mais il meurt en chemin, dans des circonstances mal connues, le dans le village de Porto Ercole.

Caravage produit sans doute au moins une vingtaine d'œuvres durant cette période. Le style qu'il déploie alors est très caractéristique et fait écho à la difficulté de sa vie d'exilé et de condamné à mort : sa palette s'assombrit considérablement, il fait évoluer l'espace de ses compositions et les thèmes qu'il traite se font également plus sombres, plus méditatifs, plus contemplatifs mais aussi plus morbides. C'est une période durant laquelle il réalise des œuvres parfois monumentales à dimension religieuse, ainsi que des peintures de commande — notamment des portraits — à destination de divers notables dont il espère obtenir des faveurs, parmi lesquelles une intercession auprès du Pape pour lui permettre de reprendre le cours de sa vie romaine.

Mardi 13 octobre 2020

Face avant de l'iPhone 7.

L'iPhone 7 et l'iPhone 7 Plus sont des smartphones, modèles de la 10e génération d'iPhone de la marque Apple. Ils sont présentés le , lors d'une keynote à San Francisco, succédant aux iPhone 6s et iPhone 6s Plus. Ils sont remplacés en par les iPhone 8 et iPhone 8 Plus.

Leur conception est la même que celle de leurs prédécesseurs, mais quelques changements externes sont visibles comme l'introduction d'une nouvelle couleur, la résistance à l'eau et à la poussière, un bouton home capacitif, l'amélioration des bandes d'antennes et la suppression de la prise jack. Le matériel interne est également mis à jour tel qu'un microprocesseur quadricœur, améliorant les performances et le graphisme du téléphone, un appareil photo de 12 mégapixels avec stabilisation optique de l'image, comprenant un objectif de longue focale permettant un zoom optique amélioré.

L'accueil est mitigé. Bien que les critiques notent des améliorations de l'appareil photo, en particulier celui à l'arrière sur le modèle Plus, les critiques ont également déclaré que le smartphone n'a pas apporté de changements significatifs à l'affichage ou à la qualité de construction, comparés aux concurrents. De nombreuses critiques déplorent la suppression de la prise jack ; certains font remarquer que ce changement vise à renforcer la vente du connecteur Lightning et les ventes des AirPods d'Apple.

Mercredi 14 octobre 2020

Logo original de la série.

Sur écoute (The Wire) est une série télévisée dramatique américaine, créée par David Simon et coécrite avec Ed Burns, diffusée sur HBO du au . Elle s'étend sur 5 saisons et 60 épisodes. L'idée originelle de la série est de réaliser un drame policier librement inspiré de l'expérience d'Ed Burns, ancien officier de la brigade criminelle de la police de Baltimore puis professeur en école publique, et du travail d'investigation de Simon, journaliste et écrivain.

Située et produite à Baltimore dans l'état du Maryland, Sur écoute introduit une institution de la ville différente à chacune de ses saisons et développe ses relations avec les forces de l'ordre, tout en conservant ses personnages et poursuivant les intrigues des saisons précédentes. Les cinq thématiques abordées sont, par ordre chronologique : le trafic de stupéfiants, l'organisation du port maritime, le gouvernement municipal et sa bureaucratie, l'éducation et le système scolaire, et la presse écrite. La distribution, conséquente, se compose principalement d'acteurs méconnus auparavant ainsi que de plusieurs personnalités réelles de Baltimore et du Maryland dans des rôles secondaires ou récurrents.

La série est saluée pour son aspect quasi-documentaire, ses thématiques littéraires, son réalisme et son approche sans manichéisme de la vie urbaine. Bien qu'elle n'ait pas connu un succès commercial important et n'ait jamais reçu de récompenses majeures, elle est désormais considérée par de nombreux critiques comme l'une des fictions les plus abouties des années 2000 voire l'une des meilleures séries télévisées de tous les temps, notamment pour sa représentation réaliste et son exploration profonde des thèmes socio-politiques de l'Amérique des années 2000.

En France, la série est diffusée à partir du sur Jimmy, puis sur France Ô depuis 2010. Elle est également disponible en intégralité sur les plateformes OCS et MyCanal.

Jeudi 15 octobre 2020

Le prince André par Philip de Laszlo (1913).

André de Grèce (en grec moderne : Ανδρέας της Ελλάδας / Andréas tis Elládas), prince de Grèce et de Danemark, est né le à Athènes, en Grèce, et mort le à Monte-Carlo, à Monaco. Fils du roi Georges Ier de Grèce et beau-père de la reine Élisabeth II du Royaume-Uni, c’est un militaire hellène, surtout connu pour son rôle controversé durant la guerre gréco-turque de 1919-1922.

Issu d'une dynastie d'origine étrangère, le prince André s'identifie, très jeune, comme un prince résolument grec. Après une formation militaire, sous la direction du général Panagiotis Danglis, il devient officier de cavalerie en 1901. Marié, deux ans plus tard, à la princesse anglo-allemande Alice de Battenberg, il a, avec elle, cinq enfants, nés entre 1905 et 1921. Obligé à démissionner de l'armée après le « coup de Goudi » de 1909, le jeune homme boude ostensiblement la vie publique de son pays jusqu'au déclenchement des guerres balkaniques de 1912-1913. Réintégré dans l'armée à cette occasion, il sert sous les ordres de son frère aîné, qui devient Constantin Ier après l'assassinat de leur père en 1913. Avec la guerre, le prestige du prince s'agrandit tandis que sa situation financière s'améliore sensiblement grâce à l'héritage laissé par son père.

Durant la Première Guerre mondiale, André soutient la politique neutraliste de son frère, au moment où le Premier ministre Elefthérios Venizélos pousse à une intervention militaire en faveur des Alliés. Envoyé en mission diplomatique à Paris et à Londres en 1916, le prince échoue à convaincre les gouvernements de l'Entente que la Grèce n'est pas en train de basculer dans le camp des puissances centrales. Considéré comme un ennemi au même titre que Constantin Ier, André est finalement poussé à l'exil par les vénizélistes en 1917. Réfugié en Suisse jusqu'en 1919, il revient dans son pays après le rappel de son frère au pouvoir. André s'engage alors dans la guerre qui oppose la Grèce à la Turquie à propos de la domination de l'Ionie. Engagé dans la bataille de la Sakarya (1921), durant laquelle l'armée hellène est écrasée par celle de Mustafa Kemal, le prince est ensuite considéré comme l'un des responsables de la défaite. Jugé pour désertion en 1922, il est condamné à la dégradation, au bannissement et à la déchéance de nationalité mais échappe à la peine de mort, contrairement aux personnalités victimes du « Procès des Six ».

Réfugié en France jusqu'à la restauration de la monarchie en 1935, André s'installe, avec sa famille, à Saint-Cloud, où il vit grâce à la générosité de ses belles-sœurs Nancy Stewart, Marie Bonaparte et Edwina Ashley. Il mène alors une existence oisive, durant laquelle il rédige des mémoires de médiocre qualité visant à justifier ses actions durant le conflit avec la Turquie. La vie du prince prend cependant un tour nouveau après la célébration de ses noces d'argent, en 1928. Son épouse, la princesse Alice, souffre, après cette date, de graves problèmes psychologiques, qui conduisent sa famille à l'interner en Suisse entre 1930 et 1933. Dans le même temps, les quatre filles du couple se marient et partent vivre en Allemagne. Dans ces conditions, André ferme la maison de Saint-Cloud et confie l'éducation de son fils Philippe, futur duc d'Édimbourg, à sa belle-mère, au Royaume-Uni. André partage ensuite sa vie entre Paris, l'Allemagne et la côte d'Azur. Hôte régulier de millionnaires à la réputation de play-boy, il s'adonne au jeu, à l'alcool et aux femmes. Il s'engage alors dans une relation extraconjugale avec l'actrice française Andrée Lafayette, connue sous le pseudonyme de « comtesse Andrée de La Bigne ».

Le retour de Georges II au pouvoir permet à André de séjourner à plusieurs reprises en Grèce entre 1936 et 1939. Libéré du jugement de 1922, le prince n'en reste pas moins une personnalité controversée à cause de ses déclarations publiques maladroites. Bloqué dans le sud de la France au moment de la Seconde Guerre mondiale, le prince se retrouve largement coupé de sa famille mais continue néanmoins à mener une vie confortable avec sa maîtresse. Il meurt d'une crise cardiaque peu après la Libération, en 1944, et sa dépouille n'est rapatriée à la nécropole royale de Tatoï que deux ans plus tard.

Vendredi 16 octobre 2020

Marie-Henriette d’Autriche par Marc Angeli (1870).

Marie-Henriette de Habsbourg-Lorraine, née le à Pest, alors ville de l'Empire d'Autriche (actuellement Budapest, en Hongrie), et morte le à Spa (Belgique) est devenue la deuxième reine consort des Belges en 1865, après l'avènement de son mari, sous le nom de Léopold II.

Elle est la fille de l'archiduc Joseph d'Autriche, palatin de Hongrie, et de Dorothée de Wurtemberg. Archiduchesse d'Autriche, princesse royale de Hongrie et de Bohême, elle épouse en 1853 Léopold de Saxe-Cobourg, duc de Brabant et héritier du trône de Belgique.

En 1867, mandatée par Léopold II, Marie-Henriette se rend en Autriche, afin de négocier le retour en Belgique de sa belle-sœur Charlotte, ex-impératrice du Mexique, et veuve de Maximilien Ier, retenue sur ordre des Habsbourg. Parvenue à ses fins, elle veille scrupuleusement sur la santé fragile de sa belle-sœur, qui demeure quelque temps auprès du couple royal. La mort, en 1869, de leur fils unique Léopold, âgé de neuf ans, constitue un drame pour Marie-Henriette et son époux. Après un ultime rapprochement avec le roi, la reine donne naissance, en 1872, à une fille (Clémentine) non successible au trône. L'avenir de la dynastie belge repose désormais sur Philippe, comte de Flandre, frère de Léopold II, et sur ses deux fils Baudouin et Albert. Durant la guerre franco-prussienne de 1870, Marie-Henriette se dévoue aux soins des soldats blessés.

Épouse effacée devant la personnalité du roi Léopold II, Marie-Henriette ne joue, en accord avec la Constitution belge, aucun rôle politique, mais elle soutient le roi dans ses projets matrimoniaux ambitieux concernant leurs filles. Sa fille aînée, Louise, se marie en 1875 avec un prince fortuné : Philippe de Saxe-Cobourg-Kohary, mais leur union devient rapidement délétère. Sa fille cadette, Stéphanie, épouse en 1881, Rodolphe d'Autriche-Hongrie, héritier du trône impérial mort dans d'étranges circonstances à Mayerling, ne laissant qu'une fille. Quant à Clémentine, la benjamine, elle demeure célibataire du vivant de ses parents, avant de convoler en 1910 avec Victor Napoléon, prétendant bonapartiste au trône de France. Ainsi, aucun descendant de la reine Marie-Henriette n'a-t-il régné ni en Belgique, ni en Europe.

Reine mélomane et artiste ayant laissé plusieurs aquarelles et peintures à l'huile, Marie-Henriette joue également un rôle discret de mécénat en faveur de peintres, sculpteurs ou cantatrices dont elle promeut les œuvres et la carrière. Passionnée d'équitation, elle prodigue elle-même des soins à ses chevaux. Progressivement, déçue par le devenir de son couple et de sa famille, Marie-Henriette abandonne la cour de Bruxelles pour venir se détendre dans la ville thermale de Spa, laissant le rôle de « première dame » à sa fille la princesse Clémentine. À partir de 1895, elle s'installe définitivement dans la villa royale de Spa où elle meurt le .

Samedi 17 octobre 2020

Image extraite du film.

Little Nemo est un court métrage d'animation muet américain réalisé par le dessinateur américain Winsor McCay et sorti en 1911. Il est aussi titré Winsor McCay, the Famous Cartoonist of the N.Y. Herald and His Moving Comics (littéralement en français Winsor McCay, le célèbre auteur de BD du N.Y. Herald et ses dessins animés) ou encore Le Dernier Cri des dessins animés. Ce premier film de McCay, qui est l'un des premiers films d'animation, représente des personnages de sa bande dessinée Little Nemo in Slumberland. Il se distingue des expériences réalisées jusqu'alors par les pionniers du genre au niveau de l'animation expressive des personnages.

Inspiré par les folioscopes que son fils Robert ramène à la maison, McCay dit avoir découvert la possibilité d'animer des images à partir de ses dessins. Il se déclare également être « le premier homme au monde à réaliser des dessins animés » bien que d'autres auteurs comme l'Américain James Stuart Blackton ou le Français Émile Cohl en aient réalisés avant lui. Les quatre mille dessins du court métrage sur papier de riz sont tournés dans les studios Vitagraph sous la supervision de Blackton. La majeure partie du film est constituée d'une séquence en prise de vues réelles dans laquelle McCay parie avec ses collègues qu'il peut faire des dessins qui se meuvent. Il gagne le pari en réalisant quatre minutes d'animation durant lesquelles les personnages de Little Nemo jouent, interagissent et se métamorphosent selon le bon vouloir de McCay.

Little Nemo est projeté pour la première fois dans les salles de cinéma le et, quatre jours plus tard, McCay commence à l'utiliser dans le cadre de son numéro de vaudeville. À la suite du bon accueil qui en résulte, McCay décide de coloriser à la main chacune des images animées du film originellement en noir et blanc. Le succès du film amène McCay à consacrer plus de temps à l'animation. Ainsi, il réalise par la suite How a Mosquito Operates en 1912 et son film le plus connu, Gertie le dinosaure, en 1914.

Dimanche 18 octobre 2020

Martin Goodman est un éditeur américain de pulps, de livres, et de comics. Né le à Brooklyn, il commence à travailler très jeune dans une société de distribution avant de s'associer avec Louis Silberkleit et de fonder sa première maison d'édition en 1932 pour publier des pulps. Comme beaucoup de ses collègues, il multiplie les sociétés pour continuer à travailler même si l'une d'entre elles fait faillite. Pour augmenter les profits, il joue avec les lois, surtout celles sur le droit d'auteur, ce qui lui vaut plusieurs amendes. Toujours attentif aux modes, il se lance dans l'édition de comics en 1938 et fonde Timely Comics. Le premier qu'il publie, Marvel Comics, dans lequel se trouvent Human Torch et the Sub-Mariner est un succès. Il engage alors Joe Simon et Jack Kirby qui créent en 1940 Captain America, autre succès important.

Martin Goodman, cependant, ne reconnaît aucune valeur dans ce qu'il publie et lorsque les super-héros ne sont plus à la mode après-guerre, il n'hésite pas à interrompre ces titres. De même, lorsqu'il apprend que le comics de super-héros Justice League of America publié par DC Comics est en tête des ventes, il demande à Stan Lee, responsable éditorial de Marvel Comics, la société qui a succédé à Timely, de créer une équipe de super-héros. Avec Jack Kirby, Lee lance alors les Quatre Fantastiques qui marque le début du succès pour Marvel. Goodman dirige la société jusqu'en 1972. Il prend alors sa retraite mais lorsque son fils est évincé de Marvel, il décide de fonder une nouvelle société nommée Atlas Comics. Mais, l'expérience est de courte durée et Atlas ferme ses portes en 1975. Goodman prend alors sa retraite définitive et part s'installer à Palm Beach où il meurt le .

Les revenus produits par les ouvrages qu'il publie ou distribue sont les seuls critères qui motivent Goodman. Il préfère suivre les modes plutôt que d'innover et considère que les fans, de pulps ou de comics, ne s'intéressent pas à la qualité. Dès lors le contenu importe peu et le travail des auteurs n'est pas reconnu.

Lundi 19 octobre 2020

Neptune vue par la sonde Voyager 2 en 1989.

Neptune est la huitième planète par ordre d'éloignement au Soleil et la plus éloignée connue du Système solaire. Elle orbite autour du Soleil à une distance d'environ 30,1 UA (4,5 milliards de km), avec une excentricité orbitale moitié moindre que celle de la Terre et une période de révolution de 164,79 ans. Il s'agit de la troisième planète la plus massive du Système solaire et la quatrième plus grande par la taille — un peu plus massive mais un peu plus petite qu'Uranus. Par ailleurs, elle est la planète géante la plus dense.

N'étant pas visible à l'œil nu, Neptune est le premier objet céleste et la seule des huit planètes du Système solaire à avoir été découverte par déduction plutôt que par observation empirique. En effet, l'astronome français Alexis Bouvard avait noté des perturbations gravitationnelles inexpliquées sur l'orbite d'Uranus et conjecturé au début du XIXe siècle qu'une huitième planète, plus lointaine, pouvait en être la cause. Les astronomes britannique John Couch Adams en 1843 et français Urbain Le Verrier en 1846 calculèrent indépendamment la position prévue de cette hypothétique planète. Grâce aux calculs de ce dernier, elle est finalement observée pour la première fois le par l'astronome prussien Johann Gottfried Galle, à un degré de la position prédite. Bien que Galle ait utilisé les calculs de Le Verrier pour découvrir la planète, la paternité de la découverte entre Adams et Le Verrier a longtemps été disputée. Sa plus grande lune, Triton, est découverte 17 jours plus tard par William Lassell. Depuis 2013, on connaît 14 satellites naturels de Neptune. La planète possède également un système d'anneaux faible et fragmenté et une magnétosphère.

La distance de la planète à la Terre lui donnant une très faible taille apparente, son étude est difficile avec des télescopes situés sur la Terre. Neptune est visitée à une unique reprise lors de la mission Voyager 2, qui en réalise un survol le . L'avènement du télescope spatial Hubble et des grands télescopes au sol à optique adaptative a ensuite permis des observations détaillées supplémentaires.

Comme Jupiter et Saturne, l'atmosphère de Neptune est composée principalement d'hydrogène et d'hélium avec de traces d'hydrocarbures et peut-être d'azote, bien qu'elle contienne une proportion plus élevée de « glaces » au sens physique, c'est-à-dire de substances volatiles telles que l'eau, l'ammoniac et le méthane. Cependant, comme Uranus, son intérieur est principalement composé de glaces et de roches, d'où leur nom de « géantes de glace ». Par ailleurs, le méthane est partiellement responsable de la teinte bleue de l'atmosphère de Neptune, bien que l'origine exacte de ce bleu azur reste encore inexpliquée. Aussi, contrairement à l'atmosphère brumeuse et relativement sans relief d'Uranus, l'atmosphère de Neptune présente des conditions météorologiques actives et visibles. Par exemple, au moment du survol de Voyager 2 en 1989, l'hémisphère sud de la planète présentait une Grande Tache sombre comparable à la Grande Tache rouge sur Jupiter. Ces conditions météorologiques sont entraînées par les vents les plus forts connus du Système solaire, avec des vitesses atteignant jusqu'à 2 100 km/h. En raison de sa grande distance du Soleil, l'atmosphère extérieure de Neptune est l'un des endroits les plus froids du Système solaire, avec des températures au sommet des nuages approchant 55 K (-218,15 °C).

Elle porte le nom de Neptune, le dieu des mers dans la mythologie romaine, et a pour symbole astronomique ♆, une version stylisée du trident du dieu.

Mardi 20 octobre 2020

Blason de la Maison de Joinville d'azur aux trois broyes d'or liées d'argent, au chef d'argent chargé d'un lion issant de gueules.

Simon de Joinville, né vers 1175 et mort en 1233, est seigneur de Sailly puis de Joinville au début du XIIIe siècle. Il est le quatrième fils de Geoffroy IV et de son épouse Helvide de Dampierre. Il succède à son frère aîné Geoffroy V lorsque ce dernier meurt en Terre sainte durant la quatrième croisade et devient à son tour seigneur de Joinville jusqu'à sa mort.

Il épouse en premières noces Ermengarde de Montclair, qui lui apporte en dot la seigneurie de Montclair, dans le diocèse de Trèves, avec laquelle il a trois enfants. Peu après, il guerroie aux côtés du duc de Lorraine Ferry II contre le comte de Bar Thiébaut Ier.

Il prend ensuite part à la croisade des albigeois et combat certainement aux sièges de Béziers et de Carcassonne. De retour en Champagne, il jure allégeance à la comtesse régente de Champagne Blanche de Navarre et son fils, le futur Thibaut IV de Champagne, en prévention contre les prétentions prochaines de son cousin Érard de Brienne, mais se rallie finalement à la cause de ce dernier lors de la guerre de succession de Champagne. Mais il est défait par les forces réunies du comté de Champagne et du duché de Bourgogne et contraint de se soumettre.

Il prend peu après la décision de rejoindre la cinquième croisade et participe au siège de Damiette où il retrouve son cousin Jean de Brienne, désormais roi de Jérusalem. Une fois la ville tombée, il retourne à Joinville où était entre-temps décédée son épouse.

Il épouse par la suite en secondes noces Béatrix d'Auxonne qui lui apporte le château de Marnay en dot. Ils sont les parents de six autres enfants.

Puis, il accompagne le comte Thibaut en Occitanie afin de continuer la croisade des albigeois où il participe au siège d'Avignon. Mais il n'y reste que quarante jours et repart avec son suzerain dans ses états.

Quelques années plus tard, il soutient le comte de Champagne contre une ligue de puissants barons unis contre lui. Il effectue alors en représailles une chevauchée en Barrois. Par la suite, il doit réunir d'urgence ses vassaux afin d'aller secourir la ville de Troyes contre les ennemis du comte.

Simon de Joinville meurt en 1233 et est inhumé dans l'abbaye de Clairvaux. Il laisse son fils et héritier, Jean de Joinville, futur chroniqueur de la vie de Saint Louis, encore mineur sous la tutelle de sa veuve Béatrix d'Auxonne.

Mercredi 21 octobre 2020

Tombe d'Abu Ubayda, victime de l'épidémie, à Deir Alla dans l'actuelle Jordanie.

La peste d'Emmaüs ou peste d'Amwas, en arabe : طاعون عمواس, ṭāʿwina ʿimwās, est une épidémie de peste bubonique ayant affligé la Syrie en 638-639 à la fin de la conquête musulmane de la région. Probable ré-émergence de la peste de Justinien du milieu du VIe siècle, elle tire son nom d'Emmaüs Nicopolis (Amwas pour les Arabes) en Palestine, le principal camp de l'armée musulmane. L'épidémie tue jusqu'à 25 000 soldats dont la plus grande partie du haut commandement de l'armée. Elle entraîne également un grand nombre de décès et de déplacements parmi les populations chrétiennes autochtones de Syrie.

La mort des différents commandants musulmans entraîne la nomination de Muʿāwiya ibn ʾAbī Sufyān au gouvernorat de Syrie, ce qui ouvrira par la suite la voie à l'établissement du califat omeyyade en 661. Les réapparitions de la maladie peuvent avoir par ailleurs plus tard contribué à la chute de la dynastie en 750. Le dépeuplement de la campagne syrienne peut, quant à lui, avoir été un facteur favorisant l'installation des Arabes sur ces terres. En effet, dans les autres régions conquises par les Arabes, ceux-ci s'isolent dans de nouvelles villes de garnison.

Première épidémie à laquelle sont confrontés les musulmans, la peste d'Emmaüs concentre l'attention des sources islamiques, plus que n'importe quelle autre épidémie jusqu'à la peste noire du XIVe siècle. Les récits traditionnels de la réaction du calife Omar et de son commandant Abu Ubayda ibn al-Djarrah fondent les réponses théologiques musulmanes médiévales face à ces évènements. Les principes dérivés de ces récits sont mentionnés dans des débats autour de la prédestination, du libre arbitre et du concept même de contagion. Ils servent également de bases aux recommandations pratiques vis-à-vis des territoires affectés par la peste, telles que des interdictions d'y entrer ou de les fuir.

Jeudi 22 octobre 2020

Portrait de Charles Duke le 21 septembre 1971.

Charles Moss Duke, Jr., dit Charlie Duke, né le à Charlotte, en Caroline du Nord, est un militaire, pilote d'essai et astronaute américain. En 1972, il participe à la mission Apollo 16 et est le dixième homme, et à ce jour le plus jeune, à avoir marché sur la Lune.

Diplômé de l'Académie navale d'Annapolis en 1957, il rejoint ensuite l'United States Air Force (USAF). Il suit une formation de vol avancée sur le North American F-86 Sabre à la base aérienne de Moody, en Géorgie, où il est diplômé avec distinction. Après cette formation, Duke sert trois ans comme pilote de chasse au sein du 526th Fighter Squadron sur la base aérienne de Ramstein, en Allemagne de l'Ouest. Après avoir obtenu son diplôme de l'école de pilotage pour la recherche aérospatiale en septembre 1965, il reste instructeur enseignant les systèmes de contrôle et vole sur des McDonnell F-101 Voodoo, des Lockheed F-104 Starfighter ainsi que sur des Lockheed T-33 Silver Star.

En , Duke est l'un 19 hommes sélectionnés pour le groupe d'astronautes 5 de la National Aeronautics and Space Administration (NASA). En 1969, il est l'un des principaux Capsule Communicator (CAPCOM) pour Apollo 11, le premier alunissage en équipage sur la Lune. Duke est le pilote de réserve du module lunaire pour Apollo 13. Peu avant la mission, il contracte la rubéole et expose par inadvertance l'équipage principal à sa pathologie, provoquant le remplacement de Ken Mattingly par Jack Swigert au poste de pilote du module de commande et de service. Mattingly est réaffecté à ce poste lors de la même mission que Duke : Apollo 16. Au cours de cette mission, Charles Duke et John Young atterrissent sur les hauts plateaux Descartes et effectuent trois sorties extravéhiculaires.

Duke prend sa retraite de la NASA le et entre dans l'Air Force Reserve Command où il sert en tant que Mobilization Augmentee. Il est diplômé de l'école industrielle des forces armées en 1978. Promu brigadier général en 1979, il prend sa retraite en . Il a accumulé 4 147 heures de vol, dont 3 632 heures en avion à réaction, et 265 heures dans l'espace, dont 21 heures et 38 minutes en sortie extravéhiculaire. Résident de New Braunfels, au Texas, il préside le conseil d'administration de l'Astronaut Scholarship Foundation. Il est nommé Texan de l'année 2020.

Vendredi 23 octobre 2020

Buste de Marc Aurèle cuirassé exposé au musée Saint-Raymond de Toulouse (Inv. Ra 61 b).

Marc Aurèle est un empereur, philosophe et écrivain romain né le à Rome et mort le à Sirmione selon Tertullien ou à Vindobona. Il est le dernier des souverains connus sous le nom des « cinq bons empereurs » et le dernier empereur de la Pax Romana, une époque de paix et de stabilité relatives pour l'Empire romain. Il est consul romain en 140, 145 et 161.

Marc Aurèle naît sous le règne d'Hadrien et est le fils du préteur Marcus Annius Verus et de l'héritière Domitia Lucilla Minor. Son père meurt alors qu'il est encore enfant et Marc Aurèle est élevé par sa mère et ses grands-pères. Après la mort du fils adoptif d'Hadrien, Lucius Aelius, en 138, l'empereur adopte l'oncle de Marc Aurèle, Antonin le Pieux, comme nouvel héritier. À son tour, Antonin adopte Marc Aurèle et Lucius Aurelius Verus, le fils d'Aelius. Hadrien meurt cette année-là et Antonin devient empereur. Alors héritier du trône, Marc Aurèle étudie le grec et le latin sous la direction de tuteurs tels qu'Hérode Atticus et Fronton. Il entretient par la suite une correspondance étroite avec Fronton pendant de nombreuses années. Marc Aurèle épouse la fille d'Antonin, Faustine la Jeune, en 145. Après la mort d'Antonin en 161, Marc Aurèle accède au trône aux côtés de son frère adoptif Lucius.

Le règne de Marc Aurèle est marqué par des conflits militaires. En Orient, l'Empire romain combat avec succès un Empire parthe revitalisé et le royaume rebelle d'Arménie. Marc Aurèle défait les Marcomans, Quades et Sarmates Iazyges dans les guerres marcomanes. Cependant, ces peuples et d'autres peuples germaniques continuent à représenter une menace pour l'Empire, et les conflits armés reprennent très vite malgré une trêve signée. En outre, une grave pandémie connue comme la « peste antonine » éclate vers 166 et dévaste la population de l'Empire pendant plusieurs décennies.

Le co-empereur Lucius Verus meurt en 169. Contrairement à certains de ses prédécesseurs, Marc Aurèle choisit de ne pas adopter d'héritier. Parmi ses enfants, Lucilla, qui épouse Lucius, et Commode, dont la succession à Marc Aurèle fait l'objet de débats entre les historiens contemporains et modernes. La colonne et la statue équestre de Marc Aurèle se trouvent toujours à Rome, où elles ont été érigées pour célébrer ses victoires militaires. Dernière grande figure antique du stoïcisme, Pensées pour moi-même — les écrits du « philosophe », comme l'appellent les biographes contemporains de Marc Aurèle — sont une source importante pour la compréhension moderne du mouvement philosophique antique. Elles ont été louées par des écrivains, philosophes, monarques et politiciens des siècles après sa mort.

Samedi 24 octobre 2020

Classeurs du Recueil systématique (ici du droit international).

Le Recueil systématique du droit fédéral (RS ; en allemand Systematische Sammlung des Bundesrechts [SR], en italien Raccolta sistematica del diritto federale [RS]) est la compilation officielle en version consolidée du droit fédéral suisse.

Il est structuré d'une manière thématique et recense les constitutions (fédérale et cantonales), les lois fédérales, les ordonnances, certains arrêtés fédéraux ainsi que des textes cantonaux importants.

Édité sous forme de volumes papier dans une première version en , il répond alors à un besoin de clarté juridique après la Seconde Guerre mondiale. Il apparaît aujourd'hui au format papier (dans des classeurs rouges à feuillets amovibles), de même qu'électronique (consultable sur Internet). Il est publié par la Chancellerie fédérale dans les trois langues officielles suisses (allemand, français et italien), et seulement pour quelques textes en romanche et en anglais.

Un premier classement systématique est adopté lors de la création du Recueil en 1948, mais est complètement remanié dans les années 1960 avec le passage au système de feuillets amovibles. Chaque acte inclus dans le recueil dispose d'un « numéro RS » correspondant à sa position dans le classement thématique. Le droit international en vigueur en Suisse est classé de la même manière, mais chaque numéro commence par un 0.

Initialement doté d'une valeur juridique, il en est aujourd'hui dépourvu, en faveur du Recueil officiel du droit fédéral.

Dimanche 25 octobre 2020

Avers de la pièce.

La pièce de 1 dollar commercial américain est une pièce de monnaie en dollars frappée par la Monnaie des États-Unis pour concurrencer d'autres pièces de monnaie commerciales en argent qui étaient déjà courantes en Asie de l'Est. L'idée naît dans les années 1860, lorsque le prix de l'argent commence à baisser en raison de l'augmentation des exploitations minières dans l'ouest des États-Unis. Un projet de loi prévoyant en partie l'émission du dollar commercial est présenté au Congrès, où il est approuvé et plus tard promulgué sous le nom de Coinage Act of 1873 (loi sur la monnaie de 1873). Cette loi donne également cours légal aux dollars commerciaux, jusqu'à cinq dollars, sur le territoire des États-Unis. Un certain nombre de dessins sont envisagés, et un avers, ainsi qu'un revers, créés par William Barber sont sélectionnés.

Les premiers dollars commerciaux sont frappés en 1873, et la majorité des pièces est envoyée en Chine. Finalement, les producteurs de lingots commencent à convertir de grandes quantités d'argent en dollars commerciaux, ce qui permet aux pièces de pénétrer les circuits commerciaux américains. Cela provoque la frustration de ceux à qui elles sont données en paiement, car les pièces sont largement dénigrées et échangées pour moins d'un dollar chacune. En réponse à leur large diffusion dans le commerce américain, les pièces sont officiellement démonétisées en 1876, mais continuent à circuler. La production de pièces commerciales prend fin en 1878, bien que la frappe en belle épreuve continue officiellement jusqu'en 1883. Le dollar commercial est re-monétisé lors de la signature de la loi sur la monnaie de 1965.

Lundi 26 octobre 2020

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Mardi 27 octobre 2020

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Mercredi 28 octobre 2020

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Jeudi 29 octobre 2020

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Vendredi 30 octobre 2020

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Samedi 31 octobre 2020

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.