Le XVIe siècle (ou 16e siècle) commença le (du calendrier julien) et finit le (du calendrier grégorien).
→ Il s'étend entre les jours juliens 2 269 298,5 et 2 305 813,5[1],[2].

Historiquement, on considère souvent qu'il commence le avec la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb. Pour la France, on considère qu'il commence avec l'avènement du roi François Ier en 1515 et qu'il se termine avec l'assassinat du roi Henri IV en 1610.

Certains historiens comme Bernard Quilliet, reprenant Emmanuel Le Roy Ladurie, nomment la période s'étendant de 1490 à 1560 « le beau XVIe siècle »[3]. Il a la particularité d'être le siècle le plus court de l'histoire, du fait de l'ajustement grégorien, qui a fait sauter onze jours dans la nuit du 4 au .

Ce siècle est marqué par un renouveau intellectuel et artistique en Europe, à la suite de l'extension de la Renaissance, née en Italie, au reste de l'Europe, et par les Grandes découvertes. Sur le plan religieux, la Réforme protestante conteste l'autorité des papes, et le Concile de Trente (1545-1563) précise certains points de doctrine (péché originel...).

Europe